La plupart des emplacements de la SAPM sont fermés le 13 avril et demeurent fermés le jeudi 14 avril en raison des conditions de blizzard

En raison de la nature sans précédent du blizzard printanier partout au Manitoba, et dans l’intérêt supérieur des employés et de la sécurité de la clientèle au cours des prochains jours, tous les emplacements du centre de service et d’indemnisation de la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM), en plus de Cityplace et du Centre des dommages matériels de la SAPM, ont fermé à compter de 15 h aujourd’hui (le 13 avril) et resteront fermés demain (le 14 avril).

Le Centre de communication de la SAPM continuera d’être disponible au 204-985-7000, ou sans frais au 1-800-665-2410, afin d’aider les clients à présenter des demandes d’indemnisation, d’offrir des services de reprise de rendez-vous et de répondre aux renseignements généraux. Les clients sont également encouragés à contacter leur agent Autopac pour des services réguliers, s’ils sont disponibles. Les paiements et les services admissibles continueront d’être disponibles par l’entremise de l’option Services en ligne de la SAPM à l’adresse mpi.mb.ca.

Le Centre de services de Thompson de la SAPM et les centres d’indemnisation de The Pas et Swan River resteront ouverts, car ils ne sont pas touchés par cette tempête.

Tous les emplacements de la SAPM seront fermés, comme prévu, le 15 avril pour le Vendredi saint et le 18 avril pour le lundi de Pâques. On prévoit que les centres de services de la rue Gateway, de la promenade Bison et de la rue Main de la SAPM à Winnipeg maintiendront leurs heures régulières le samedi 16 avril. Toutefois, la Société continuera de réévaluer la situation au fur et à mesure qu’elle progresse dans les prochains jours.

Impact sur le client

Tous les services ou rendez-vous en personne, y compris les tests de conduite et l’estimation, sont annulés pour les 13 et 14 avril. On est en train de communiquer avec les clients touchés pour reporter les rendez-vous à une date ultérieure. Tous les autres rendez-vous virtuels ou téléphoniques planifiés se poursuivront comme prévu.

En raison de la gravité de la tempête, la SAPM prévoit des retards dans le traitement des demandes, les services d’estimation et de remorquage au cours des prochains jours.

Le Centre des dommages matériels de la SAPM est fermé pour les paiements en personne, mais les clients peuvent effectuer les paiements en ligne comme d’habitude et communiquer avec le service de récupération à l’adresse [email protected] et au 204-985-7844 pour obtenir de l’aide et des questions supplémentaires.

Les clients devraient également s’attendre à ce que les communications par courrier de la SAPM soient retardées dans les prochains jours en raison de ces conditions météorologiques extrêmes.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La Société rappelle aux Manitobains d’adapter leur conduite aux conditions environnantes, de reporter leurs rendez-vous sans frais

Avec un blizzard important prévu dans les prochains jours, on rappelle aux automobilistes du Manitoba d’adapter leur conduite aux conditions routières et d’envisager de reporter les rendez-vous avec la Société d’assurance publique du Manitoba cette semaine sans frais.

En raison des mauvaises conditions météorologiques prévues dans toute la province à compter d’aujourd’hui, les clients de la Société qui ont des rendez-vous prévus, y compris pour les services d’examens du permis de conduire, peuvent les reporter sans frais supplémentaires.

Pour les clients qui désirent reporter un rendez-vous dans les 24 heures qui suivent, ils peuvent communiquer avec le Centre de contact de la Société d’assurance publique du Manitoba au 204­985­7000 ou sans frais au 1-800-665-2410.

Pour les clients qui ont des rendez-vous en dehors des 24 heures suivantes, des options de report sont également offertes avec les Services en ligne de la Société – Option Prévoir un examen pratique.

« La sécurité des Manitobains sur nos routes communes est toujours ce qui nous importe le plus. C’est pourquoi nous reportons de façon proactive les rendez-vous pour cette semaine là où c’est possible et offrons aux clients la possibilité de modifier la date de leurs examens pratiques et d’autres services sans frais supplémentaires », a déclaré Satvir Jatana, vice-présidente et chef de l’expérience client, Société d’assurance publique du Manitoba.

Conseils de sécurité routière

Si vous devez voyager cette semaine dans les conditions de tempête prévues, il est rappelé aux conducteurs de suivre les conseils de sécurité routière suivants :

  • Avant de partir sur l’autoroute, vérifiez les conditions routières et météorologiques en appelant le 511.
  • Soyez prudent lorsque vous conduisez sur les passages supérieurs et les ponts. Les surfaces de ces structures peuvent geler rapidement en raison de l’absence d’isolation à la masse.
  • Ne vous précipitez pas. Donnez-vous plus de temps pour arriver votre destination en toute sécurité.
  • Regardez où vous conduisez. Il est essentiel de garder le pare-brise clair. Il faut vous assurer que le réservoir du liquide lave-glace est plein et qu’il n’y a pas de la neige ou de la glace sur les fenêtres.
  • Donnez-vous plus de temps pour arrêter. La traction est réduite lorsque les routes sont glissantes, il faut plus de temps pour arriver à un arrêt complet.
  • Laissez plus d’espace. Évitez à tout moment de rouler trop près des autres voitures et n’oubliez pas que la distance intervéhiculaire devrait être augmentée lorsque vous conduisez à des vitesses plus élevées ou dans des conditions routières de mauvaise visibilité.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La Société d’assurance publique du Manitoba suspend la Politique pour les tiers durant la pandémie de COVID-19 à compter du 1er mars

En se fondant sur les directives mises à jour de la santé publique, la Société d’assurance publique du Manitoba annonce la suspension de sa police pour les tiers durant la pandémie de COVID-19, à compter du 1er mars. Par conséquent, les personnes qui ne sont pas pleinement vaccinées ou qui préfèrent ne pas divulguer leur statut ne seront plus tenues de présenter une preuve de vaccination ou un résultat de test négatif pour les services ou les rendez-vous où il n’est pas possible de pratiquer la distanciation physique ou d’avoir des obstacles physiques, ce qui incluait auparavant les tests routiers et l’évaluation des conducteurs.

La politique s’appliquait auparavant à toutes les personnes tierces, y compris les consultants, les bénévoles, les membres du conseil d’administration et les entrepreneurs, y compris les étudiants et les moniteurs du programme Driver Z.

« Notre principale préoccupation demeure la sécurité, la santé et le bien-être de notre personnel, de nos clients et de nos partenaires commerciaux », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client à la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM). « Nous continuerons de maintenir des protocoles clés en vigueur pour assurer la protection permanente de tous dans nos emplacements contre la propagation de la COVID-19. »

Les clients qui fréquentent un emplacement de la SAPM doivent continuer à respecter les exigences suivantes, jusqu’à nouvel ordre :

  • Porter un masque en tout temps, de préférence un masque médical.
  • Même si les clients peuvent de nouveau patienter dans nos salles d’attente du Centre des services pour recevoir leur service ou pour leur rendez-vous, ils devront se maintenir à une distance physique de 2 mètres du personnel et des autres clients.
  • Répondre aux questions de présélection lorsque vous recevez des services ou que vous allez à des rendez-vous. Nous encourageons également les clients à continuer à s’inscrire avant de se rendre à nos emplacements et nous les invitons, s’ils présentent des symptômes de la COVID-19, à ne pas se rendre à ces endroits tant que leurs symptômes ne se sont pas estompés.

Les barrières en plexi-verre de la SAPM demeureront en place et les employés qui terminent les essais routiers et les évaluations en voiture devront porter des demi masques respiratoires munis de filtres P95 ou P100 jusqu’à nouvel ordre.

La SAPM reprendra également la réservation pour des rendez-vous d’examen oral des connaissances ainsi que ceux du Programme d’évaluation et de gestion des conducteurs à compter du 1er mars.

—30—

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Section des relations avec les médias

204-985-7300

Les établissements de la Société d’assurance publique du Manitoba deviendront conviviaux pour le masque

Bien que les consignes de la Santé publique provinciales suppriment l’usage obligatoire du masque à compter du 15 mars, la Société d’assurance publique du Manitoba deviendra un environnement convivial pour le masque – elle encouragera ses clients à porter un masque lorsqu’ils se rendent dans un centre de service ou de réclamation. Cependant, le port du masque ne sera plus obligatoire.

Dans les situations où la distance physique n’est pas possible (examens routiers, rendez-vous pour les examens de connaissances orales et examens avec un interprète à tout local), la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) encourage les clients à porter des masques de qualité médicale, mais ce n’est pas obligatoire. Ces changements s’appliquent également aux instructeurs du programme Driver Z et aux étudiants qui suivent des cours en voiture.

« Bien qu’il ne s’agisse plus d’une ordonnance de santé, nous encourageons les clients à évaluer leur santé et leurs risques personnels et à envisager de porter un masque dans une installation de la SAPM », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la Société.

Récemment, la SAPM a annoncé la suspension de sa Politique temporaire pendant la pandémie de COVID-19 pour les tiers à compter du 1er mars. Par conséquent, les personnes ne seront plus tenues de présenter une preuve de vaccination ou un résultat de test négatif pour les services ou les rendez-vous où il n’est pas possible de garder la distance physique ou de mettre en place des obstacles, ce qui incluait auparavant les essais routiers et les évaluations du conducteur.

La politique s’appliquait auparavant à toutes les personnes tierces, y compris les consultants, les bénévoles, les membres du conseil d’administration et les entrepreneurs, y compris les étudiants et les moniteurs du programme Driver Z.

Les clients qui fréquentent un emplacement de la SAPM doivent continuer à respecter les exigences suivantes, jusqu’à nouvel ordre :

Bien que les clients puissent de nouveau attendre pour leur service ou leur rendez-vous dans nos salles d’attente du Centre des services, ils devront demeurer à une distance physique de 6 pieds du personnel et des autres clients.

Répondez aux questions de présélection lorsque vous recevez des services ou que vous vous présentez à des rendez-vous. Nous encourageons également les clients à continuer à s’enregistrer avant de se rendre à nos emplacements de service et on les prie de ne pas visiter les centres s’ils présentent des symptômes de COVID-19 avant que ces derniers ne se soient atténués.

Les barrières en plexi-verre de la SAPM demeureront également en place pour fournir une protection supplémentaire au personnel et aux clients.

—30—

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La Société d’assurance publique du Manitoba rouvre le Centre de services de la rue Main de Winnipeg

Le 10 mars 2022, la Société d’assurance publique du Manitoba rouvre son Centre de services de la rue Main de Winnipeg. Bien que cet emplacement demeure un centre de dépistage mobile à l’auto de la COVID-19 exploité par Soins communs Manitoba, il offrira également des services au comptoir d’accueil de la Société et des rendez-vous d’examens du permis de conduire aux clients.

La Société a récemment annoncé la suspension de sa politique pour les tiers pendant la pandémie, à compter du 1er mars. Par conséquent, les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées ou qui préfèrent ne pas divulguer leur état de vaccination ne seront plus tenues de présenter une preuve de vaccination ou un résultat de test négatif pour les services ou les rendez-vous où l’éloignement physique ou les obstacles ne sont pas possibles, ce qui incluait auparavant les examens pratiques en voiture, ainsi que les évaluations des conducteurs.

La politique s’appliquait auparavant à tous les tiers, y compris les consultants, les bénévoles, les membres du conseil d’administration et les entrepreneurs, y compris les étudiants et les instructeurs du programme Driver Z.

Les clients qui fréquentent les locaux de la Société doivent continuer de respecter les exigences suivantes, jusqu’à nouvel ordre.

  • Portez un masque en tout temps, de préférence un masque de qualité médicale.
  • Bien que les clients puissent de nouveau attendre leur service ou leur rendez-vous dans nos salles d’attente du Centre de services, ils devront respecter les exigences de distanciation sociale et physique en se tenant à 6 pieds du personnel et d’autres clients.
  • Répondez aux questions de dépistage préliminaire lorsque vous recevez des services ou que vous participez à des rendez-vous. Nous encourageons également les clients à continuer de s’autodépister avant de se rendre à nos locaux et s’ils présentent des symptômes de la COVID-19, veuillez ne pas y aller avant qu’ils ne soient atténués.

Les barrières en plexi-verre de la Société resteront en place pour assurer la protection des employés et des clients. La Société a également repris la prise de rendez-vous de tests oraux des connaissances.

« La Société revient lentement aux opérations commerciales régulières, a déclaré aujourd’hui le président et directeur général de la Société, Eric Herbelin. Nous remercions nos clients de leur compréhension pendant la fermeture du Centre de services de la rue Main et nous nous réjouissons de les accueillir à nouveau à cet endroit. »

Le non-port de la ceinture de sécurité est plus fréquent dans les régions rurales du Manitoba et l’utilisation d’appareils de communication électroniques est plus fréquente à Winnipeg : Société d’assurance publique du Manitoba

Une étude d’observation de la sécurité routière commandée l’automne dernier par la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) indique que le port de ceintures de sécurité est moins élevé dans les régions rurales du Manitoba; 10 % de tous les conducteurs observés ne portaient pas leur ceinture de sécurité, comparativement à 3 % dans la région de la capitale de Winnipeg.

Les deux régions les plus défavorables au port de ceintures de sécurité étaient Parkland (14 %) et Interlake (16 %). Par ailleurs, l’étude a également indiqué que l’utilisation d’appareils de communication électroniques (ACE) était plus élevée à Winnipeg (10 %) comparativement aux régions rurales (3 %).

« L’objectif de cette étude était d’obtenir les taux actuels de conduite à risque dans l’ensemble du Manitoba, en mettant l’accent sur l’utilisation d’appareils électroniques à commande manuelle et les ceintures de sécurité », a déclaré Satvir Jatana, la chef de l’expérience client de la SAPM. « Les résultats de cette étude serviront de point de repère pour surveiller l’évolution des comportements au fil du temps, et ils seront communiqués à l’Association des chefs de police du Manitoba afin de planifier les futures campagnes d’application de la loi et de sensibilisation. » 

L’Association des courtiers d’assurance du Manitoba (IBAM) est également un défenseur de la conduite sécuritaire et avertit que la distraction au volant peut avoir des coûts financiers et humains.

« Conduire sans ceinture de sécurité est un autre exemple de conduite dangereuse qui peut finalement entraîner des accidents évitables chez nos clients », a déclaré Grant Wainikka, président-directeur général de l’IBAM. « Le défaut de port de la ceinture de sécurité et la distraction au volant due aux téléphones cellulaires peuvent entraîner des accidents très graves et, à long terme, engendrer des primes plus élevées pour les conducteurs du Manitoba. La sécurité au volant doit être la priorité de tous les conducteurs. »

L’étude sur la sécurité routière a été menée en septembre (au matin et pendant l’après-midi) avec un taux d’erreur global de +/- 0,5 %. Au total, près de 29 000 véhicules ont été observés dans 46 villes et villages comptant au moins 1 000 habitants. Au total, huit régions économiques ont été choisies : Région de la capitale de Winnipeg, Plaines centrales, Eastman, Entre-les-Lacs, Région du Nord, Parkland, Pembina Valley et Westman.

Faits saillants de l’étude :

  • Dans l’ensemble, sept pour cent de tous les conducteurs observés utilisaient un ACE dans une certaine mesure;
  • l’utilisation de l’ACE semble être plus élevée dans les zones où il y a des feux de circulation;
  • l’utilisation d’ACE est plus élevée chez les jeunes conducteurs;
  • dans l’ensemble, sept pour cent de tous les conducteurs observés ne portaient pas leur ceinture de sécurité;
  • les taux de non-port de la ceinture de sécurité étaient légèrement plus élevés dans les camions que dans les voitures de tourisme, les fourgonnettes et les VUS;
  • le non-port de la ceinture de sécurité a été réparti de façon égale entre les hommes et les femmes;
  • les conducteurs des zones rurales portaient moins souvent leur ceinture de sécurité, et ce, dans tous les groupes d’âge;
  • dans les cas où le conducteur ne portait pas sa ceinture de sécurité, 54 % des passagers ne portaient pas non plus leur ceinture de sécurité.

Dans l’ensemble, la distraction au volant est l’un des principaux facteurs à l’origine d’accidents mortels au Manitoba, liés à près de 50 % de tous les décès et à 37 % de toutes les blessures graves en 2020, selon les données de la SAPM. L’utilisation d’un appareil électronique à commande manuelle pendant la conduite est illégale au Manitoba, le contrevenant recevant une amende de 672 $, une suspension de conduite de trois jours pour les contrevenants primaires et une perte de cinq points sur l’échelle de cote de conduite. Une condamnation subséquente entraînera une suspension de la conduite de sept jours et une descente de cinq niveaux sur l’échelle des cotes de conduite.

Une personne est plus de 50 fois plus susceptible d’être tuée et presque quatre fois plus susceptible d’être grièvement blessée si elle ne porte pas de ceinture de sécurité. Ne pas porter une ceinture de sécurité entraînera une amende de 200 $ et une perte de deux points sur l’échelle des cotes de conduite.

« Les comportements de conduite à risque élevé mettent tous les automobilistes en danger sur nos routes publiques », a déclaré Jatana. « Cette étude a confirmé qu’un trop grand nombre de conducteurs continuent de présenter des comportements à risque élevé qui peuvent facilement être modifiés. »

Premier lot de chèques de remise liés à la COVID-19 par la poste : Société d’assurance publique du Manitoba

Environ 200 000 chèques de remise liés à la COVID-19 sont envoyés à Postes Canada cette semaine, a annoncé aujourd’hui la Société d’assurance publique du Manitoba. Au total, 680 000 chèques seront émis au cours des prochaines semaines, ce qui représente un montant total de remboursement de 312 millions de dollars. On s’attend à ce que tous les chèques soient postés à la mi-février.

« La pandémie a eu des répercussions négatives sur les finances personnelles de nombreux Manitobains, mais elle a aussi réduit les demandes d’indemnisation pour collision à la SAPM », a déclaré aujourd’hui Kelvin Goertzen, ministre de la Justice et procureur général et ministre responsable de la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM). « Le renvoi des fonds aux clients profite aux Manitobains et est conforme au mandat de la Société d’assurance publique du Manitoba.

« Les deux dernières années ont été difficiles dans notre province. Cette remise actuelle est à la fois positive et bienvenue. Ensemble, nous travaillerons à traverser cette période difficile dans notre province. »

Il s’agit de la troisième remise de la SAPM au titre de la COVID-19 en moins de deux ans. Au total, la SAPM aura accordé des remises de près de 500 millions de dollars à ses titulaires de police ─ 110 M$ en mai 2020 et 69 M$ en décembre 2021. Cette dernière remise aboutira à 328 $ pour une police d’assurance particulier privée.

« La solidité financière de la SAPM nous a permis de fournir une fois de plus un chèque de remise relatif à la COVID-19 », a déclaré Eric Herbelin, président et directeur général de la Société d’assurance publique du Manitoba. « Une fois de plus, le modèle public d’assurance automobile démontre sa force et ses avantages financiers pour nos clients. »

La remise est calculée sur les primes du régime Autopac de base payées entre le 22 novembre 2020 et le 9 décembre 2021 et devrait représenter environ 27 % de la prime annuelle du régime Autopac de base du client. Les remises de 10 $ ou moins seront créditées sur le compte du client.

La politique sur la pandémie est maintenant en vigueur ? de nombreuses transactions peuvent être effectuées par téléphone : Société d’assurance publique du Manitoba

La nouvelle politique sur la pandémie de la Société d’assurance publique du Manitoba, axée sur la protection des employés, des clients et de notre collectivité, est maintenant en vigueur. Les clients doivent fournir soit une preuve de vaccination complète, soit un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 pour recevoir des services lorsque l’éloignement physique ou les obstacles ne sont pas possibles, y compris tous les examens pratiques en voiture pour les classes 1 à 5, ainsi que les évaluations des conducteurs. Vous trouverez ici les détails complets sur la preuve de vaccination ou les résultats négatifs à un test de dépistage de la COVID19 acceptés.

La politique s’harmonise également avec les exigences pour tous les employés de la SAPM – qui doivent fournir une preuve de vaccination complète ou de consentement à effectuer des tests de dépistage de la COVID-19 réguliers toutes les 48 heures avant de se rendre dans un lieu de travail de la SAPM.

« La SAPM, comme d’autres entreprises au Manitoba, appuie avec diligence nos employés et nos clients alors que nous continuons de naviguer les impacts de la COVID-19. Malgré les défis opérationnels auxquels notre société est confrontée, notre objectif demeure de mieux servir nos clients. Ces temps sont très difficiles et nous demandons de la patience à nos clients », a déclaré Satvir Jantana, chef de l’expérience client, SAPM.

Transactions par téléphone

Pour offrir aux Manitobains des options supplémentaires pour leurs services pour les conducteurs et leurs besoins en assurances durant la vague Omicron de la pandémie de la COVID-19, la SAPM rappelle à ses clients qu’ils peuvent effectuer de nombreuses transactions par téléphone avec des agents Autopac.

Les transactions suivantes peuvent être effectuées par téléphone :

  • Nouvelle demande d’immatriculation et de police (y compris l’assurance véhicule de location et l’enregistrement temporaire)
  • Renouvellement d’un permis de conduire
  • Nouvelle demande pour un permis de conduire périmé
  • Réévaluation d’un permis de conduire actif ou périmé
  • Remplacement du permis de conduire
  • Remplacement de base d’une carte d’identité (sans modifier les renseignements)
  • Renouvellement, réévaluation, réactivation ou nouvelle demande de couverture d’assurance de véhicule
  • Annulations
  • Changement de mi-saison
  • Remplacement d’une plaque et/ou d’un certificat d’enregistrement
  • Transfert d’une police
  • Paiements
  • Changements d’adresse postale et permanente au Manitoba

Les clients qui doivent effectuer l’une ou l’autre de ces transactions sont invités à appeler directement leur agent Autopac.

Paiements

En règle générale, les clients d’une année de réévaluation ne sont pas tenus de consulter un agent d’Autopac ou un centre de services, à moins qu’ils n’aient à modifier leur politique. Par conséquent, les Manitobains sont en mesure de payer pour leurs services en ligne à mpi.mb.ca et la SAPM les encourage à le faire pour le moment.

Un client qui a reçu un avis de renouvellement indiquant qu’il doit se rendre en personne et/ou qu’il doit se faire photographier pour son permis de conduire devrait appeler un agent d’Autopac pour discuter de ses options.

Changements aux paiements en personne pour des fins de récupération

À compter du mardi 4 janvier 2022, le service de récupération de la SAPM n’acceptera plus les paiements en personne ou les transactions pour les ventes aux enchères en raison des préoccupations courantes en matière de santé publique avec la COVID-19. Les clients ne seront pas autorisés à entrer dans le Salvage Auction Hall – édifice B au 1981, chemin Plessis, car il restera fermé au public.

Les clients sont invités à effectuer le paiement de leurs achats au moyen des options en ligne disponibles, y compris les transferts de fonds en ligne d’INTERAC ou électroniques.

Comme option de paiement temporaire, les clients du Manitoba pourront effectuer les paiements par carte de crédit (VISA ou MasterCard) par téléphone au 204-985-7844. La carte de crédit doit être au nom de l’acheteur (entreprise ou particulier). Remarque : Des temps d’attente importants sont prévus pour cette option.

De plus amples renseignements sont disponibles sur notre page de renseignements relatifs à la COVID-19 sous Sauvetage.

Services annulés

La SAPM a récemment annulé certains services en raison de ces problèmes opérationnels, y compris les essais routiers, à certains endroits. Les clients dont les rendez-vous ont été annulés ont été contactés et auront l’occasion de modifier la date à laquelle les services seront disponibles.

L’estimation des réclamations de véhicules immobilisés est également touchée. Les clients touchés sont priés de ne pas se rendre au Centre de dommages matériels, mais de communiquer avec leur expert en sinistres au sujet de l’état de leur véhicule. En raison de problèmes de capacité de remorquage, il peut également y avoir des retards de remorquage pour les véhicules en état de conduite qui sont remorqués d’une résidence au complexe de la SAPM.

La Société d’assurance publique du Manitoba émettra une troisième remise en moins de deux ans

Les clients de la Société d’assurance publique du Manitoba peuvent s’attendre à recevoir un chèque de remise à la mi-février 2022.

Cette remise de 312 millions de dollars se traduira par une remise d’environ 313 $ à un titulaire moyen de police d’assurance particulier privée. On estime qu’environ 578 000 chèques seront émis. Les clients qui prévoient un changement d’adresse doivent en informer la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) au plus tard le 12 janvier 2022 pour s’assurer de recevoir leur chèque de remise. Les remises de 10 $ ou moins seront créditées sur le compte du client.

Il s’agit de la troisième remise de la SAPM au titre de la COVID-19 en moins de deux ans. Au total, la SAPM aura accordé des remises de près de 500 millions de dollars à ses titulaires de police ─ 110 M$ en mai 2020 et 69 M$ en décembre 2020.

Cette dernière remise a été rendue possible par la combinaison d’un nombre moins élevé de demandes d’indemnisation au cours de la période de COVID-19 et du maintien de solides résultats financiers. La remise est calculée sur les primes du régime Autopac de base payées entre le 22 novembre 2020 et le 9 décembre 2021 et devrait représenter environ 27 % de la prime annuelle du régime Autopac de base du client.

La Société d’assurance publique du Manitoba révèle les cinq principales fraudes à l’assurance automobile de 2021

La fraude à l’assurance automobile coûte environ 50 $ par année aux contribuables de Société d’assurance publique du Manitoba. Une Section des enquêtes spéciales (SES) de la Société s’est engagée à enquêter sur les allégations suspectes et à détecter les fraudeurs au nom de contribuables honnêtes.

« La Société publie sa liste annuelle des cinq principales fraudes afin de mieux faire connaître les coûts liés à la fraude à l’assurance automobile », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la Société. « La liste est compilée en fonction des circonstances propres à chaque fraude, des économies financières pour les contribuables de la Société et des techniques d’enquête utilisées pour confirmer une activité frauduleuse. »

Quiconque détient de l’information sur une fraude à l’assurance automobile est prié d’appeler la ligne INFO-Crime de la Société de l’assurance publique du Manitoba : 204-985-8477 ou sans frais 1-877-985-8477. Tous les appels sont anonymes. L’an dernier, la SES a mis fin à environ 1 000 enquêtes, ce qui a entraîné des économies d’environ 14 millions de dollars sur les réclamations.

No 1 « Enlèvement fictif »

Après que la police a récupéré son véhicule gravement endommagé, la femme de Winnipeg a dit à la Société que son véhicule avait été volé dans son garage. Elle a dit que les voleurs lui ont envoyé un message sur Facebook, exigeant un paiement pour le retour de la voiture. La femme a admis qu’elle n’avait pas appelé la police, mais a accepté de rencontrer les voleurs, qui l’auraient alors enlevée, circulant à toute vitesse dans la ville pendant des heures pour finalement avoir une collision.

En raison des nombreuses lacunes dans l’histoire, la SES de la Société a lancé une enquête. Un examen du système d’allumage et d’immobilisation du véhicule effectué par le service de recherche et de formation de la Société a révélé que le véhicule ne fonctionnait pas sans qu’une clé soit insérée dans l’allumage. Dans sa déclaration, la propriétaire a confirmé qu’elle avait toutes les clés en sa possession.

Lorsqu’elle a été informée des conclusions de l’enquête, la propriétaire du véhicule a admis avoir menti au sujet de l’enlèvement. La vérité était qu’elle était dans le véhicule en train de rouler avec un groupe d’« amis », buvant et circulant à toute vitesse dans la ville. Ils ont finalement eu une collision avec un autre véhicule et ont immédiatement fui la scène.

La réclamation pour vol a été refusée, ce qui a permis à la Société d’économiser environ 68 000 $.

No 2 « Les rapides et dangereux »

Le conducteur, âgé de 20 ans, a dit à l’expert en sinistre de la Société qu’il avait fait beaucoup d’heures supplémentaires pendant la semaine et qu’une nuit, en rentrant chez lui vers minuit, il s’est endormi et a quitté la route, entrant en collision avec une demi-douzaine de véhicules garés. La limite de vitesse affichée sur la route était de 50 km et le jeune conducteur disait qu’il circulait à 55 km/h au moment de l’accident.

Cependant, l’étendue des dégâts sur place contredit l’histoire de l’homme. Un téléchargement de l’enregistreur d’accidents du véhicule a indiqué que le véhicule circulait à près de 140 km/h au moment de l’impact. La pédale de frein n’a pas été appliquée et les ceintures de sécurité n’étaient pas bouclées. Des images de surveillance ont également été prises à divers endroits sur la route parcourue, montrant que le véhicule faisait la course avec un autre véhicule quelques secondes avant l’accident.

Une enquête sur place a également confirmé qu’il y avait un long tronçon rectiligne de 1,6 km à l’endroit où la course a eu lieu. La route fait alors une courbe à gauche que le véhicule n’a pas pu négocier, ce qui lui a fait quitter la route et entrer en collision lourdement contre un certain nombre de véhicules garés.

En se fondant sur les faits réels de cette enquête, la demande d’indemnisation pour collision a été rejetée et la Société a commencé à recouvrer les coûts auprès du conducteur responsable. Les économies réalisées par la Société sont estimées à 150 000 $.

No 3 « Poursuite du camionnage »

Conducteur de camion professionnel, l’homme de Winnipeg a été blessé lors d’un incident impliquant un seul véhicule alors qu’il transportait une charge. Compte tenu de l’étendue de ses blessures, il avait droit aux prestations de remplacement du revenu et aux prestations d’aide aux soins personnels.

Il a dit à son gestionnaire de cas de la Société que ses blessures l’empêchaient de lever les bras au-dessus de ses épaules, qu’il était incapable de soulever des objets lourds, qu’il était physiquement incapable de conduire plus de 15 minutes, qu’il ne pouvait plus sortir les bacs de déchets et de recyclage et qu’il ne pouvait plus faire son travail régulier.

Après avoir reçu des renseignements selon lesquels l’homme travaillait alors qu’il touchait toujours des prestations, la Société a ouvert une enquête, consistant en une surveillance qui a montré de manière concluante que l’homme travaillait, et qu’il pouvait conduire de nombreuses heures par jour, et il a été vu portant un certain nombre d’objets, y compris de lourdes caisses en bois.

Sur la base de l’enquête, la Société a communiqué avec l’homme et l’a informé que ses prestations étaient suspendues. Il a également été accusé de fraude de plus de 5 000 $ et d’avoir fait une fausse déclaration. Les économies estimées pour la Société étaient de plus de 700 000 $.

No 4 « Mise en scène »

Deux personnes ont présenté des demandes d’indemnisation pour collision distinctes, et un conducteur a admis qu’il était responsable de la collision latérale à une intersection. L’enquêteur de la SES s’est rendu sur la scène de collision et a remarqué une caméra de surveillance pointée dans la direction de l’intersection de collision. La vidéo de surveillance a clairement montré que les deux véhicules ont traversé lentement l’intersection plusieurs fois avant la collision.

La vidéo de surveillance a également montré que les deux véhicules se sont délibérément positionnés dans une configuration de collision latérale, l’un d’eux accélérant vers l’autre véhicule qui franchissait lentement l’intersection. Lorsqu’on lui a présenté les faits, un propriétaire a admis que son ami et lui avaient planifié cette collision « mise en scène » pour radier leurs véhicules.

Les économies réalisées par la Société étaient de 15 297,46 $.

No 5 « Entourloupette canine »

La femme de Winnipeg a présenté une demande d’indemnisation pour collision, indiquant qu’un chien courait sur la chaussée, ce qui l’a fait dévier et entrer en collision avec un poteau et un grand pot de fleurs situé sur la cour d’une résidence privée. Il y a eu des dommages importants à la fois à la Ford Explorer 2020 de la femme et aux articles dans la cour.

La femme a également donné le nom d’un témoin tiers qui a dit à l’expert en sinistres de la Société que le véhicule avait dévié de sa trajectoire pour éviter un chien et que la femme conduisait. D’après les déclarations reçues, la Société a déterminé que la conductrice n’était pas en faute, ce qui n’a entraîné aucune compensation financière de la Société aux propriétaires de la maison.

Lorsqu’ils ont appris cette décision, les propriétaires de la maison ont alors fourni à la Société des images vidéo de la collision qui indiquaient clairement qu’il n’y avait pas de chien courant de l’autre côté de la route, et que le conducteur du véhicule était un homme.

Lorsqu’on lui a présenté cette nouvelle information, la femme a admis avoir menti pour protéger son copain qui conduisait et n’avait pas de permis de conduire valide. Le témoin a plus tard admis qu’il était arrivé sur les lieux de l’accident après le fait et qu’il n’avait pas vu de chien.

La demande d’indemnisation pour collision a été rejetée, et la Société cherche à recouvrer les coûts auprès du conducteur non titulaire de permis. Les économies réalisées sur les demandes de remboursement par la Société étaient de 29 840,08 $.

Empêcher un incendie d’automobile : vérifiez votre rallonge et vos cordons de chauffe-bloc.

En moyenne, environ 1 000 sinistres incendie pour automobile sont ouvertes chaque année avec la Société d’assurance publique du Manitoba. Sur ce total, environ 10 % de ces sinistres incendies sont liés à des rallonges défectueuses ou à des cordons de chauffe-bloc.

Une rallonge électrique fissurée, ou un cordon de chauffe-bloc avec une fiche corrodée peut entraîner une panne de courant qui peut déclencher rapidement un incendie. La majorité de ces incendies se produisent en hiver à mesure que les températures baissent.

Conseils de sécurité pour les rallonges électriques et fiches de chauffe-bloc :

  • Évitez de rouler dessus votre rallonge électrique. Cela peut provoquer des fissures ou des ruptures pendant un temps extrêmement froid.
  • Couvrez votre fiche de chauffe-bloc avec son couvercle de protection.
  • Débranchez votre chauffe-bloc en utilisant l’extrémité dure en caoutchouc. Le fait de tirer sur la corde électrique peut causer des bris et des problèmes électriques potentiels.
  • Faites inspecter votre cordon de chauffe-bloc chaque automne par un mécanicien qualifié.
  • En tenant compte de la sécurité personnelle, il est conseillé aux gens de ne pas brancher leurs véhicules dans un garage ou dans toute autre structure fermée.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La Régie des services publics approuve une baisse des tarifs de 1,57 % et une remise de 312 millions de dollars.

Plus tôt aujourd’hui, la Régie des services publics (RSP) a rendu sa décision concernant la demande de taux général 2022-2023 de la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM), qui approuve une baisse de taux de 1,57 % pour les assurés ainsi qu’une remise d’environ 312 millions de dollars.

Il s’agit du troisième rabais en un peu plus d’un an, et ce sera la troisième année consécutive que les Manitobains bénéficient d’une baisse de tarif de la part de leur assureur automobile public.

« La SAPM continue de démontrer une solide performance financière et c’est une excellente nouvelle pour les Manitobains », a déclaré le ministre des Services de la Couronne, Jeff Wharton. « Depuis le début de la pandémie de COVID-19, nous continuons à bénéficier de l’existence d’un modèle d’assurance publique qui a permis de remettre près de 500 millions de dollars entre les mains des Manitobains. »

« L’aide fournie par ces remises aux clients au moment où ils en ont le plus besoin est un moyen important d’apporter un soulagement direct aux Manitobains en ces temps difficiles. »

Les Manitobains continueront de bénéficier d’une remise supplémentaire allant jusqu’à cinq pour cent sur leur prime Autopac de base dans le cadre du Plan de gestion du capital (PGC) de la SAPM. Ce plan a été mis en place, avant la pandémie de COVID-19, pour permettre aux clients de bénéficier de tout capital excédentaire dans le secteur d’activité de base de la SAPM. Le pourcentage de libération du capital (ou le pourcentage d’accumulation, selon le cas) est inclus dans les primes annuelles des clients et déterminé annuellement en fonction de l’état de la réserve de stabilisation des taux de la SAPM.

La RSP a également approuvé les modifications apportées au système de Cotes de conduite des conducteurs (CCC). En conséquence, en 2022-2023, le sommet de l’échelle de CCC passera de +15 à +16. Il s’agit de la première étape d’un plan pluriannuel visant à introduire progressivement des niveaux de CCC plus élevés dans les années à venir, ce qui permettra aux conducteurs les plus sûrs de bénéficier des plus grands avantages.

« Nous sommes heureux de la décision de la RSP car c’est une bonne nouvelle pour nos clients », a déclaré Eric Herbelin, président et directeur général de la SAPM. « Notre demande de tarif général a été présentée en prenant soigneusement en compte les impacts de la pandémie et en privilégiant la prudence budgétaire. »

« Nous demeurons déterminés à offrir de la valeur aux Manitobains tout en assurant la solidité financière de la société. »

La RSP n’a formulé aucune conclusion concernant l’affirmation des intervenants participants selon laquelle le transfert par la SAPM du capital excédentaire de son entreprise Extension vers le secteur d’activité Permis de conduire et véhicules était illégal. La position de la SAPM demeure que le transfert de capital d’Extension au secteur d’activité de la LCV est séparé et distinct du secteur d’activité Autopac de base. La SAPM a transféré ce capital en pleine conformité avec toutes les lois et tous les règlements applicables et les Manitobains peuvent donc être assurés que la SAPM demeurera financièrement solide dans tous ses secteurs d’activité pour la prestation de ses services.

Information des clients pour 2022-2023

Les titulaires de police peuvent s’attendre à recevoir un chèque de remboursement au début de février 2022. De plus amples détails sur le remboursement seront fournis dans les semaines à venir sur le site mpi.mb.ca.

Les taux approuvés entreront en vigueur le 1er avril 2022, mais comme les dates de renouvellement sont échelonnées, certains propriétaires de véhicules ne paieront pas leurs nouveaux taux avant le 31 mars 2023. La baisse de 1,57 % des taux signifie que le propriétaire moyen d’un véhicule passager paiera environ 16 $ de moins en primes par année.

La SAPM s’attend à ce que près de 95 % des conducteurs au niveau CCC +15 passent au niveau CCC +16 et bénéficient d’une réduction de 4 % de la prime d’immatriculation (37 % contre 33 %). Les primes de permis de conduire pour les niveaux CCC +15 et +16 seront de 15 $.

Alors que les niveaux CCC +15 et +16 auront les mêmes réductions de primes pour véhicules pour l’année de tarification 2022-2023, cela changera pour les années suivantes.

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204 985-7300

Sachez quand il est sécuritaire de s’aventurer sur la glace

La Société d’assurance publique du Manitoba et la Société de sauvetage du Manitoba rappelle aux piétons, aux automobilistes, aux motoneigistes, aux pêcheurs sur la glace et aux conducteurs de quad de vérifier l’épaisseur de la glace avant de s’aventurer sur les voies navigables gelées. Chaque début de décembre, des dizaines de véhicules brisent la glace mince, mettant des vies en danger.

En moyenne, 65 personnes tombent à travers la glace et se noient au Canada chaque année.

Société de sauvetage du Manitoba avertit qu’aucune glace n’est à 100 p. 100 sécuritaire et que, si vous allez sur la glace, vous devez vous préparer à tomber dans de l’eau froide.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

La Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

Société de sauvetage du Manitoba

Lorne Edwards – Coordonnateur des médias

204-956-2124, poste 5

La Société d’assurance publique du Manitoba annonce une nouvelle politique sur la pandémie de COVID-19 : à compter du 3 janvier 2022

Conformément à son obligation d’assurer et de maintenir un milieu de travail sécuritaire et sain, la Société d’assurance publique du Manitoba a élaboré une politique de lutte contre la pandémie qui vise à protéger les employés, les clients et la communauté, qui entrera en vigueur le 3 janvier 2022.

« À mesure que la pandémie poursuit son évolution, nos protocoles de santé et de sécurité doivent évoluer avec elle, d’autant plus que les variantes de la COVID-19 présentent des risques de plus en plus importants. Cette politique établit les exigences et les attentes pour réduire le risque de transmission du virus pendant la pandémie en cours », a déclaré le président et chef de la direction de la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM), Eric Herbelin.

La politique s’applique aux clients qui passent un examen pratique ou un test oral des connaissances, car il n’est pas possible de mettre en place des obstacles sous forme de plexi-verre ou de distanciation physique dans la prestation de ces services. Lorsqu’ils accèdent à ces services, ces clients doivent fournir soit une preuve de vaccination complète, soit un résultat de test négatif pour la COVID-19 avant d’entrer sur un site de la SAPM. Bien que les clients qui accèdent à d’autres services de la SAPM ne soient pas tenus d’adhérer à cette politique, ils doivent tout de même respecter tous les protocoles de santé et de sécurité en place, y compris l’auto-évaluation et le port du masque en tout temps.

La politique s’applique également à toutes les personnes tierces, y compris les consultants, les bénévoles, les membres du conseil d’administration et les entrepreneurs, y compris les étudiants et les moniteurs du programme Driver Z. Cette politique ne s’appliquera pas aux fournisseurs de services, aux partenaires commerciaux et aux agents autorisés, tels que les courtiers, les ateliers de réparation directe et les partenaires de rééducation, dans leurs propres établissements commerciaux. Les personnes appartenant à ces groupes seront traitées comme des visiteurs lorsqu’elles entreront dans un établissement de la SAPM.  

« La SAPM s’engage à prendre les précautions raisonnables qu’elle juge nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de ses employés, de ses clients et du grand public contre la transmission et pour réduire la gravité des maladies associées à la COVID-19. À ce titre, cette politique sera en vigueur pendant la durée de la pandémie et sera réexaminée régulièrement », a déclaré M. Herbelin.

Points saillants de la politique

  • Clients pour examens pratiques et tests de connaissances orales : Les clients qui passent un examen pratique de classe 1 à 5 ou un examen de connaissances orales avec un interprète à tout local de la SAPM auront deux options avant d’y accéder : 1) fournir une preuve de vaccination complète ou 2) fournir la preuve d’un résultat négatif après avoir effectué un test rapide, à leurs frais. Des détails et des exigences supplémentaires seront fournis à la prise de rendez-vous. Nous communiquerons avec les clients dont les rendez-vous sont prévus pour le 3 janvier 2022 et après.
  • Entrepreneurs ou consultants : Lorsqu’ils entrent dans un établissement de la SAPM pour effectuer des travaux ou qu’il est possible qu’ils interagissent avec des employés de la SAPM, les personnes doivent fournir une preuve de vaccination complète ou la preuve d’un résultat négatif 48 heures avant d’arriver sur place.
  • Moniteur dans le cadre du programme Driver Z : Les moniteurs individuels devront fournir une preuve de vaccination ou prouver qu’ils ont obtenu un résultat négatif dans les 48 heures précédant l’heure prévue de toute interaction prévue avec les employés de la SAPM ou le public.
  • Toutes les personnes (étudiants et moniteurs) participant au programme Driver Z ont le droit de demander une preuve d’immunisation avant le rendez-vous. Le service sera refusé aux particuliers si la preuve n’est pas fournie.

« Nous travaillons assidûment pour maintenir nos activités comme d’habitude », a déclaré M. Herbelin. « Toutefois, compte tenu de la sécurité, la SAPM refusera le service ou l’accès aux locaux aux personnes qui ne fournissent pas de preuve de vaccination ou de résultat de test négatif, à moins que des mesures d’adaptation ne soient requises conformément au Code des droits de la personne du Manitoba. »

Toute personne qui se trouve dans les locaux de la SAPM, peu importe son état de vaccination ou le résultat du test, doit toujours respecter tous les protocoles de santé et de sécurité, qu’ils soient appliqués par la santé publique ou par la Société. Cela comprend le port du masque, le maintien de la distance physique pendant toute interaction et le respect des protocoles en cas d’exposition décrits par la province du Manitoba.

La politique est également conforme aux exigences pour les employés de la SAPM, qui ont été annoncées récemment. À compter du 3 janvier 2022, tous les employés de la SAPM doivent consentir à fournir une preuve de vaccination complète ou de consentement pour effectuer des tests de dépistage de la COVID-19 réguliers toutes les 48 heures avant de se rendre dans un lieu de travail de la SAPM.

—30—

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La Société d’assurance publique du Manitoba et les municipalités s’associent pour la sécurité routière : des panneaux d’affichage de vitesse partout dans la province

Pour la deuxième année consécutive, la Société d’assurance publique du Manitoba a fourni 25 panneaux d’affichage de vitesse très visible dans 13 communautés dans le cadre d’un partenariat en matière de sécurité routière conclus entre l’assureur automobile public et plusieurs municipalités.

Les communautés participantes confirmées sont Brandon, Steinbach, Winkler, Portage la Prairie, Thompson, Morden, The Pas, la MR de Springfield, la MR de West St. Paul, Altona, Ste. Anne, Rivers et Winnipeg.

Les panneaux d’affichage de vitesse sont des signaux électroniques qui utilisent un radar pour détecter la vitesse d’un véhicule approchant et afficher la vitesse sur un afficheur à DEL à messages variables. L’affichage de vitesse est généralement combiné à un affichage statique (non électronique) qui comprend le texte « Votre vitesse » ou un libellé similaire.

« L’objectif de l’afficheur de vitesse est d’encourager la conformité à la limite de vitesse affichée en aidant les automobilistes à prendre conscience de leur vitesse réelle », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la Société.

« Dépasser la limite de vitesse ou conduire trop vite lors de conditions routières particulières peut se révéler fatal. L’an dernier, au Manitoba, pour au moins 21 % des décès (environ un sur cinq), la vitesse a été considérée comme un facteur contributif. L’objectif est de réduire cette statistique. »

« Ces panneaux à haute visibilité visent à renforcer les panneaux de vitesse maximale affichée pour encourager la conformité lors de la transition vers une vitesse affichée inférieure, comme les zones scolaires et les communautés situées le long des autoroutes. »

En moyenne, 20 personnes sont tuées chaque année dans une collision liée à un excès de vitesse. En outre, en moyenne, près de 900 personnes sont blessées chaque année dans une collision liée à la vitesse.

Les emplacements appropriés des afficheurs ont été déterminés en fonction de plusieurs critères et ont été les routes où il y a une fréquence élevée de collisions; les routes où les limites de vitesse affichées sont souvent peu respectées; les routes rurales qui traversent une zone résidentielle et qui obligent les conducteurs à être conscients qu’ils doivent réduire leur vitesse (c’est-à-dire, de 100 km/h à 70 km/h).

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Section des relations avec les médias

204-985-7300

Veille de tempête hivernale ? Adapter la conduite aux conditions routières

On rappelle aux automobilistes du Manitoba d’adapter leur conduite aux conditions routières et qu’une tempête hivernale s’approche dans les prochains jours.

Conseils de sécurité

  • Avant de partir sur l’autoroute, vérifiez les conditions routières et météorologiques en appelant le 511.
  • Soyez prudent lorsque vous conduisez sur les passages supérieurs et les ponts. Les surfaces de ces structures peuvent geler rapidement en raison de l’absence d’isolation à la masse.
  • Ne vous précipitez pas. Donnez-vous cinq ou dix minutes de plus pour arriver votre destination en toute sécurité.
  • Regardez où vous conduisez. À cette période de l’année, il est essentiel de garder le pare-brise clair. Il faut vous assurer que le réservoir du liquide lave-glace est plein et qu’il n’y a pas de la neige ou de la glace sur les fenêtres.
  • Donnez-vous plus de temps pour arrêter. La traction est réduite lorsque les routes sont glissantes, il faut plus de temps pour arriver à un arrêt complet. Si vous n’avez pas de pneus d’hiver, il n’est pas trop tard pour les installer sur votre voiture.
  • Laissez plus d’espace. Évitez à tout moment de rouler trop près des autres voitures et n’oubliez pas que la distance intervéhiculaire devrait être augmentée lorsque vous conduisez à des vitesses plus élevées ou dans des conditions routières de mauvaise visibilité.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La région d’Eastman demeure numéro 1 en ce qui a trait aux collisions entre les véhicules et les cerfs : Société d’assurance publique du Manitoba

Il y a environ 9 500 collisions entre des véhicules et des cerfs chaque année au Manitoba, la région de l’Eastman se classant encore une fois en tête sur la liste des cinq principales régions présentant des taux de collision élevés selon la Société d’assurance publique du Manitoba.

Eastman – qui comprend les collectivités de Steinbach, Lac du Bonnet, Anola, Birds Hill Park et Falcon Lake ─ a connu en moyenne 2 170 collisions par année, selon les statistiques sur les collisions recueillies de 2016 à 2020.

Il est à noter que Winnipeg se classe septième sur la liste des principales régions présentant des taux de collision élevés entre cerfs et véhicules de la province ; une liste publiée annuellement par l’assureur automobile public du Manitoba

En moyenne, près de 500 personnes sont blessées chaque année dans des collisions survenues avec des animaux sauvages. Au cours des 10 dernières années, neuf personnes au Manitoba ont été tuées dans des accidents causés par un animal sur une route. Dans l’ensemble, les Manitobains sont impliqués dans plus de 14 000 collisions entre véhicules et animaux sauvages chaque année selon les données de la Société d’assurance publique du Manitoba.

Les cinq principales régions où se passent des collisions entre cerfs et véhicules sont :

1) Eastman – 2 170 collisions annuelles

2) Westman – 2 150 collisions annuelles

3) Entre-les-Lacs – 1 700 collisions annuelles

4) Plaines centrales – 910 collisions annuelles

5) Parkland – 900 collisions annuelles

« En cette période de l’année en particulier, il y a une probabilité accrue de rencontrer ces animaux lorsqu’ils traversent ces zones. La sensibilisation est l’une des clés pour empêcher une collision », a déclaré Satvir Jatana, le chef de l’expérience client de la SAPM.

« Avec plus de 9 000 collisions entre cerfs et véhicules chaque année au Manitoba, notre objectif est de réduire cela par l’éducation, la sensibilisation, les nouvelles technologies d’aide à la conduite et les mesures préventives prises par les conducteurs. »

En plus de sensibiliser les gens quant aux zones dangereuses où les taux de collision sont élevés en publiant sa liste annuelle, la SAPM travaille en partenariat avec la ville de Winnipeg pour placer des panneaux de messages à haute visibilité à des endroits stratégiques identifiés comme étant des zones importantes de collisions entre les véhicules et les animaux sauvages. Au total, huit panneaux seront installés dans 21 endroits désignés cette année.

Dans les régions rurales du Manitoba, le parc national du Mont-Riding a un panneau de visibilité élevée, avertissant les conducteurs du danger de collision avec les animaux sauvages et encourageant des vitesses sécuritaires, particulièrement entre le crépuscule et l’aube.

« Ces panneaux avertissent les conducteurs de rester vigilants à la présence de cerfs, et de les surveiller dans ces zones présentant des taux de collision élevée, » a déclaré Jatana. « Il est important que les conducteurs soient au courant lorsqu’ils entrent dans une région où les cerfs sont fréquents et qu’ils prêtent une attention particulière à leur environnement. Les panneaux sont allumés pendant ce qui est habituellement la période de collision la plus élevée ».

Conseils pour vous aider à rester en sécurité :

  • Ralentissez quand vous voyez des panneaux indiquant le passage d’animaux sauvages et conduisez avec une extrême prudence, en balayant la route du regard devant vous ainsi que sur les accotements et les fossés.
  • Les animaux sont normalement plus actifs à l’aube, au crépuscule et la nuit.
  • Soyez particulièrement vigilant lorsque des broussailles et des herbes hautes poussent près de la route.
  • Surveillez le reflet des phares dans les yeux d’un cerf, ou la présence d’une silhouette sombre.
  • Ne faites pas d’embardée si un animal traverse devant votre véhicule – freinez fermement pour réduire l’impact entre l’animal et votre véhicule.

─30─

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Relations avec les médias

985-7300/1-888-554-9549 (sans frais)

Lancement du nouveau programme d’application de la loi relatif aux intersections et à la vitesse : Société d’assurance publique du Manitoba

Dans le cadre des efforts visant à réduire environ 30 000 collisions aux intersections par année au Manitoba, la Société d’assurance publique du Manitoba (SAPM) finance un nouveau programme d’application de la loi relatif aux intersections et à la vitesse mené par trois organismes de police : le Service de police de Winnipeg, le Service de police de Brandon et la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les efforts d’application de la loi seront axés sur les intersections et la vitesse des véhicules passant par elles, le respect des dispositifs de contrôle de la circulation et le dégagement de l’intersection avant le changement du feu. Le programme a récemment été lancé et se poursuivra jusqu’à la fin de l’automne.

« Bon nombre de ces collisions aux intersections auraient pu être évitées si les conducteurs avaient ajusté leur vitesse et s’étaient conformés aux signaux de circulation », a déclaré Satvir Jatana, la chef de l’expérience client de la SAPM. « Lorsqu’on s’approche d’une intersection, la combinaison de la vitesse et du non-respect d’un signal de circulation, comme un feu de circulation, est potentiellement mortelle.

« Le nouveau programme sur les intersections et la vitesse cible les conducteurs qui mettent les autres en danger. Notre objectif est de réduire les collisions, les décès et les blessures. Aider à créer des routes plus sûres pour tous demeure notre objectif principal. »

Les organismes de police participants entreprendront des activités d’application de la loi aux intersections désignées à haut risque de collision. Il convient de noter que les intersections énumérées ci-dessous sont des intersections à haut risque de collision et pourraient être surveillées par les services de police participants.

« Le Comité de la circulation de l’Association des chefs de police du Manitoba appuie la campagne sur la vitesse et les intersections et encourage les automobilistes à faire attention à leur vitesse, car ils savent très bien que plus ils roulent vite, plus il leur faut du temps pour s’arrêter, » a déclaré Doug Roxburgh, inspecteur du Service de police de Winnipeg et président du Comité de la circulation de l’Association des chefs de police du Manitoba.

« Les automobilistes doivent réfléchir à la façon dont leurs habitudes de conduite pourraient avoir une incidence sur les autres et nous devrons tous décider de respecter les limites de vitesse affichées. »

Les 10 principales intersections de Winnipeg selon les totaux de collisions (2016-2020)

Classement

Rue 1

Rue 2

Nombre de collisions

1

Boulevard Kenaston

Boulevard McGillivray

1,217

2

Avenue Leila

Rue McPhillips

1,179

3

Boul. Lagimodiere

Avenue Regent O.

978

4

Boulevard Kenaston

Promenade Sterling Lyon

919

5

Avenue Grant

Boulevard Kenaston

887

6

Boulevard Bishop Grandin

Autoroute Pembina

875

7

Boulevard Bishop Grandin

Rue St Mary’s

799

8

Boulevard Bishop Grandin

Rue St Anne’s

717

9

Promenade Bison

Autoroute Pembina

717

10

Boulevard Bishop Grandin

Rue Dakota

663

Les 10 principales intersections de Brandon selon les totaux de collisions (2016-2020)

Classement

Rue 1

Rue 2

Nombre de collisions

1

18e rue

Avenue Victoria

241

2

18e rue

Avenue Richmond

239

3

18e rue

Avenue Park

140

4

34e rue

Avenue Victoria

105

5

18e rue

Avenue Princess

101

6

26e rue

Avenue Victoria

101

7

1ère rue

Avenue Victoria

99

8

10e rue

Avenue Victoria

94

9

18e rue Nord

Promenade Kirkcaldy

87

10

9e rue

Avenue Victoria

73

Remarque : Les données sur les collisions aux intersections rurales ne sont pas recueillies par la Société d’assurance publique du Manitoba.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

La Société d’assurance publique du Manitoba célèbre son jubilé : 50 ans au service des Manitobains

En ce jour, il y a un demi-siècle, la Société d’assurance publique du Manitoba (la Société) a ouvert ses portes. La première demande d’indemnisation de la Société a été présentée par le propriétaire d’une Coccinelle de Volkswagen, dont les pneus avaient été volés sur le véhicule.

Depuis ce départ propice, l’assureur automobile public du Manitoba a été le meilleur pour répondre aux besoins en assurance de ses clients. L’année dernière, 228 956 demandes d’indemnisation auprès du régime Autopac ont été présentées, ce qui représente une moyenne de 920 par jour ouvrable. Au total, 1 195 156 polices Autopac étaient en vigueur l’année dernière.

« Au cours des cinq dernières décennies, nous nous sommes engagés à servir les Manitobains et à réaliser notre mission à l’égard de la protection et du service exceptionnels, de tarifs abordables et de routes plus sécuritaires grâce à l’assurance automobile publique », a déclaré Eric Herbelin, président et directeur général de la Société.

« L’assurance publique au Manitoba désigne fondamentalement une protection inclusive. Nous nous engageons à développer continuellement nos produits et services pour répondre aux attentes des clients et améliorer votre expérience. Bien qu’il s’agisse d’un jalon important, ce n’est que le début. Notre travail dans les années à venir est sur le point de transformer la façon dont nos clients peuvent interagir avec nous. »

Le concept de la Société a débuté le 29 octobre 1969, lorsque le premier ministre Ed Schreyer a formé un comité chargé d’enquêter sur l’état de l’assurance automobile au Manitoba. Puisque l’assurance automobile n’était pas obligatoire dans la province, de nombreux véhicules n’étaient pas assurés sur les routes et le montant des primes d’assurance automobile demandé par les assureurs privés était en constante augmentation.

Le comité composé de trois personnes était présidé par l’honorable Howard Pawley, qui était le ministre responsable de l’assurance automobile. Après des consultations auprès du public et des chefs d’entreprise, il a été déterminé qu’il y avait un mécontentement généralisé envers l’industrie de l’assurance automobile au Manitoba. C’est ainsi qu’a commencé la création du programme public d’assurance automobile du Manitoba.

Aujourd’hui, la Société est présente dans toute la province, comptant des centres de services et d’indemnisation aussi loin, au nord que Thompson, au sud que Winkler, à l’est que Beauséjour et à l’ouest que Brandon. Au cours de son demi-siècle d’exploitation, la Société a développé un environnement positif et attrayant pour ses employés, ce qui a permis d’être reconnue à maintes reprises comme l’un des meilleurs employeurs au Manitoba.

L’un des principes fondateurs de la Société était d’être une entreprise citoyenne active, ce qui se poursuit encore aujourd’hui. Qu’il s’agisse de partenariats avec des organismes communautaires partout au Manitoba qui aident à remplir le mandat de la Société en matière de sécurité routière ou de bénévolat des employés et d’un appui soutenu de Centraide, la Société et ses employés apportent des contributions percutantes qui contribuent à améliorer la qualité de vie dans notre province.

« La Société s’enorgueillit de sa participation communautaire et de son influence positive, a déclaré Herbelin. Les Manitobains savent peut-être déjà que la Société fournit du financement et des ressources à des organisations importantes comme l’Opération Nez rouge, MADD et le Programme de brigade scolaire CAA, mais ce qu’on ne voit pas toujours, c’est notre personnel qui prête main-forte à leurs amis et voisins en cas de besoin ou qui se porte volontaire dans une banque alimentaire ou un centre communautaire local. La Société est bien plus qu’un assureur automobile, nous sommes membres de notre collectivité, fiers de notre histoire et nous nous réjouissons à l’idée d’un avenir solide. »

Jalons importants

  • Mise en œuvre du concept « Dial-A-Claim » (Appeler pour déposer une demande d’indemnisation) en 1979.
  • En 1988, le Programme de réductions accordées aux bons conducteurs a été instauré pour les récompenser.
  • Instauration du Régime de protection contre les préjudices personnels (RPPP) en 1994.
  • En 2004, la Société a repris les responsabilités liées à la délivrance de permis de conduire et d’immatriculation de la province du Manitoba.
  • Au milieu des années 2000, les centres d’indemnisation de la Société ont été transférés vers des centres de service, ont élargi leurs services à la clientèle pour inclure la vente de produits d’Autopac et les transactions de permis de conduire.
  • En 2009, la Société a lancé le permis de conduire en une seule pièce.
  • En 2020, la Société a introduit des niveaux de protection améliorés pour tous les clients, augmentant ainsi la responsabilité civile de base, qui est passée de 200 000 $ à 500 000 $, et a modernisé la franchise de base pour qu’elle se situe à 750 $ pour toutes les polices.
  • Depuis 2001, la Société a accordé près de 800 millions de dollars en remises aux clients.

En plus des produits livrables relatifs aux assurances et à la délivrance de permis, la Société centre aussi ses efforts sur l’émergence de nouveaux enjeux relatifs à la sécurité routière. Dans les années 1970, l’un des plus grands efforts en matière de sécurité routière de la Société a consisté à faire en sorte que les Manitobains adhèrent à la nouvelle loi sur le port obligatoire de la ceinture de sécurité. Au cours de la dernière décennie, en évoluant de concert avec les développements sociétaux, la Société a lancé des campagnes de lutte contre les textos, l’alcool et le cannabis au volant.

« Si une chose est sûre, c’est que la Société sera toujours là pour préconiser des mesures visant à protéger les vies et à accroître la sécurité routière, a déclaré Herbelin. Nous sommes fiers de notre histoire, mais nous nous tournons vers l’avenir avec optimisme et nous promettons de continuer à servir au mieux les Manitobains.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Relations avec les médias

204-985-7300 ou 1-888-554-9549 (sans frais)

Halloween est un jour de costumes et d’amusement, mais les automobilistes doivent rester vigilants

Le 29 octobre 2021

Halloween est un jour de costumes et damusement, mais les automobilistes doivent rester vigilants

Afin de sensibiliser les jeunes enfants et leurs parents/tuteurs à la sécurité routière pendant l’Halloween, la Société d’assurance publique du Manitoba a distribué plus de 71 761 clignotants de sécurité réfléchissants ainsi que des fiches d’activités en classe à plus de 350 écoles du Manitoba pour les élèves de la maternelle à la 6e année.

« À la SAPM, nous croyons qu’il est essentiel de commencer à offrir une formation en sécurité routière à un jeune âge pour aider tous les Manitobains à comprendre que nous avons tous un rôle à jouer pour que chacun se sente en sécurité et en confiance sur nos routes communes, quel que soit leur âge », a déclaré Satvir Jatana, chef de l’expérience client de la SAPM.

« Ce matériel est conçu pour aider à renforcer les comportements sécuritaires pendant cette nuit spéciale – et toute l’année; les trousses de sécurité comprennent une lettre qui fournit plusieurs messages de sécurité importants aux parents et aux tuteurs légaux sur les façons de garder leurs petits monstres en sécurité pendant qu’ils récoltent leurs friandises. »

Sur une note positive, au cours de la dernière décennie, les incidents entre piétons et véhicules à l’Halloween ont été minimes.

« Des années de sensibilisation accrue du public concernant le plus grand risque pour les jeunes piétons à Halloween, combinées à des conseils de sécurité pour les enfants et leurs parents, se sont traduites par un bilan de sécurité dont tous les Manitobains peuvent être fiers, » a déclaré Jatana.

« Halloween est généralement une journée très achalandée sur nos rues, qui sont pleines d’enfants excités. Le fait qu’il n’y ait eu aucun décès sur la route à l’Halloween au cours de la dernière décennie prouve qu’en assumant la responsabilité personnelle de la sécurité routière, chaque utilisateur de la route a le pouvoir d’empêcher les accidents mortels attribuables aux véhicules automobiles. Cette fin de semaine, nous encourageons les automobilistes, en particulier, à continuer à faire attention au volant et à aider à protéger les chasseurs de bonbons. »

Conseils de sécurité pour une joyeuse Halloween

Pour les chasseurs de friandises :

Ne vous précipitez pas sur les routes et ne les traversez pas en courant.

Regardez toujours des deux côtés et traversez aux coins ou aux intersections.

Portez des vêtements réfléchissants pour vous rendre plus visible aux automobilistes.

Marchez en faisant face à la circulation lorsqu’il n’y a pas de trottoir.

Pour les automobilistes :

Ne faites pas de vitesse – les automobilistes devraient ralentir lorsqu’ils voient des enfants marcher.

Ne supposez pas que les enfants voient votre véhicule. Ils sont excités et pourraient se précipiter soudainement devant vous.

Gardez un œil ouvert pour les enfants qui pourraient courir entre les véhicules stationnés. Soyez prêt à arrêter.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Société d’assurance publique du Manitoba

Unité des relations avec les médias

204-985-7300

Ouvrir une reclamation