40 % des véhicules roulent au-dessus de la limite de vitesse affichée : Étude d’observation de la SAPM

L’excès de vitesse sur les routes du Manitoba continue d’être l’un des principaux facteurs contribuant aux collisions graves voire mortelles. En effet, 40 % des véhicules roulent au-dessus de la limite de vitesse affichée, selon une récente étude menée par la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) à l’échelle de la province. Parmi ces véhicules, 7 % roulaient à plus de 10 kilomètres au-dessus de la limite de vitesse affichée.

L’étude de 2022, qui portait sur plus de 1,2 million de véhicules dans plus de 50 sites urbains et ruraux de la province, avait pour but de mieux comprendre la fréquence des excès de vitesse sur les routes du Manitoba. La SAPM prévoit d’utiliser les résultats de cette étude pour améliorer les programmes existants et développer de nouvelles initiatives ciblées pour réduire les excès de vitesse.

« Les données de la SAPM nous ont toujours montré que la vitesse est un facteur contribuant à près de 20 % de toutes les collisions mortelles annuelles et cette dernière étude nous indique que cela reste une habitude courante et risquée pour de nombreux conducteurs, a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la SAPM. Quelle que soit la route que vous empruntez, lorsque vous êtes au volant, il est important de respecter la limite de vitesse en vigueur dans la région et de ne pas oublier de tenir compte des conditions météorologiques, routières et de circulation. »

Les données préliminaires sur les collisions mortelles montrent que la vitesse a été le principal facteur contributif dans environ 30 % des accidents mortels survenus sur les routes du Manitoba depuis le début de l’année 2023.

Nouveau programme de panneaux électroniques d’affichage de la vitesse

Afin de sensibiliser les conducteurs au respect des limites de vitesse, la SAPM lance cet automne un nouveau programme visant à fournir des panneaux électroniques d’affichage de la vitesse aux municipalités et aux Premières Nations intéressées. Dans le cadre de ce programme, la SAPM financera l’achat d’un maximum de 35 panneaux en 2023 et de 20 panneaux supplémentaires en 2024, sans frais pour les collectivités.

« Selon les résultats de notre programme pilote de l’année passée, les panneaux électroniques sont efficaces pour réduire la vitesse des véhicules et rendre nos routes plus sécuritaires pour tous les usagers de la route », a déclaré M. Jatana.

Conseils pour gérer votre vitesse

Suivez ces conseils de sécurité routière pour toujours contrôler votre vitesse :

Planifiez votre itinéraire et donnez-vous assez de temps pour atteindre votre destination en toute sécurité.

  • Utilisez le régulateur de vitesse pour éviter de dépasser la limite de vitesse par inadvertance.
  • Maintenez une distance de sécurité, c’est-à-dire une distance de quatre secondes dans des conditions de conduite idéales.
  • N’oubliez pas que lorsque vous passez à côté d’un véhicule d’urgence, vous devez, dans la mesure du possible, emprunter la voie la plus éloignée du site. Dans cette situation, les conducteurs doivent également ralentir à 40 km/h lorsque la limite de vitesse affichée est inférieure à 79 km/h ou à 60 km/h lorsque la limite de vitesse affichée est de 80 km/h ou plus.

La Société d’assurance publique du Manitoba publie les cinq principales fraudes de 2023

Chaque année, la fraude à l’assurance-automobile au Manitoba coûte aux clients un montant estimé à plus de 50 millions de dollars. En vue de mieux sensibiliser la population à ce coût, la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) partage ses cinq principales tentatives de fraude pour 2023, qui ont fait l’objet d’une enquête par la Section des enquêtes spéciales (SES) de la SAPM.

« Nos experts de la SES mènent des enquêtes sur les réclamations suspectes afin de rassurer les clients que les bonnes réclamations soient payées et que les bons montants soient versés », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client à la SAPM. « Cette liste annuelle met en évidence certaines des méthodes uniques utilisées par les fraudeurs, ainsi que les techniques utilisées par les experts de la SAPM pour y mettre fin, permettant ainsi à nos contribuables d’économiser des millions de dollars ».

L’année dernière, la SES de la SAPM a clôturé plus de 3 000 enquêtes, entraînant des économies de plus de 10,5 millions de dollars en demandes d’indemnisation pour les clients.

No 1 : Trou de mémoire

Un client a déposé une réclamation pour collision de son véhicule, mais n’a pas pu confirmer les circonstances qui ont causé les dommages. Il a déclaré qu’il ne s’était rendu compte de la nécessité de procéder à des réparations que lorsqu’il s’était rendu à la fourrière pour récupérer ses effets personnels dans le véhicule. Il a également nié avoir consommé de l’alcool, des drogues ou des médicaments dans les 12 heures précédant l’incident.

D’après les informations reçues par la SAPM, le même véhicule a été aperçu en flagrant délit de conduite erratique, causant des dommages à la propriété et entrant en collision avec un autre véhicule en stationnement, manquant de heurter un piéton à proximité. Il a également été rapporté que le conducteur a été vu titubant après la collision et qu’il semblait en état d’ébriété. La police a également saisi des drogues et de l’alcool dans le véhicule.

Interrogé par les enquêteurs de la SES, le conducteur a affirmé qu’il ne se souvenait pas de l’incident, qu’il n’était pas en état d’ébriété et qu’il n’avait aucune idée des circonstances entourant les dommages subis par son véhicule.

Le demandeur ayant fait une fausse déclaration, la demande a été rejetée. Les économies pour les contribuables sont estimées à plus de 60 000 dollars.

No 2 : Excès de vitesse

Un assuré a présenté une réclamation pour collision avec un seul véhicule, alléguant qu’il avait heurté un ralentisseur et perdu le contrôle de son véhicule de luxe alors qu’il roulait à la vitesse limite autorisée de 60 km/h. Incapable de reprendre le contrôle, le conducteur a déclaré que la voiture s’était retournée sur le côté et que les deux pneus du côté conducteur avaient heurté le trottoir.

Une enquête a été ouverte par le SES après avoir constaté que les dommages subis par le véhicule étaient trop importants par rapport à la vitesse déclarée par le conducteur au moment de la réclamation. Selon les données récupérées sur la voiture, le conducteur roulait en fait à 181 km/h au moment de la collision.

Ce refus d’indemnisation a permis d’économiser plus de 42 000 dollars et a entraîné la suspension du permis de conduire du conducteur.

No 3 : Des mensonges à soulever

Alors qu’il se remettait d’une collision, un demandeur bénéficiant des prestations du régime de protection contre les préjudices personnels de la SAPM a rapporté que ses douleurs au cou, aux épaules et aux bras, ainsi que ses vertiges, ses nausées et ses maux de tête étaient si intenses qu’il était incapable de travailler.

Lors des évaluations, la personne a indiqué que ses blessures l’empêchaient de marcher ou de conduire plus de 30 minutes de suite et de soulever plus de 5 livres.

Une enquête a été ouverte et la surveillance a révélé que le client effectuait un certain nombre d’activités physiques, notamment porter une cruche d’eau pleine, qui pesait plus de 40 livres, pelleter de la neige, utiliser un nettoyeur haute pression, ainsi que soulever, porter et charger un escabeau dans son véhicule.

En outre, le demandeur a été vu en train de courir après un camion à ordures, de faire des courses et de conduire un véhicule à plusieurs reprises, sans aucun signe de douleur ou d’étourdissement.

L’enquête a permis de lever le droit du demandeur à des indemnités de remplacement de revenu, ce qui a permis aux contribuables d’économiser plus de 57 000 dollars.

No 4 : Des clés sournoises

Un client assuré a déposé une demande d’indemnisation pour vol total, déclarant qu’il avait découvert à son réveil que son camion avait été volé pendant la nuit. Il a déclaré à la SAPM que le véhicule avait deux clés, mais que l’une d’entre elles avait disparu. La clé connue était en leur possession au moment du vol et personne d’autre n’y avait accès.

L’assurance du véhicule devait expirer le lendemain du vol présumé et le client a indiqué qu’il avait déjà retiré les plaques d’immatriculation et qu’il n’avait pas l’intention de renouveler sa police.

L’individu a également signalé le vol à la police, mais a déclaré de manière contradictoire qu’il n’avait reçu qu’une seule clé lors de l’achat du véhicule. Après avoir retrouvé le camion le lendemain de la déclaration de vol faite par le client, la police a contacté les enquêteurs de la SES pour leur faire part de ses inquiétudes et a constaté que le véhicule avait été impliqué dans une collision avec un seul véhicule qui s’était renversé. Le véhicule était sans occupants et aucune clé n’a été trouvée à l’intérieur.

Un examen mécanique effectué par les enquêteurs de la SES a révélé que deux clés avaient été programmées pour le camion. La clé remise par le client était cassée et n’a pas pu être utilisée dans le cadre de l’enquête.

Fait révélateur, l’examen a également montré que l’allumage du camion, la colonne et le dispositif d’immobilisation étaient intacts, ce qui signifie qu’une clé programmée était nécessaire pour démarrer et faire fonctionner le camion. Les données extraites du véhicule ont également montré qu’avant l’accident, il avait été démarré à l’aide d’une clé programmée.

La réclamation a été refusée parce que le titulaire de police avait fait une fausse déclaration, ce qui a fait économiser aux clients de la SAPM environ 43 600 $.

No 5 : Conducteur sans supervision

Dans le cadre d’une demande d’indemnisation, un conducteur assuré a déclaré qu’après avoir embouti un véhicule, il s’était arrêté avec son épouse, qui, selon lui, était passagère au moment de la collision, pour échanger des renseignements avec l’autre conducteur.

Après une enquête plus approfondie et sur la base de la déclaration de l’autre conducteur, il a été révélé que le premier conducteur était seul à bord de son véhicule, malgré les restrictions du permis de conduire exigeant qu’un conducteur superviseur soit présent à tout moment.

Lorsqu’on lui a demandé d’échanger des renseignements, le conducteur non supervisé a demandé à son conjoint de venir sur les lieux pour le faire en son nom. Le couple a nié tout acte répréhensible lorsqu’il a été interrogé par les enquêteurs de la SES et les données relatives à la collision n’ont pas permis de confirmer leurs récits.

La demande d’indemnisation a été rejetée en raison de la fausse déclaration de l’assuré, ce qui a permis de réaliser une économie d’environ 10 200 dollars aux clients de la SAPM.

***

Toute personne ayant des informations sur la fraude à l’assurance-automobile est invitée à communiquer avec la ligne INFO-Crime de la SAPM au 204-985-8477 pour les résidents de Winnipeg ou au numéro sans frais 1-877-985-8477 pour les personnes habitant à l’extérieur de Winnipeg, ou à soumettre des informations en ligne à mpi.mb.ca. Tous les appels et les signalements sont anonymes.

Le Programme de pneus d’hiver de la SAPM concilie, au service des Manitobains, options à moindre coût et sécurité accrue

Ne vous y trompez pas! Même en cette période de températures variables, les conditions d’hiver sont bien présentes dans la province et, grâce au Programme de pneus d’hiver (PPH), la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) veut vous aider à vous assurer que votre véhicule est prêt à affronter les routes lisses et glissantes.

Établi il y a bien longtemps, le PPH offre aux personnes admissibles un financement à faible taux d’intérêt (taux préférentiel majoré de 2 %), pouvant atteindre 2 000 $ par véhicule, afin qu’elles puissent s’acheter des pneus d’hiver ainsi que des produits et des services connexes.

Depuis son lancement, en 2014, le PPH a accordé à des clients de toute la province plus de 230 000 prêts.

« La SAPM est fière d’offrir encore ce programme populaire qui vise à réduire le nombre total de réclamations et à protéger autant que possible les Manitobains au cours des mois où les conditions routières sont souvent les plus périlleuses », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client à la SAPM.

Pour participer au PPH, les Manitobains, où qu’ils se trouvent dans la province, peuvent se rendre chez n’importe quel détaillant participant de pneus d’hiver pour confirmer leur admissibilité et entamer le processus d’autorisation de prêt. Le PPH offre des conditions de financement de un à quatre ans, et les clients peuvent choisir le jour où le retrait mensuel pour le paiement est fait. Tous les détails du programme se trouvent sur le site mpi.mb.ca/wintertires.

Adhérence accrue et distance de freinage réduite

Les pneus d’hiver sont faits d’un composé de caoutchouc à l’épreuve du froid et dotés de bandes de roulement qui visent à améliorer la tenue de route sur des surfaces détrempées, enneigées et glacées. D’après les études, les pneus d’hiver augmentent l’adhérence, ce qui permet de sortir plus facilement de la neige et de réduire la distance de freinage d’au moins 25 %.

Conseils de conduite en hiver

Au-delà de la préparation de leur véhicule aux conditions d’hiver, les conducteurs doivent également adapter leur comportement au volant notamment comme suit :

Préparez-vous à l’avance. Avant de prendre la route, vérifiez l’état des routes et les conditions météorologiques en appelant le 511. Ne vous précipitez pas et prévoyez plus de temps pour arriver à destination en toute sécurité.

  • Ralentissez et faites preuve de prudence. Le fait de ralentir contribue au maintien de l’adhérence et à réduire la distance totale de freinage. Cette mesure est particulièrement recommandée lorsque vous empruntez des ponts et des passages supérieurs, car les surfaces de ces structures peuvent geler rapidement.
  • Déblayez la neige et la glace. En cette période de l’année, il est vital de garder le pare-brise dégagé. Assurez-vous donc que le réservoir de liquide lave-glace est bien rempli et que les vitres sont exemptes de toute neige et glace. N’oubliez pas non plus d’enlever la neige et la glace qui se seront accumulées sur le capot, le coffre ou le toit de votre véhicule.
  • Gardez une marge de manœuvre plus importante. Ne suivez pas de trop près et rappelez-vous que la distance de suivi est à augmenter lorsque vous roulez à grande vitesse ou lorsque la visibilité est mauvaise. L’adhérence est moindre lorsque la chaussée est glissante, et il faut donc plus de temps pour s’arrêter complètement.
  • Naviguez avec précaution. Prenez votre temps pour contourner les bancs de neige, avancez prudemment et inclinez-vous vers l’avant pour une meilleure visibilité. Veillez également aux piétons, à l’équipement de déneigement et aux autres véhicules.

Par souci à l’égard des conducteurs dotés d’un permis de conduire qui souhaitent rafraîchir leurs connaissances en la matière ou qui s’initient à la conduite routière au Manitoba par temps d’hiver, l’équipe des Relations communautaires de la SAPM offre des présentations gratuites de 45 minutes sur la conduite hivernale. Les groupes ou organisations comptant au moins dix (10) participants intéressés peuvent visiter le site mpi.mb.ca/communityrelations pour demander une présentation en personne ou virtuelle au cours de la saison.

Les clients de la Société peuvent maintenant consulter l’état de leurs réclamations en ligne

La Société d’assurance publique du Manitoba a le plaisir d’offrir à ses clients la nouvelle fonctionnalité très pratique « Vérifier l’état de ma réclamation » sur son site Web. Cette fonctionnalité permet d’obtenir des renseignements sur certaines réclamations traitées par la Société à l’endroit et au moment qui leur conviennent.

Les Manitobaines et les Manitobains peuvent utiliser ce nouveau service pour consulter l’information la plus récente sur leurs réclamations pour dommages matériels à leurs véhicules personnels. Cette nouvelle option permet d’obtenir de l’information sur les réclamations, notamment des mises à jour sur l’état d’avancement du traitement, un sommaire de la couverture d’assurance, le pourcentage de responsabilité, les coordonnées de l’expert en sinistres et des renseignements sur les prochains rendez-vous dans un bureau de la Société.

« Nous savons que l’une des principales raisons pour lesquelles les clients appellent le Centre de contact de la Société ou leur expert en sinistres est d’obtenir l’information la plus récente sur leurs réclamations pour dommages matériels », a indiqué Marnie Kacher, cheffe des opérations de la Société. « Les résultats du sondage réalisé auprès de la clientèle au début de l’année indiquent que les Manitobaines et les Manitobains souhaitent pouvoir consulter cette information en ligne. La Société, qui s’intéresse de près à ses clients, a écouté et agi rapidement en offrant une solution qui répond à ces deux besoins tout en facilitant le travail important de ses équipes d’experts en sinistres dans toute la province ».

La fonction « Vérifier l’état de ma réclamation » est l’exemple le plus récent de la priorité que la Société accorde aux préférences des Manitobaines et des Manitobains quant aux produits et services qu’elle offre. La Société est fière des avantages qu’elle procure à ses clients grâce à de nouvelles solutions en ligne qui leur permettent d’avoir plus facilement accès à ses services.

La nouvelle fonctionnalité est offerte aux clients qui présentent des réclamations pour véhicules personnels après le 5 mai 2023. Les propriétaires inscrits devront entrer leur numéro de réclamation, leur numéro de document (DD/RÉF) et l’adresse courriel fournie à la Société dans le formulaire de réclamation pour connaître l’état d’avancement du traitement de la réclamation.

Société d’assurance publique du Manitoba confirme le transfert de capital annoncé précédemment de la prolongation des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules

La Société d’assurance publique du Manitoba a confirmé aujourd’hui qu’elle achève le transfert de fonds annoncé précédemment de son secteur d’activité de prolongation facultative des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules afin d’assurer le financement adéquat de ce secteur d’activité. Depuis 2004, les Manitobains profitent de la commodité d’un guichet unique pour leurs besoins en matière d’assurance et de permis. Toutefois, le coût important des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules n’a jamais été adéquatement financé. La valeur totale estimée du transfert d’aujourd’hui est de 65 millions de dollars.

Le secteur d’activité des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules est aux prises avec un déficit depuis qu’il est administré par la Société. Des fonds supplémentaires sont nécessaires pour cette raison, mais aussi pour couvrir les investissements importants dans la technologie qui sont nécessaires pour continuer à répondre à la demande croissante des clients, y compris la fourniture de services en ligne, et pour accroître davantage l’efficacité opérationnelle.

Il s’agit du deuxième des deux transferts de fonds excédentaires annoncés l’année dernière par la Société, pour un total de 125 millions de dollars. Ces fonds provenaient de bénéfices dépassant les exigences en capital cibles de la Société dans le secteur d’activité de prolongation facultative, qui a pour but d’offrir aux Manitobains davantage d’options d’assurance, y compris l’achat d’une réduction de leur franchise, ou l’achat d’une couverture d’assurance responsabilité civile supplémentaire, d’une assurance véhicule de location ou de polices de garantie contre la privation de jouissance.

«Ces fonds proviennent du secteur d’activité concurrentiel de la Société, et non du secteur d’activité Autopac de base », a déclaré Mark Giesbrecht, vice-président et directeur financier, Société d’assurance publique du Manitoba. «Le transfert est en pleine conformité avec toutes les lois et tous les règlements applicables, et les Manitobains peuvent être assurés que la Société demeurera financièrement solide dans tous ses secteurs d’activité pour la prestation de ses services. »

La société a pour mandat d’offrir des tarifs abordables aux Manitobains tout en assurant la santé financière de la Société dans tous ses secteurs d’activité. Dans le cadre de sa gestion financière prudente permanente, la Société a accordé près de 500 millions de dollars en remboursements à ses titulaires de police au cours des deux dernières années : 110 millions de dollars en mai 2020, 69 millions de dollars en décembre 2020 et 312 millions de dollars en février 2022.

Tout en maintenant son engagement à remplir son mandat, ce dernier transfert continue d’aider l’organisation à atteindre ses objectifs financiers et est nécessaire pour combler les déficits financiers du secteur d’activité des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules.

«Sans ces affectations internes, la Société serait confrontée à un sous-financement important du secteur d’activité des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules et des projets de technologies visant à moderniser et à rationaliser la prestation de nos activités aux clients. Cette décision est l’option la plus financièrement responsable », a déclaré Giesbrecht. «Ce n’est pas la première fois que la Société a besoin de transférer des fonds excédentaires de la prolongation des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules. Ce secteur d’activité était aux prises avec un déficit historique. De 2005 à 2014, un montant cumulatif de 134 millions de dollars a été transféré de la prolongation pour combler le déficit opérationnel du secteur d’activité des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules. »

«La Société s’est engagée à assurer la transparence au public au sujet de ses opérations financières, y compris des renseignements supplémentaires dans notre rapport annuel ainsi que notre orientation future en ce qui a trait à l’amélioration de la prestation aux clients et à la collaboration avec la province à un cadre à long terme pour l’autosuffisance du secteur d’activité des permis de conduire et de l’immatriculation des véhicules », a expliqué Giesbrecht.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

Annulation de rendez-vous chez MPI en raison des conditions météorologiques, des conditions routières

En raison des conditions météorologiques et des conditions routières dans la région de Westman, la Société d’assurance publique du Manitoba a annulé certains services d’évaluation des conducteurs, y compris les tests routiers, et l’estimation des rendez-vous dans la zone.

Les lieux concernés sont les suivants:

Centre de services de Brandon

Tous les rendez-vous prévus pour les essais routiers ont été annulés. Les clients qui ont des rendez-vous prévus pour l’examen des connaissances et l’estimation des rendez-vous doivent se rendre à l’endroit prévu.

Centre de services de Dauphin

Tous les rendez-vous prévus pour les essais routiers et l’estimation ont été annulés. Les clients ayant des rendez-vous prévus pour l’examen des connaissances doivent se rendre à l’endroit prévu.

Centre de services de Winkler

Tous les tests de conduite prévus et toutes les évaluations des rendez-vous ont été annulés.

Centre d’indemnisation de Swan River

Tous les rendez-vous d’estimation prévus ont été annulés.

Les clients touchés ont été contactés et leurs rendez-vous seront reportés. Les services au comptoir demeurent disponibles dans tous les établissements.

Les mises à jour des services seront diffusées sur le site mpi.mb.ca, selon la disponibilité.

Fin de l’interruption de travail chez SAPM; rétablissement de l’intégralité des services en cours

La Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) commencera à rétablir tous les services pour ses clients dans l’ensemble de la province le vendredi 3 novembre, à la suite de la ratification d’une nouvelle convention collective avec le Syndicat des employés généraux et des fonctionnaires du Manitoba (MGEU), mettant ainsi fin à une grève de 10 semaines.

« Je suis heureuse que nous ayons pu mettre fin au conflit de travail à l’aide d’une entente qui est équitable pour les employés et qui témoigne d’une attitude responsable envers nos contribuables, affirme Carmen Nedohin, présidente du conseil d’administration de la SAPM. Cette période a été difficile pour les employés de la SAPM et nos clients. Je suis impatiente de collaborer avec les dirigeants pour rebâtir la culture de l’organisation alors que nous rétablissons les services pour les collectivités de partout dans la province ».

Avec le retour des employés au travail vendredi, les succursales de la SAPM rouvriront au public à 13 h et reprendront la majorité de leurs services réguliers.

« Nous sommes incroyablement heureux que toute notre équipe soit de retour au travail vendredi et sommes tout aussi impatients de commencer le processus de fixation des rendez-vous qui ont été annulés, interrompus ou limités pendant l’interruption de travail, déclare Nedohin. Nous reconnaissons que nos clients ont fait preuve de patient au cours des derniers mois et nous les remercions pour leur compréhension alors que nous travaillons aussi rapidement que possible pour rétablir nos niveaux de service réguliers. »

Les Centres de services et d’indemnisation rouvriront et le Centre de contact reprendra tous ses services

  • Tous les Centres de services et d’indemnisation de la SAPM dans l’ensemble du Manitoba, y compris le Centre des dommages matériels et le Centre de contact, rouvriront aux clients le 3 novembre à 13 h et resteront ouverts jusqu’à 16 h 30.
  • Les rendez-vous prévus à 13 h et aux heures subséquentes se poursuivront comme prévu.
  • Les clients dont les rendez-vous ont été annulés seront contactés pour reporter leurs rendez-vous.

Des mises à jour régulières seront publiées sur le site Web de la SAPM à mesure que les services seront rétablis.

La Société d’assurance publique du Manitoba demande que les tarifs généraux d’assurance de base ne soient pas modifiés pour l’année d’assurance 2024-2025

Alors que la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) entame aujourd’hui son audience annuelle devant la Régie des services publics (RSP), elle demande qu’il n’y ait aucune modification globale des recettes ou des tarifs pour le programme d’assurance de base au cours de la prochaine année d’assurance 2024-2025. Bien qu’aucune modification globale des tarifs ne soit demandée, les tarifs d’assurance individuels continueront à varier en fonction du type de véhicule, de l’utilisation du véhicule, du territoire de tarification et des antécédents de conduite.

En juin, la SAPM a déposé sa demande de tarification générale en vue d’obtenir un changement de taux global de 0 %, conformément à une directive émise par le gouvernement du Manitoba. Cependant, la directive ne s’applique pas à la RSP, qui fonctionne de manière indépendante et a le pouvoir ultime de fixer les tarifs de l’assurance de base pour l’année d’assurance 2024-2025.

La RSP s’appuie sur de nombreux facteurs pour fixer les tarifs, l’un d’entre eux étant la pratique actuarielle reconnue (PAR). Au moment du dépôt de juin, le besoin provisoire de recettes globales calculé conformément à PAR était de moins 0,13 %. En octobre, le besoin global a encore diminué pour atteindre moins 1,48 %, principalement grâce à des rendements d’investissement positifs, ce qui est une excellente nouvelle pour les Manitobains.

« La demande de la SAPM, y compris l’indication globale actualisée de PAR de moins 1,48 %, démontre la situation financière globale positive de la société », a déclaré Marnie Kacher, présidente-directrice générale par intérim de la SAPM. « La SAPM continue de se concentrer sur la prudence budgétaire pour l’année à venir, tout en fournissant aux Manitobains des produits et des services abordables pour répondre à leurs besoins. » La demande de la SAPM est fondée, en partie, sur ses états financiers de fin d’exercice et sur les taux d’intérêt actuels.

Dans le cadre de sa demande, la SAPM propose également de poursuivre l’expansion de l’échelle de cotes de conduite (CC), qui prévoit des réductions de primes pour les conducteurs les plus prudents. Si cette demande est approuvée, la SAPM ajoutera un niveau de réduction supplémentaire au sommet de l’échelle CC, ce qui se traduira par une réduction de 48 % de la prime d’assurance automobile pour les conducteurs se situant au niveau CC +18 nouvellement établi. La SAPM prévoit également d’appliquer des réductions plus importantes à tous les niveaux de CC supérieurs au niveau +8, offrant ainsi des réductions de primes plus importantes à un plus grand nombre de conducteurs manitobains parmi les plus prudents.

La SAPM s’attend à ce que la RSP rende son ordonnance en décembre. Les tarifs approuvés entreront en vigueur le 1er avril 2024, mais comme les dates de renouvellement sont échelonnées, certains propriétaires de véhicules ne paieront pas leurs nouveaux tarifs avant le 31 mars 2025.

La couverture obligatoire par une assurance responsabilité au tiers est refusée aux conducteurs aux facultés affaiblies

Les conducteurs aux facultés affaiblies qui sont mêlés à une collision se verront refuser la couverture obligatoire par une assurance responsabilité au tiers à compter du 1er août 2023, ont annoncé aujourd’hui la province du Manitoba et la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM).

Les conducteurs aux facultés affaiblies se verront imputer les coûts des dommages qu’ils causent à d’autres véhicules ou à d’autres biens.

« Notre gouvernement s’est engagé à tenir les conducteurs en état d’ébriété responsables des dommages causés par leurs actes et à assurer la sécurité de nos routes à tous les Manitobains », a déclaré le ministre de la Justice du Manitoba, Kelvin Goertzen.

« Beaucoup trop de personnes sont tuées et blessées chaque année dans des collisions causées par des conducteurs aux facultés affaiblies. C’est pourquoi le gouvernement du Manitoba est heureux d’annoncer que la SAPM a maintenant le pouvoir de recouvrer directement auprès de ces conducteurs les frais de dommages matériels ou de véhicules. »

La responsabilité de tiers couvre les dommages causés à d’autres véhicules et à des biens personnels ou publics. En vertu des nouvelles règles, si un conducteur handicapé cause des dommages au véhicule ou aux biens d’une autre personne, la SAPM couvrira les dommages causés et demandera ensuite le remboursement au conducteur handicapé. Ainsi, les personnes dont les biens sont endommagés continueront d’être pleinement indemnisées, comme elles le sont aujourd’hui. Ces modifications s’appliqueront aux conducteurs de tous types de véhicules à moteur, y compris les véhicules tout terrain.

Le Régime de protection contre les préjudices personnels couvre tous les résidents du Manitoba blessés dans un accident d’automobile au Canada et aux États-Unis. Toutefois, à l’extérieur du Manitoba, un conducteur aux facultés affaiblies est assujetti aux lois de la province, ce qui signifie qu’il pourrait être responsable de couvrir les coûts de tous les dommages causés, y compris les blessures corporelles.

« Le Manitoba a déjà l’une des peines les plus sévères au Canada pour avoir conduit sous l’influence de l’alcool ou des drogues. Cette annonce crée un obstacle plus sérieux à la conduite avec facultés affaiblies au Manitoba », a déclaré le président de la SAPM, Ward Keith. « Nous envoyons un message clair que la conduite avec facultés affaiblies est inacceptable dans notre province. Si vous buvez ou consommez de la drogue, ne conduisez tout simplement pas. »

Renforcer la position ferme du Manitoba à l’égard de la conduite avec facultés affaiblies

La conduite avec facultés affaiblies constitue une grave menace pour la sécurité publique, avec des sanctions et des conséquences importantes. En plus de l’annonce d’aujourd’hui, la protection contre tous les risques pour les dommages causés à son propre véhicule est déjà refusée aux conducteurs en état d’ébriété.

Les autres conséquences pour la conduite après avoir consommé de la drogue ou de l’alcool au Manitoba comprennent la suspension du permis, l’immobilisation du véhicule, la participation au Programme d’enclenchement d’allumage du Manitoba, les frais éventuels en vertu du Code criminel du Canada, le déplacement vers le bas de l’échelle de cotation de la sécurité des conducteurs et une évaluation obligatoire des conducteurs handicapés à la Fondation des dépendances du Manitoba aux frais du conducteur.

MADD Canada, dont la mission est d’arrêter la conduite avec facultés affaiblies et d’aider les victimes de ce crime violent, a applaudi l’ajout d’un autre dissuasif au Manitoba et continue d’appuyer toutes les initiatives visant à empêcher les personnes sous influence de conduire.

« La conduite avec facultés affaiblies est un choix que quelqu’un fait et un choix pour lequel il doit rendre des comptes », a déclaré Jaymie-Lyne Hancock, présidente nationale de MADD Canada. « Nous nous félicitons de cette annonce du gouvernement du Manitoba et de la SAPM. En plus des sanctions actuelles, les personnes choisissant de conduire avec des facultés affaiblies s’exposent à une nouvelle et importante conséquence. »

Les statistiques montrent que la conduite avec facultés affaiblies cause un décès sur quatre, chaque année, au Manitoba et qu’elle cause environ 26 décès par année, en moyenne. À ce jour, en 2023, sept Manitobains ont déjà perdu la vie dans des accidents de la route causés par des conducteurs aux facultés affaiblies.

Cinq meilleurs conseils en matière de sécurité routière durant l’été

Alors que les Manitobains prennent la route pour les voyages d’été, on demande à tous les conducteurs de ralentir, d’éviter les distractions et de ne jamais conduire avec des facultés affaiblies.

« Il n’y a aucune raison de conduire avec des facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool », a déclaré M. Keith, de la SAPM. « Si vous sortez célébrer, cet été, ne conduisez pas avec des facultés affaiblies. Prévoyez un retour sécuritaire à la maison. Ayez un chauffeur désigné, prenez un taxi, faites du covoiturage, prenez le transport en commun ou, si vous le pouvez, passez la nuit sur place. Quoi que vous fassiez, ne conduisez pas avec des facultés affaiblies. »

Il est rappelé à tous conducteurs de suivre ces conseils chaque fois qu’ils prennent le volant :

  1. Ne conduisez jamais avec des facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue.
  2. Ne textez pas au volant.
  3. Ralentissez – n’accélérez pas.
  4. Bouclez votre ceinture!
  5. Soyez prudent dans les zones de construction.

La prudence financière mène à un revenu net global positif : Rapport annuel 2022-2023 de la SAPM

La Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) demeure en bonne position financière pour offrir des taux d’assurance stables et abordables aux clients, comme le montre le rapport annuel 2022-2023 de la Société [en anglais seulement] publié aujourd’hui.

« La SAPM est heureuse d’avoir terminé son exercice 2022-2023 avec un revenu net global positif de 4,2 millions de dollars au 31 mars 2023 », a déclaré Ward Keith, président du conseil d’administration de la SAPM. « Les résultats financiers positifs ont été obtenus malgré les pressions inflationnistes, qui ont eu une incidence sur les coûts des demandes d’indemnisation et les dépenses de l’entreprise, et qui reflètent la solidité et l’efficacité de la gestion des secteurs d’activité de la SAPM, y compris une diminution globale du taux d’assurance de base de près de 6,6 % pour l’année d’assurance 2022-2023, composée d’une réduction globale du taux de 1,6 % en plus d’une autre réduction de prime de 5 %. »

En 2022-2023, le nombre total de demandes d’indemnisation auprès du régime Autopac a augmenté de 2,1 % par rapport à l’année précédente. Le coût total des demandes d’indemnisation de la SAPM pour l’année s’est élevé à 1,2 milliard de dollars, soit une augmentation de 164,6 millions de dollars par rapport à l’année précédente. L’incidence continue de l’inflation sur le coût des demandes d’indemnisation a été un facteur important de l’augmentation.

Le Plan de gestion des immobilisations de la Société continue de protéger les Manitobains en s’assurant que la SAPM bénéficie d’un apport financier adéquat qui est égal ou supérieur aux objectifs législatifs pour chaque secteur d’activité. La Loi sur la Société d’assurance publique du Manitoba énonce les objectifs de capital de la SAPM, exprimés en pourcentage du Test du capital minimum (TCM); assurance de base à 100 %, extensions de garantie à 200 % et services de garanties supplémentaires pour risques spéciaux à 300 %. Au 31 mars 2023, le TCM de base de la SAPM était de 111 %, le TCM pour l’extension de garantie, de 202 % et le TCM pour les services de garanties supplémentaires pour risques spéciaux, de 386 %.

« La Société continue de mettre l’accent sur la prudence financière afin de maintenir et de contrôler les coûts, ce qui, en fin de compte, contribue à réduire les taux d’assurance automobile pour les Manitobains », a déclaré M. Keith. « Je tiens également à souligner l’engagement de l’équipe de direction actuelle de la SAPM, ainsi que le travail acharné et le dévouement de tous les employés de la SAPM, qui s’efforcent d’offrir un service et une valeur exceptionnels aux Manitobains dans le cadre du programme d’assurance publique. »

Données clés de la SAPM pour 2022-2023

  • Nombre moyen de demandes d’indemnisation auprès du régime Autopac déclarées par jour ouvrable – 1 065
  • Total des demandes d’indemnisation auprès du régime Autopac déclarées – 264 102
  • Responsabilité civile pour lésions corporelles et Régime de protection contre les préjudices personnels – 12 185
  • Demandes d’indemnisation pour dommages matériels – 251 917
  • Nombre moyen de polices Autopac en vigueur – 1 252 465

-30-

Améliorer l’accès à la formation des conducteurs dans le nord du Manitoba

La Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) et le Collège universitaire du Nord (UCN) s’associent pour lancer un nouveau programme visant à améliorer l’accès aux programmes de formation des conducteurs dans le nord du Manitoba. Le programme de formation des conducteurs adultes de classe 5 de l’UCN contribuera à rendre les routes plus sécuritaires et à améliorer le développement de la main-d’œuvre dans cette région cruciale de la province en offrant une formation abordable et accessible dans les communautés de la région.

« La promotion de la sécurité routière dans l’ensemble du Manitoba est un élément essentiel du mandat de la SAPM, a déclaré Ward Keith, président du conseil d’administration de la SAPM. Un meilleur accès à la formation et à l’éducation des conducteurs est un moyen essentiel pour la SAPM de s’associer aux communautés du nord du Manitoba afin de réduire le nombre disproportionné d’accidents mortels de la route dans cette région. La SAPM est fière de collaborer avec l’UCN à l’élimination des obstacles à la formation des conducteurs adultes de classe 5. »

Entre 2019 et 2021, 13 % de tous les accidents mortels de la route dans la province se sont produits dans le nord du Manitoba, bien que la région ne représente que 6 % de la population provinciale.

Le nouveau programme est unique parce qu’il offrira une formation en classe et en voiture aux adultes dans les villes et villages du nord du Manitoba. Sachant que les participants peuvent entrer dans le programme à différentes étapes du processus d’obtention du permis de conduire, des cohortes adaptables seront créées en fonction de la demande afin d’offrir le soutien et la formation nécessaires à l’obtention d’un permis d’apprenti conducteur jusqu’à la réussite de l’examen pratique de la classe 5.

« Améliorer l’accès à la formation des conducteurs est l’un des meilleurs moyens de développer et de faire croître la main-d’œuvre dans le nord du Manitoba, a déclaré Jamie Grant, vice-président associé de l’UCN, Solutions communautaires et industrielles. Le partenariat avec la SAPM pour offrir ce programme à l’UCN améliorera la sécurité sur nos routes tout en contribuant au développement économique à long terme de la région. »

La SAPM et l’UCN prévoient que plus de 125 étudiants recevront une formation cette année. L’UCN commencera à accepter les inscriptions le 4 juillet pour la première phase du programme, qui comprend Thompson, Flin Flon et The Pas. Les adultes peuvent s’inscrire en ligne ou en personne auprès du personnel qui se rendra dans chaque communauté. La formation devrait commencer en juillet 2023 et il est prévu de l’étendre à d’autres régions du Nord dans les mois à venir. Pour en savoir plus, visitez le site Web de l’UCN.

Les programmes d’éducation de vélo gratuits de la SAPM atteignent plus de Manitobains que jamais

Avec une moyenne de 200 cyclistes blessés ou tués dans des collisions chaque année au cours des cinq dernières années, la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) élargit la portée de ses ateliers et programmes de cyclisme sans frais afin d’éduquer plus de Manitobains sur la façon de faire du vélo en toute sécurité.

« La SAPM s’engage à faire en sorte que chaque usager de la route arrive à sa destination en toute sécurité, y compris les cyclistes. Nos programmes d’éducation de vélo sont conçus pour tous les âges et niveaux de compétence, et nous sommes fiers d’atteindre plus de Manitobains que jamais en 2023 », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la SAPM. « L’équipe des Relations communautaires de la SAPM peut aider les cyclistes à apprendre les règles de la route et à gagner de la confiance en naviguant dans des situations réelles sur deux roues. »

Les programmes de vélo de la SAPM contribuent à la sécurité des routes dans l’ensemble de la province en partageant les pratiques exemplaires et les connaissances adaptées à l’âge pour la conduite sécuritaire, en communiquant avec d’autres usagers de la route et en utilisant des pistes cyclables ainsi que d’autres infrastructures cyclables.

« Il est important de se rappeler que tout le monde joue un rôle dans la sécurité de nos rues – les véhicules automobiles et les cyclistes partagent les mêmes routes, les mêmes droits et les mêmes règles », a déclaré Mark Cohoe, directeur exécutif de Bike Winnipeg. « Une façon importante pour les conducteurs de faire leur part est d’offrir une zone tampon sécuritaire entre leur véhicule et les personnes qui passent à vélo. Cette zone tampon doit être d’au moins un mètre et augmenter à mesure que les vitesses augmentent. Cette zone tampon donne aux cyclistes un espace sûr et confortable pour fonctionner, tout en laissant de la place pour éviter les dangers. »

Et les cours de la Société n’ont jamais été aussi populaires. La SAPM est sur la bonne voie pour offrir l’un des plus grands rodéos à bicyclette Prudence à vélo de son histoire de plus de 50 ans dans les collectivités de la province cet été, atteignant environ 13 000 enfants.

 Conçue pour les 6 à 10 ans, cette présentation interactive enseigne aux enfants la sécurité à vélo, les signaux manuels, l’ajustement du casque et est idéale pour les écoles, les garderies, les camps et plus encore. Le rodéo se compose de deux parties – une présentation théorique et une composante pratique consistant à monter sur un parcours pour mettre en pratique ce qui a été appris. Des créneaux horaires pour l’été 2023 sont encore disponibles dans toute la province pour ce programme efficace.

Programmes d’éducation de vélo pour adultes

La SAPM offre également une gamme de programmes pour adultes qui non seulement partagent les rudiments de la sécurité à vélo, mais qui permettent aux futurs leaders de la communauté cycliste de présenter leurs propres présentations.

Pour les cyclistes âgés 16 et plus, le cours de sécurité En selle! de la SAPM comprend à la fois des leçons de théorie et des leçons sur la route pour donner aux participants un aperçu clair de la sécurité à vélo. C’est parfait pour ceux qui veulent tirer parti de leurs connaissances et pratique leurs compétences sur la route dans un environnement sécuritaire. La prochaine séance aura lieu le samedi 8 juillet 2023 de 11 h à 15 h au Centre de services de la rue Main de la SAPM à Winnipeg. Le cours est gratuit, mais l’inscription préalable est requise en envoyant un courriel à [email protected].

Champions du cyclisme est un autre atelier pour adultes qui prépare les participants à donner des présentations sur la sécurité à vélo à des pairs à l’école, au travail ou dans des groupes de quartier. La séance d’une journée offre une formation en classe et sur la route et comprend une trousse de présentation prête à l’emploi qui contient un guide de l’animateur avec des notes d’allocution et des présentations PowerPoint destinées aux enfants et aux adultes. Des dates et des heures personnalisées peuvent être prévues pour les groupes de six champions potentiels ou plus.

Éducation en cyclisme et formation des compétences à l’école (BEST)

Le programme BEST est un partenariat entre la SAPM, le Green Action Centre, Bike Winnipeg, le WRENCH et la division scolaire Seven Oaks qui offre une éducation pluriannuelle et à niveaux multiples au moyen de plans de cours et d’instructions routières pour le programme d’éducation physique de la sixième à la huitième année.

On apprend aux élèves à rouler sur la route, à acquérir des compétences précieuses comme des signaux manuels, la vérification par-dessus l’épaule, le positionnement dans la voie, et plus encore. Le programme comprend également l’entretien des vélos, enseignant aux élèves à évaluer si leur vélo est digne de la route, quelles sont les parties d’un vélo et comment ces parties fonctionnent.

Depuis sa création en 2015, plus de 7 000 étudiants de 20 écoles secondaires de Winnipeg ont participé au programme BEST.

Pour en savoir plus sur les programmes de vélo gratuits que la SAPM offre et réserver une session, visitez mpi.mb.ca ou envoyez un courriel à [email protected].

Demandes de SAPM de ne pas apporter de modifications aux taux pour 2024-2025

La Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) a déposé aujourd’hui auprès de la Régie des services publics (RSP) sa demande de tarification générale (DTG), afin qu’aucun changement ne soit apporté aux taux globaux pour l’année d’assurance 2024-2025.

Cette demande de non-modification du taux global est une bonne nouvelle pour les Manitobains et cadre avec les exigences mises en place par le gouvernement du Manitoba. En plus de demander une majoration de 0 % des taux globaux, la SAPM est tenue de déposer une indication de taux selon la pratique actuarielle reconnue (PAR) auprès de la RSP, qui est son propre taux prévu. Le taux global indiqué de 2024-2025 selon la PAR est très près de 0 %, ce qui signifie que la Société continue d’offrir des taux stabilisés aux Manitobains.

Si la demande de la SAPM est approuvée, les taux globaux de base pour les véhicules demeureront inchangés, mais les primes que paient les conducteurs varieront selon l’endroit où ils se trouvent sur l’échelle de cote de conduite, le type de véhicule et l’utilisation.

« Bien que les gens de la province continuent de gérer les répercussions de la hausse du coût de la vie, la SAPM est fière de fournir aux Manitobains des produits et des services abordables qui répondent à leurs besoins », a déclaré Satvir Jatana, vice-président et chef de la clientèle de la SAPM. « Si la demande de tarification de la SAPM est approuvée, 52 % des conducteurs de la catégorie de véhicules de tourisme privés, qui représentent les deux tiers de toutes les polices, connaîtront une diminution en 2024-2025.

« L’indication du taux global presque sans augmentation proposée pour 2024-2025 est possible parce que la SAPM est dans l’ensemble en bonne situation financière, et les réserves mises de côté pour faire face aux coûts imprévus liés aux demandes d’indemnisation sont conformes aux cibles fixées par la loi », a déclaré Jatana. « La Société va de l’avant en mettant de nouveau l’accent sur la prudence financière, en réduisant les coûts d’exploitation en 2024-2025 et en maintenant l’effectif à un niveau constant.

La SAPM propose un certain nombre d’améliorations de produits dans le cadre de cette application de taux, ce qui comprend l’expansion continue du système de Cotes de conduite des conducteurs (CCC). Si la demande est approuvée, la SAPM augmentera le sommet de l’échelle d’un échelon, offrant une réduction de prime de 48 % aux conducteurs au niveau CCC +18. La SAPM appliquerait également des réductions plus élevées à tous les niveaux CCC supérieurs à +8, offrant aux conducteurs les plus sûrs du Manitoba des réductions plus importantes de primes de véhicule.

La SAPM propose également un nouveau cadre de police d’assurance générale pour l’industrie du covoiturage du Manitoba, ce qui permettra de s’harmoniser avec d’autres administrations canadiennes. Si elle est approuvée, la nouvelle police permettra de passer en douceur d’une police de propriétaire inscrit à la nouvelle police générale de base en fonction de l’utilisation du véhicule, ce qui donnera plus de souplesse et de choix aux répartiteurs et aux conducteurs.

La présentation de cette année sur la DGT comprend également des mises à jour sur le projet Nova. La première version de Nova, qui a fait passer les courtiers commerciaux d’un système papier désuet à une nouvelle plateforme numérique, lancée en février 2023. La deuxième version, qui cible les clients commerciaux qui participent au Régime d’immatriculation internationale, sera déployée au cours des prochains mois. Les troisième et quatrième versions suivront en 2024 et en 2025 respectivement. Ces dernières versions marqueront le début d’un changement visible pour les Manitobains, avec le remplacement des systèmes frontaux utilisés par les courtiers et le personnel de la SAPM pour émettre des produits et des services aux clients, ainsi que l’instauration de certains services en ligne.

La SAPM en est également aux dernières étapes de la sélection d’un fournisseur de services de gouvernance et de conseils qui aidera à s’assurer que Nova est gérée de façon diligente, responsable et transparente à tous les niveaux.

***

Le dépôt de la SAPM est fondé sur les données financières de fin d’exercice et les taux d’intérêt actuels. La Société met régulièrement à jour l’indication du taux global en affinant ses prévisions plus près du début de l’audience de la RSP en octobre. La RSP rend normalement son ordonnance en décembre. Les tarifs proposés entreraient en vigueur le 1er avril 2024, mais comme les dates de renouvellement sont décalées, certains propriétaires de véhicules ne paieront pas leurs nouveaux tarifs avant le 31 mars 2025.

La SAPM réalise des progrès dans le cadre d’une gouvernance et une surveillance solides de la Régie

La Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) a publié la déclaration suivante au nom de Ward Keith, président du conseil d’administration :

« Bien que la SAPM gère des changements importants, elle reste concentrée sur sa mission et son mandat, tout en concentrant son attention sur trois objectifs opérationnels qui permettront à tous les Manitobains d’en avoir pour leur argent :

  1. Respecter les obligations financières – mettre l’accent continuellement sur la prudence financière et la gestion financière responsable afin de maintenir et de contrôler les coûts, ce qui, en fin de compte, se traduit par des tarifs d’assurance automobile moins élevés pour les Manitobains.
  2. Réaliser le projet Nova – remplacer les plateformes technologiques désuètes qui ne sont plus prises en charge afin de s’assurer que le système d’assurance publique du Manitoba est sécuritaire, fiable et sûr pour les générations à venir, tout en créant des occasions d’instaurer de nouvelles options en ligne.
  3. Améliorer la prestation des services – améliorer continuellement la façon dont la SAPM sert ses clients sera toujours une priorité clé. Mettre l’accent sur la disponibilité et la prestation des services de première ligne afin que les habitants de la province aient accès à des produits et services abordables qui répondent à leurs besoins.

Dans ce contexte, j’ai le plaisir d’annoncer que la Société se prépare à présenter sa demande auprès de la Régie des services publics pour les tarifs d’assurance de base pour l’année d’assurance 2024-2025. Même si la Société demande une majoration de 0 % des tarifs globaux d’assurance de base pour 2024-2025 conformément à l’orientation gouvernementale, la variation du taux actuariel indiquée est également pratiquement nulle. Cela est possible parce que la SAPM a une bonne situation financière grâce aux réserves pour les coûts imprévus des demandes d’indemnisation, qui se trouvent maintenant au niveau des cibles prévues par la loi. L’application des tarifs généraux de cette année comprendra également d’autres améliorations à l’échelle de cote de conduite, offrant des rabais plus importants sur les primes pour les véhicules des conducteurs les plus prudents.

Je suis également heureux de signaler que le projet Nova se poursuit dans les délais et dans les limites du budget afin de remplacer les anciens systèmes technologiques désuets qui ne sont plus pris en charge. Bien que la mise en œuvre à ce jour n’ait pas été sans problème, je suis optimiste quant au fait que le budget et les ressources adéquats sont mis en place pour réaliser le reste du projet. Cela étant dit, il faut une surveillance accrue de la part de la Régie pour s’assurer que Nova demeure sur la bonne voie. La SAPM a entrepris un processus officiel de demande de propositions et est sur le point de choisir un nouveau fournisseur de services de gouvernance et de conseils qui assurera la surveillance externe du projet Nova pour les deux années restantes du projet. Ce fournisseur jouera un rôle essentiel dans mon attente et mon engagement, à savoir que le Project Nova est géré avec diligence, responsabilité et avec les bons niveaux de transparence. Une mise à jour plus importante sera fournie en octobre à la Régie des services publics.

La SAPM en est également aux dernières étapes de la sélection d’un fournisseur qui effectuera l’examen organisationnel externe ordonné par le gouvernement en avril. Je m’attends à ce que cet examen externe fournisse à la Régie des conseils et des recommandations importantes sur le projet Nova, en plus d’examiner d’autres aspects de la structure organisationnelle, des opérations et des pratiques financières et actuarielles de la Société.

Ensemble, le conseil d’administration, l’équipe de direction et les employés de la SAPM prennent le temps de se rajuster et de mettre en place des processus de surveillance et des structures de gouvernance plus stricts, ce qui aidera à s’assurer que la SAPM est en mesure de garantir aux Manitobains d’en avoir pour leur argent. »

Annonce – Président et directeur général

Ward Keith, président du conseil d’administration de SAPM a fait la déclaration suivante :

« À compter d’aujourd’hui, M. Eric Herbelin n’est plus employé par la Société d’assurance publique du Manitoba.

J’ai le plaisir d’annoncer que Mme Marnie Kacher a accepté d’assumer le rôle de présidente-directrice générale à titre intérimaire pendant que le conseil d’administration entame le recrutement d’un dirigeant permanent.

Mme Kacher a 12 ans d’expérience au sein de SAPM, où elle a occupé dernièrement le poste de vice-présidente et cheffe de l’exploitation. À ce titre, elle a supervisé l’ensemble de la division des opérations de SAPM, y compris les quatre secteurs d’activité de l’entreprise. Elle est très respectée par le personnel et les intervenants, et apporte une perspective bienvenue sur la façon dont SAPM peut continuer à apporter de la valeur au bénéfice de tous les Manitobains.

Le conseil d’administration va procéder à un recrutement officiel d’un président-directeur général permanent. »

La vitesse est à l’origine d’une collision mortelle sur cinq sur les routes du Manitoba : SAPM

Alors que de nombreux conducteurs prennent la route en cette longue fin de semaine de la fête de la Reine, la Société d’assurance publique du Manitoba exhorte l’ensemble des Manitobains à rouler doucement afin d’éviter les collisions, qui pourraient entraîner des conséquences mortelles.

Selon les données de la SAPM, la vitesse joue un rôle dans plus d’une collision mortelle sur cinq, soit 21 %, qui se produit au Manitoba. Bien que l’excès de vitesse soit généralement considéré comme une conduite au-dessus de la limite de vitesse, il s’applique également lorsque vous conduisez trop vite par rapport aux conditions météorologiques, routières ou de circulation.

De plus, une étude récente réalisée par la Société a révélé que pendant les mois d’été (de mai à septembre), environ 13 % des véhicules roulent à des vitesses excessives sur les routes de la province.

« Nous savons que la longue fin de semaine de mai marque le coup d’envoi officieux de l’été pour de nombreux Manitobains. Bien que tout le monde veuille commencer la célébration au chalet, au lac ou au camping avec la famille et les amis le plus tôt possible, les excès de vitesse sont une menace pour vous et pour les autres usagers de la route, qui risquent d’être victimes d’une collision grave », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la SAPM.

La vitesse tue – et coûte cher

Les conséquences les plus tragiques de la conduite à grande vitesse peuvent être des collisions qui entraînent des décès ou des blessures. Chaque année au Manitoba, l’excès de vitesse coûte la vie à 17 personnes en moyenne.

Les conducteurs qui adoptent ce comportement à haut risque peuvent également faire face à d’autres conséquences graves, notamment :

  • Des amendes allant de 181 $ à 1 620 $. Les amendes sont doublées dans les zones de construction.
  • Ils descendent d’un niveau sur l’échelle de la cote de sécurité des conducteurs, ce qui augmente le coût de leur prime de conducteur et de leur prime d’assurance.
  • Avis d’infraction grave et suspension potentielle du permis de conduire pour les excès de vitesse de 50 km/h ou plus par rapport à la limite affichée.

Conseils pour gérer votre vitesse

Suivez les conseils de sécurité routière suivants pour contrôler votre vitesse pendant la longue fin de semaine de la fête de la Reine et tout au long de l’été :

  • Planifiez votre itinéraire et donnez-vous assez de temps pour atteindre votre destination en toute sécurité.
  • Utilisez le régulateur de vitesse pour éviter de dépasser la limite de vitesse par inadvertance.
  • Maintenez une distance de sécurité, c’est-à-dire une distance de quatre secondes dans des conditions de conduite idéales.
  • N’oubliez pas que lorsque vous passez à côté d’un véhicule d’urgence, vous devez, dans la mesure du possible, emprunter la voie la plus éloignée du site. Dans cette situation, les conducteurs doivent également ralentir à 40 km/h lorsque la limite de vitesse affichée est inférieure à 79 km/h ou à 60 km/h lorsque la limite de vitesse affichée est de 80 km/h ou plus.

L’utilisation des pneus d’hiver entraîne peu d’accidents : Société d’assurance publique du Manitoba

Selon un rapport de la Société paru l’an dernier, les véhicules équipés de pneus d’hiver sont impliqués dans moins de collisions que les véhicules qui n’en ont pas. D’après l’analyse des demandes d’indemnisation pour les mois d’hiver (de novembre à mars), l’usage de pneus d’hiver devrait diminuer de 6,3 % la fréquence des demandes d’indemnisation pour collision. L’analyse portait sur les demandes d’indemnisation pour collision pour les exercices 2011-2012 à 2017-2018. La fréquence a été mesurée en comparant la fréquence des demandes d’indemnisation avant et après l’achat de pneus d’hiver pour 111 872 véhicules.

Selon le rapport, de ces 111 872 véhicules, 13 925 ont fait l’objet d’une demande d’indemnisation à la suite d’une collision durant les mois d’hiver avant la pose de pneus d’hiver et 9 802 ont fait l’objet d’une demande d’indemnisation après la pose de pneus d’hiver.

« Cette étude de la Société d’assurance publique du Manitoba a confirmé que l’usage de pneus d’hiver peut prévenir les collisions en réduisant les distances de freinage et en améliorant la tenue de route des véhicules sur les chaussées recouvertes de neige ou de glace », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client à la Société.

« En dernière analyse, ce sont nos clients qui profitent des stratégies de prévention des sinistres de cette nature, car elles permettent d’abaisser les tarifs à la suite d’une diminution du nombre des collisions. Nous invitons les consommateurs à s’informer des avantages des pneus d’hiver pour la sécurité alors que débutent les mois d’hiver, une période où les collisions augmentent généralement en raison de conditions routières et météorologiques moins qu’idéales. »

Faits en bref :

  • La durée moyenne d’un prêt est de 2,9 ans.
  • Le montant moyen d’un prêt est de 1 246 $.
  • La province compte 767 détaillants participants, dont 368 à Winnipeg.
  • Depuis la mise en place du Programme des pneus d’hiver par le gouvernement provincial il y a sept ans, 173 487 prêts à faible taux d’intérêt ont été accordés; le programme est administré par la Société d’assurance publique du Manitoba.
  • À des températures légèrement inférieures au point de congélation sur une chaussée sèche, il a été démontré que les pneus d’hiver réduisent de 30 % les distances d’arrêt par rapport aux pneus toutes-saisons.
  • Les pneus d’hiver offrent une traction nettement supérieure sur les surfaces enneigées ou glacées à des températures bien inférieures à -30 °C que les pneus toutes-saisons n’ont à 4 °C.

À propos des pneus d’hiver

Les pneus d’hiver sont faits d’un composé de caoutchouc à l’épreuve du froid et dotés de bandes de roulement de sorte à améliorer la tenue de route sur des surfaces détrempées, enneigées et glacées. De nombreuses études sur la sécurité routière confirment que les pneus d’hiver réduisent les distances de freinage en diminuant le glissement sur la glace et la neige.

Les pneus d’hiver sont dotés de bandes de roulement avec des nervures en biais qui repoussent de chaque côté la neige et la glace. La profondeur des espaces entre les bandes de roulement est par ailleurs plus importante que celle des équivalents toutes-saisons, ce qui leur confère une meilleure tenue de route sur la chaussée enneigée.

À propos du programme de prêts

Le programme accorde des prêts de jusqu’à 48 mois au taux préférentiel majoré de 2 %, et ce, jusqu’à concurrence de 2 000 $ par véhicule. La participation est simple; vous n’avez qu’à vous rendre à un des détaillants de pneus d’hiver participants dans la province pour confirmer l’admissibilité et faire traiter l’autorisation de prêt.

Les pneus admissibles arborent un pictogramme représentant un flocon de neige, tel qu’approuvé par Transports Canada. Ce pictogramme indique que les pneus ont satisfait aux exigences spécifiques d’adhérence dans la neige et sont conçus spécialement pour la conduite dans des conditions d’enneigement difficiles.

Les clients admissibles peuvent obtenir un financement pour l’achat de pneus d’hiver et les frais d’installation, y compris des jantes, un système de surveillance de la pression des pneus, la pose de clous aux pneus (certaines restrictions s’appliquent), la pose, l’équilibrage et l’alignement des roues et les fournitures d’atelier.

Les clients qui souhaitent participer au programme sont invités à consulter le site Web de la Société d’assurance publique du Manitoba à mpi.mb.ca afin d’obtenir plus de renseignements sur les règles du programme et de choisir un détaillant participant.

─30─

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Relations avec les médias

Téléphone : 204-985-7300

Satvir Jatana est nommée nouvelle PDG de la Société d’assurance publique du Manitoba

Le conseil d’administration de la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) a choisi Satvir Jatana comme nouvelle présidente-directrice générale de la Société. Elle entre en fonction immédiatement.

« Satvir apporte à ce poste un large éventail d’expériences au niveau de la direction, y compris près de neuf ans en tant que leader dans l’industrie de l’assurance publique au Manitoba », a déclaré Carmen Nedohin, présidente du conseil d’administration de la SAPM. « Elle comprend parfaitement les besoins des clients de la SAPM et, en mettant l’accent sur la responsabilité financière et le service à la clientèle, Satvir dirigera l’organisation dans l’intérêt des Manitobains. Elle bénéficie du soutien total du conseil d’administration au moment où elle entame son nouveau mandat de présidente-directrice générale de la SAPM. »

Mme Jatana est actuellement vice-présidente et directrice de la clientèle de la SAPM, où elle supervise le développement des produits, la communication, les relations avec le gouvernement et les efforts visant à élargir la collecte et l’utilisation des commentaires des clients dans l’ensemble de la SAPM. Ces efforts ont contribué à maintenir des tarifs abordables et à mettre davantage l’accent sur l’expérience client pour les Manitobains.

Elle a occupé des postes de plus en plus importants depuis qu’elle a rejoint la société en 2015, notamment : directrice générale des opérations; vice-présidente, Ressources humaines, Services corporatifs et DRH; et présidente-directrice générale par intérim. Avant de rejoindre la SAPM, Jatana a occupé des postes de direction chez Princess Auto et Canad Inns.

Mme Jatana succède à Marnie Kacher, qui assurait l’intérim du poste de président-directeur général de la société depuis mai 2023. Le choix d’un dirigeant permanent s’inscrit dans la volonté du conseil d’administration de stabiliser la société d’État après une année de volatilité marquée par la première grève de ses 52 ans d’histoire.

« La SAPM est une organisation solide, composée de personnes talentueuses et engagées, mais elle a besoin d’être réorganisée », a déclaré M. Nedohin. « La perspicacité de Satvir en tant qu’employée de longue date, sa vaste expérience en tant que dirigeante et son désir profond d’unir et d’engager l’équipe de la SAPM font d’elle la personne idéale pour mener la SAPM vers un nouveau chapitre. »

Jatana se concentrera sur la définition d’une nouvelle orientation pour la SAPM, en s’appuyant sur les orientations et les conseils du gouvernement et du conseil d’administration de la SAPM, ainsi que sur les conclusions de la récente étude organisationnelle réalisée par EY.

« Je suis reconnaissante envers le conseil d’administration de m’offrir cette possibilité », a déclaré M. Jatana. « C’est un honneur pour moi de servir la province où je vis en dirigeant une organisation qui est un pilier des communautés du Manitoba. Je suis fière de travailler aux côtés d’une équipe exceptionnelle d’employés dévoués afin de poursuivre la longue tradition de la SAPM, qui consiste à offrir une expérience client exceptionnelle et à proposer des tarifs abordables aux Manitobains. »

L’examen organisationnel se termine à la Société d’assurance publique du Manitoba

Le conseil d’administration de la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) a accepté le rapport final d’Ernst & Young LLP (EY) à la suite d’un examen organisationnel.

La dernière étape de l’examen organisationnel est celle du conseil d’administration de la SAPM pour stabiliser la Société à la suite d’une période d’instabilité difficile et tumultueuse, qui comprenait une grève de 10 semaines.

« Lorsque notre conseil d’administration a été nommé en octobre 2023, le gouvernement nous a donné un mandat clair pour rétablir la confiance du public envers la SAPM », a déclaré Carmen Nedohin, présidente du conseil d’administration de la SAPM. « En deux semaines, nous avons résolu la grève et ramené 1 700 personnes au travail. Maintenant que l’examen de l’organisation est terminé, nous avons franchi une nouvelle étape dans le positionnement de la SAPM pour aller de l’avant de manière responsable et stratégique. »

Le rapport final d’EY présente un examen des systèmes, des processus et des résultats de la SAPM tout en préconisant l’élaboration d’une stratégie ministérielle pour guider l’organisation, suivie d’une infrastructure qui appuie la stratégie.

Les sujets et les conclusions du rapport énoncent les principaux domaines d’intérêt pour l’état futur de la SAPM. » Voici les principaux enseignements tirés par la SAPM des cinq recommandations générales du rapport :

  1. Tous les Manitobains bénéficieront de la stratégie claire de la SAPM qui s’harmonise avec sa mission globale d’offrir une couverture et un service exceptionnels, des tarifs abordables et des routes plus sûres grâce à l’assurance automobile publique.
  2. Il est important de veiller à ce que les personnes et les processus appropriés soient en place pour appuyer la stratégie ministérielle.
  3. S’assurer que les données sont disponibles aidera la SAPM à prendre des décisions éclairées et à fournir de meilleurs renseignements.
  4. L’amélioration des processus financiers, des systèmes et de la gouvernance contribuera à l’amélioration de l’efficience et de l’exactitude des processus, ce qui améliorera la qualité des exigences en matière de rapports de la SAPM.
  5. L’amélioration de la planification de l’effectif aidera la SAPM à disposer des ressources dont elle a besoin pour réaliser ses priorités opérationnelles et stratégiques.

« Ce rapport d’EY fournit à la SAPM conseils judicieux et des conseils éclairés qui aideront la Société à évoluer de façon durable, à améliorer ses services et à mieux répondre aux besoins des intervenants », a déclaré Nedohin. « Cela permettra à la SAPM de continuer à tirer parti de sa fière tradition d’offrir des produits et des services de haute qualité aux clients de tout le Manitoba pendant plus d’un demi-siècle. »

– 30 –

La Société d’assurance publique du Manitoba met en œuvre la première phase du projet Nova

La Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) est fière de marquer aujourd’hui la première étape essentielle du projet Nova, en concrétisant son engagement d’offrir aux Manitobains de nouvelles expériences plus pratiques en accordant la priorité aux clients.

Le projet Nova est la plus importante transformation de l’histoire de la Société et il est nécessaire pour assurer la réussite continue de la SAPM dans son mandat d’offrir une protection d’un niveau exceptionnel et des tarifs abordables aux clients. Nous avons prévu de moderniser la technologie de la SAPM, tout en rationalisant les processus et les secteurs d’activité dans les années à venir.

Cette première phase fera passer le secteur d’activités de base de garanties supplémentaires pour risques spéciaux de la SAPM d’une solution papier à une solution fondée sur le système et permettra aux courtiers et au personnel de la SAPM d’offrir un service plus rapide et plus pratique aux clients du camionnage et de l’assurance commerciale.

« Ce n’est que le début — la première phase prévue pour le projet Nova, qui permettra en fin de compte d’améliorer l’expérience client et d’introduire de nouvelles options de services en ligne pour les Manitobains », a déclaré Eric Herbelin, président-directeur général de la SAPM. « Nous sommes déterminés à réaliser le projet Nova à temps et dans les limites du budget, et nous avons confiance que notre approche nous permettra d’atteindre nos objectifs. »

Au cours des deux dernières années, la SAPM a travaillé en étroite collaboration avec la communauté des courtiers d’assurance, y compris l’Association des courtiers d’assurance du Manitoba (IBAM), pour s’assurer que ces développements appuient également le travail des courtiers à l’échelle de la province.

« Nous sommes heureux de voir que certains systèmes et processus seront rationalisés pour nos clients commerciaux dans le cadre du projet Nova », a déclaré Grant Wainikka, président-directeur général de l’IBAM. « Cela devrait permettre aux courtiers de servir plus efficacement les clients commerciaux. »

Offrir de la valeur aux Manitobains grâce au choix et aux options en ligne

Les commentaires des clients continuent de faire état d’une demande croissante de libre-service et de services en ligne, fondée sur une recherche menée avec le Groupe de consultation électronique La voix de la clientèle SAPM, un groupe de clients qui participent à des activités de recherche en cours pour aider à façonner l’avenir des produits et services de la SAPM.

En 2022, plus de 50 % de clients interrogés ont choisi le mode de prestation de service en ligne comme mode préféré, par rapport à 40 % qui ont choisi le mode en personne. Ces données montrent un net changement par rapport aux résultats de 2020, où seulement 27 % des clients avaient choisi en ligne comme mode de prestation préféré, alors que 60 % avaient préféré les services en personne.

« Nous avons entendu directement des Manitobains dire qu’ils veulent plus de commodité et plus de choix, et c’est ce que nous nous efforçons de faire. Nous voulons que nos clients aient des produits et services de la SAPM quand et où ils en ont besoin. C’est ce que le projet Nova vise à fournir », a déclaré Herbelin.

« Un projet de cette taille et de cette portée s’accompagne d’un investissement financier important et ne peut être réalisé du jour au lendemain. Cependant, alors que nous progresserons au cours des prochaines années, nous nous réjouissons à l’idée de tenir les Manitobains au courant de la façon dont nous transformons l’industrie de l’assurance publique afin d’en assurer la viabilité pour les générations à venir. »

Ouvrir une reclamation