La Société d’assurance publique du Manitoba est extrêmement fière de défendre et d’améliorer la qualité de vie au sein des collectivités de toute la province. Nous soutenons les initiatives qui contribuent au dynamisme des économies locales, soutiennent d’importants partenariats commerciaux, font preuve de responsabilité sociale et promeuvent la sécurité routière.

Contributions et parrainages

La Société accepte les demandes de parrainage et de contributions pour différentes sortes d’initiatives :

  • Événements communautaires au Manitoba, comme les foires, les festivals, les défilés et les célébrations. La Société soutient des événements qui contribuent au dynamisme de l’économie locale, attirent des visiteurs, nourrissent la fierté de la communauté, permettent aux participants de nouer des liens conviviaux et lui donnent l’occasion de faire connaître ses produits et ses services ou de sensibiliser à la sécurité routière.
  • Les partenariats commerciaux déterminants pour les intérêts commerciaux de la Société, tels que les partenariats avec des acteurs des secteurs des sinistres, de la prévention des pertes et de la réadaptation médicale.
  • Les programmes de sécurité routière et les organismes qui sensibilisent le public aux enjeux prioritaires de la Société pour la sécurité routière.

Notre politique en matière de contributions communautaires et de promotion de la sécurité routière offre un cadre de travail à la fois objectif et cohérent pour la commandite d’entreprise. Nos contributions sont destinées aux projets en lien avec nos programmes d’assurance, de sécurité routière et de prévention des sinistres. Elles nous permettent également de satisfaire à notre obligation de prudence fiscale.

Pour présenter une demande de financement de programme ou d’événement, rendez-vous sur le portail de contributions et parrainages.

Le soutien de la Société à certains projets peut également consister en des dons de marchandises promotionnelles.

La Société utilise des articles promotionnels pour diffuser des messages sur la sécurité routière ou pour soutenir des partenariats stratégiques.

Nous ne proposons pas de marchandises promotionnelles aux groupes qui recueillent des fonds à des fins personnelles ou commerciales (telles que des activités sociales), ni aux entreprises privées, aux équipes sportives de clubs communautaires, aux clubs privés, aux manifestations sportives ne faisant pas intervenir un organisme de bienfaisance enregistré, ni aux groupes fraternels, politiques, religieux ou racistes.

Pour toute demande de don de marchandises promotionnelles, veuillez contacter notre service des Relations communautaires.

Autres soutiens communautaires

La Société est fière de soutenir et d’améliorer la qualité de vie dans les collectivités partout au Manitoba en appuyant la campagne annuelle de Centraide dans les lieux de travail. Nous soutenons également des organismes de bienfaisance dans les collectivités où il n’existe aucun organisme Centraide, mais où nous avons des Centres de service.

Aide à la prévention routière

Nous collaborons avec des partenaires en prévention routière et soutenons des programmes ciblant le port de la ceinture de sécurité, la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool et la drogue, la vitesse, la conduite agressive ou la distraction au volant, entre autres. Le but de ces programmes est de former et de sensibiliser les Manitobains afin qu’ils sachent se protéger et protéger les autres quand ils sont au volant.

Nos partenaires sont :

  • Safety Services Manitoba – La Société accorde une subvention annuelle à cet organisme qui sert à financer des activités de formation et de sensibilisation sur la conduite des motocyclettes, des motoneiges et des VTT, ainsi que la conduite à un âge avancé. Safety Services offre également des cours de perfectionnement de conduite au nom de la Société. Pour plus de renseignements, consultez le site Web de Safety Services Manitoba.
  • Opération Nez rouge – La Société est un commanditaire provincial fondateur du programme « Opération Nez rouge », une campagne de sécurité routière pendant les Fêtes. Le programme est régi par Safety Services Manitoba en partenariat avec des groupes communautaires situés à Winnipeg, Brandon, Thompson, Flin Flon, The Pas, Selkirk, Portage, Shilo, Steinbach/La Broquerie et Gimli. L’objectif est d’aider les Manitobains à rentrer chez eux en toute sécurité au volant de leur propre véhicule après les festivités. Consultez le site Web d’Opération nez rouge.
  • MADD – La Société est le commanditaire provincial des présentations multimédias de MADD qui s’adressent aux écoles intermédiaires et secondaires de toute la province. Les présentations, vues par plus de 20 000 élèves chaque année, bousculent les idées reçues sur les drogues, l’alcool et la conduite.
  • Amélioration de l’application de la loi – La Société finance un programme d’amélioration de l’application de la loi mené par les postes de police dans tout le Manitoba. Le but est de sensibiliser la population aux dangers de la délinquance routière et de diminuer le nombre de cas de conduite avec facultés affaiblies, d’excès de vitesse et de distraction au volant.
  • Manitoba School Board Association : Finissants sans accident – Nous offrons un soutien financier dans le cadre de ce programme qui encourage une consommation mesurée d’alcool auprès des finissants du secondaire, en partenariat avec le Manitoba School Boards Association.
  • Manitoba School Board Association : Teens Against Destructive Decisions (TADD) – TADD est une association de bénévoles formée d’adolescents d’écoles secondaires du Manitoba qui incite les étudiants à conduire prudemment en commanditant des événements scolaires qui sensibilisent les étudiants aux questions de sécurité routière, comme la distraction au volant ou la conduite avec facultés affaiblies. En collaboration avec la Manitoba School Boards Association, la Société donne aux membres de TAAD des présentations au sujet de la distraction au volant et de la conduite avec facultés affaiblies.
  • Amis pour la vie – La série annuelle de conférences Amis pour la vie est une initiative de la Société, de Teens Against Destructive Decisions (TADD) et de la Manitoba School Boards Association. La série utilise des histoires vraies racontées par les personnes touchées, dans le but d’informer les élèves du secondaire à travers la province des conséquences des comportements dangereux au volant.
  • Promotion de la sécurité des piétons à l’Halloween – Chaque année, la Société distribue plus de 110 000 sacs d’Halloween rétroréfléchissants aux écoles de la province, en plus de fournir du matériel éducatif et des conseils de sécurité aux enfants qui passent l’Halloween, ainsi qu’aux automobilistes.
  • Manitoba Brain Injury Association (MBIA) – La Société est le commanditaire provincial de l’événement Mock Car Crash (simulation d’un accident de voiture) de la MBIA, qui consiste à présenter aux élèves du secondaire les conséquences d’un accident de la route lié à des décisions risquées relatives à la conduite.
  • Transit Free Ride – La Société soutient le programme Free Ride qui consiste à offrir un service d’autobus gratuit à Winnipeg et à Brandon la veille du jour de l’An. Ce programme encourage les modes de transport alternatifs et dissuade de conduire avec des facultés affaiblies.
  • BEST – Formation pratique et de sensibilisation à la bicyclette dans les écoles – BEST est un partenariat entre la Société d’assurance publique du Manitoba, Bike Winnipeg, Green Action Centre et la Division scolaire de Seven Oaks dont l’objectif est de créer des cours de formation sur le cyclisme et des consignes de sécurité routière pour le programme d’éducation physique de la quatrième à la huitième année.
  • Campagne 911 – Ce programme, présent dans plusieurs collectivités, apprend à repérer et à signaler les conducteurs aux facultés affaiblies.
  • Transport actif – Nous soutenons plusieurs autres groupes et événements qui défendent la sécurité routière et le transport actif, tels que les événements « Au travail à vélo » et « À l’école à vélo » qui ont lieu chaque année.

Métiers de l’automobile

Nous appuyons la formation dans les métiers de l’automobile en soutenant l’apprentissage, en accordant des bourses d’études et en apportant notre concours à Skills/Compétences Canada Manitoba.

Aide financière aux apprentis

La Société d’assurance publique du Manitoba tient à s’assurer que les propriétaires de véhicules continuent de bénéficier de réparations de haute qualité lorsqu’ils en ont besoin. Nous offrons une aide financière aux apprentis qui suivent les programmes de débosseleur et de peintre en carrosserie, par l’intermédiaire d’Apprentissage Manitoba.

La Société offre l’aide financière suivante :

  • une allocation pour outils de 5 000 $ (maximum);
  • une bourse d’apprentissage de 2 000 $ après chaque niveau du programme passé avec succès. Cela représente jusqu’à 8 000 $ pour les apprentis du programme de débosseleur qui compte quatre niveaux et jusqu’à 4 000 $ pour les apprentis du programme de peintre en carrosserie, lequel compte deux niveaux.

Ces bourses sont un moyen d’attirer et de fidéliser une main-d’œuvre qualifiée en réparation automobile au Manitoba et de maintenir une solide relation de travail entre l’industrie et la Société. Le programme d’aide financière est offert aux termes d’un accord de quatre ans entre l’Automotive Trades Association, la Manitoba Motor Dealers Association et la Société d’assurance publique du Manitoba.

Intéressé? Faites une demande dès aujourd’hui (en anglais seulement). Ou consultez Apprentissage Manitoba pour en savoir plus sur l’apprentissage.

Bourses d’études pour les métiers de l’automobile

La Société accorde des bourses d’études secondaires et postsecondaires aux trois meilleurs candidats du concours organisé par Skills/Compétences Canada Manitoba dans les catégories Réparation de carrosserie (Collision), Entretien (Mécanique) et Peinture en carrosserie. Par l’intermédiaire de Motor Vehicle Industry of Manitoba, nous finançons des bourses d’études destinées aux élèves de niveau secondaire et postsecondaire.

Skills/Compétences Canada Manitoba

La Société est un commanditaire du concours annuel de Skills/Compétences Canada Manitoba qui récompense et encourage l’excellence parmi les élèves des métiers de l’automobile. Nous commanditons également la Conférence à l’intention des jeunes femmes organisée chaque année par l’organisme. Ces événements sont l’occasion pour les jeunes d’en apprendre davantage sur les carrières possibles dans l’industrie automobile ainsi que les possibilités de formation.

Dans le cadre de notre engagement à l’égard de la sécurité routière, la Société présente des initiatives dans les écoles du Manitoba.

Programmes

Amis pour la vie : la série de conférences Amis pour la vie est une initiative que reprend la Société année après année en collaboration avec Teens Against Destructive Decisions (TADD) et la Manitoba School Boards Association. L’objectif de ce programme est d’informer les étudiants du secondaire grâce à du contenu au sujet des risques associés aux décisions dangereuses prises au volant.

Ce programme se donne la mission d’influencer un groupe démographique difficile d’accès en misant sur des histoires convaincantes racontées par des pairs qui portent sur les risques et conséquences associés à la conduite avec des facultés affaiblies et à d’autres comportements au volant qui sont illégaux ou dangereux. Les conférenciers sont toujours bien reçus par le personnel enseignant et les étudiants. Les réponses au sondage d’évaluation indiquent que les présentations aident les étudiants à comprendre à quel point il est important de prendre des décisions responsables en ce qui a trait aux comportements au volant.

On a lancé Amis pour la vie il y a plus de dix ans, et les conférences ont repris de plus belle chaque année à Winnipeg dans l’ensemble de la province.

Promotion de la sécurité des piétons à l’Halloween : la Société distribue de l’équipement de sécurité de haute visibilité aux écoles primaires tous les mois d’octobre afin de rendre l’Halloween plus sécuritaire. Depuis plus de dix ans, la Société offre de l’équipement de sécurité (p. ex. des sacs ou des clignotants) aux élèves du primaire de la province à l’occasion de l’Halloween. Chaque article présente un message qui insiste sur le fait qu’être visible améliore la sécurité et un élément réfléchissant afin que les enfants soient plus visibles de la perspective d’un conducteur.

Présentations pour les enfants et les adolescents : parmi notre programmation, il y a le Rodéo à bicyclette Prudence à vélo pour les 6 à 10 ans, les activités Prudence à vélo pour les 3 à 9 ans et Je roule prudemment pour les ados et préados. Pour en savoir plus.

Driver Z : la Société coordonne et subventionne ce programme éducatif destiné aux étudiants du secondaire qui comptent prendre le volant. Pour en savoir plus.

Nous incitons les membres des directions d’écoles à utiliser le Formulaire de communication avec les Relations communautaires pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de ce que le programme peut faire à leur école.

Soutien

La Société soutient également divers programmes et partenariats qui offrent aux écoles des services et des ressources axés sur la sécurité. En voici quelques exemples :

Brigades scolaires de la CAA : les brigades scolaires encadrent les jeunes enfants sur le chemin de l’école primaire dans toute la province.

Teens Against Destructive Decisions (TADD) : TADD est organisme qui rassemble des bénévoles qui fréquentent les écoles secondaires du Manitoba et qui incite les étudiants à conduire prudemment en commanditant des événements qui sensibilisent les étudiants aux questions de sécurité routière, comme la distraction au volant ou la conduite avec facultés affaiblies. En collaboration avec la Manitoba School Boards Association, la Société donne dans les écoles des présentations au sujet de la distraction au volant et de la conduite avec facultés affaiblies.

Finissants sans accident : ce programme qui s’adresse aux étudiants du secondaire fait la promotion des comportements sécuritaires au volant. La Société offre un soutien au programme en partenariat avec le Manitoba School Boards Association.

P.A.R.T.Y. : le programme Prevent Alcohol Related Trauma in Youth (P.A.R.T.Y.), présenté par la Manitoba Brian Injury Association, compte sur le soutien de la Société. Il transporte des étudiants dans des salles d’urgence afin qu’ils puissent voir de très près les conséquences des comportements risqués sur la route.

MADD : la Société est le commanditaire provincial des présentations multimédias de MADD qui s’adressent aux écoles intermédiaires et secondaires de toute la province. Les présentations, vues par plus de 20 000 élèves chaque année, bousculent les idées reçues sur les drogues, l’alcool et la conduite.

Les présentations et programmes d’éducation sur la sécurité routière pour la communauté sont gratuits et offerts dans tout le Manitoba.

Nous offrons des présentations interactives en direct qui durent de 30 à 60 minutes sur une variété de sujets concernant la sécurité routière, qui sont indiqués ci-dessous. La plupart des présentations sont proposées en personne ou en virtuel (Microsoft Teams), et sont accessibles à différents moments de la semaine. Le but de ces présentations est de former et sensibiliser les Manitobains afin qu’ils sachent se protéger et protéger les autres quand ils sont au volant.

Pour vous inscrire à une présentation pour la communauté ou en savoir plus, veuillez remplir le formulaire de contact avec les Relations communautaires. Si nous ne sommes pas en mesure d’honorer votre demande de présentation pour des raisons de planification ou de disponibilité des ressources, nous travaillerons avec vous pour vous fournir le matériel éducatif dont votre groupe a besoin.

Vous trouverez plus de renseignements ci-dessous, y compris toute exigence technique ou d’espace qui doit être respectée pour organiser des présentations. Vous ne voyez pas le sujet qui vous intéresse? Communiquez avec un spécialiste des relations communautaires.

La conduite en hiver

Les conditions de conduite en hiver au Manitoba sont difficiles. Notre présentation sur la sécurité lors de la conduite hivernale présente les dangers que nous, les Manitobains, devons affronter jusqu’à six mois par année. Présentation proposée en personne et en ligne.

Auditoire cible : Titulaires d’un permis de conduire

Durée de la présentation : 45 minutes

Conduite avec facultés affaiblies et distraction au volant

Près de 100 Manitobains meurent chaque année sur nos routes. La distraction au volant et la conduite avec facultés affaiblies causent environ 60 % de ces décès. Présentation proposée en personne et en ligne.

Cette présentation :

  • Informe les participants de la façon dont l’alcool et les drogues influent sur les capacités de conduite et les comportements.
  • Partage des statistiques qui montrent que la distraction au volant la plus dangereuse et évitable est l’utilisation d’un appareil électronique portable.
  • Présente les différentes amendes pour conduite avec facultés affaiblies et distraction au volant et leur valeur.

Auditoire cible : Titulaires d’un permis de conduire, jeunes conducteurs

Durée de la présentation : 45 minutes

Sièges rehausseurs et ceintures de sécurité

Les quatre différents stades pour l’utilisation d’un siège rehausseur sont présentés ainsi que les instructions sur l’endroit où le placer sécuritairement dans le véhicule, la façon d’installer un enfant dans un siège rehausseur en toute sécurité et les signes indiquant qu’un enfant est devenu trop grand pour son siège. Cette présentation est parfaite pour les groupes de parents et de bébés, le personnel des services de garde et toute personne qui transporte des enfants dans un véhicule. Présentation proposée en personne et en ligne.

Auditoire cible : Parents, grands-parents et personnes qui transportent des enfants

Durée de la présentation : 30 à 45 minutes

Nouveaux résidents du Manitoba et clients de la Société

Cette présentation s’adresse à ceux qui vont déménager au Manitoba et qui connaissent moins l’assurance automobile publique et la conduite dans des conditions hivernales. Cette présentation peut être personnalisée en fonction des besoins du public. Nous pouvons passer en revue les exigences de base de l’immatriculation et l’assurance ainsi que différents sujets portant sur la sécurité routière, notamment : la sécurité des piétons et des cyclistes, l’utilisation des sièges rehausseurs et de la ceinture de sécurité, la distraction au volant et la conduite avec facultés affaiblies et la sécurité lors de la conduite hivernale. Les groupes peuvent choisir un ou plusieurs de ces sujets en fonction des besoins de leurs participants. Présentation proposée en personne et en ligne.

Auditoire cible : Nouveaux conducteurs, nouveaux résidents du Manitoba ou tout titulaire d’un permis de conduire

Durée de la présentation : 45 à 60 minutes

Cyclisme

Nos présentations sur la sécurité à vélo donnent un aperçu des règles de sécurité, des pratiques exemplaires, des avantages du cyclisme et des principes de base de la circulation à vélo. Parmi les sujets abordés, citons le choix de la taille appropriée du vélo et son ajustement, l’utilisation d’équipements de sécurité comme les casques de protection, les signaux manuels, l’importance de communiquer avec les autres usagers de la route et l’utilisation sécuritaire des voies cyclables et d’autres infrastructures pour cyclistes. La participation à la présentation peut se faire en personne ou en ligne.

Auditoire cible : La présentation peut être adaptée à tous les groupes d’âge et à tous les niveaux de compétence.

Durée de la présentation : 30 à 45 minutes

En selle! (Bike It!)

Ce cours de sécurité à vélo comprend un volet théorique et un volet pratique qui donnent un aperçu limpide de la sécurité et des pratiques exemplaires à vélo. Il convient parfaitement aux cyclistes qui souhaitent approfondir leurs connaissances de la sécurité à vélo et se sentir plus à l’aise sur les routes et les pistes de notre ville. La présentation est offerte en personne seulement.

Auditoire cible : Cyclistes amateurs ou expérimentés âgés de 16 ans ou plus.

Durée : Quatre heures.

Les cours sont offerts du début du printemps jusqu’à la fin de l’automne (d’avril à octobre), selon la météo. Vous pouvez organiser une séance de groupe entre collègues. Il est possible d’adapter les dates et les horaires pour les groupes de six personnes ou plus.

Prochaines dates : Jeudi 24 août 2023, Centre de services de la rue Main : de 17 h à 20 h 30.

Pour vous inscrire, envoyez un courriel à [email protected] d’ici au 20 août.

Champions du cyclisme

Si vous souhaitez devenir un leader en sécurité à vélo ou si vous êtes un leader de la communauté cycliste qui souhaite rafraîchir ses connaissances en cyclisme, l’atelier « Champions du cyclisme » pourrait vous être utile. Vous apprendrez à devenir un « champion du cyclisme » et à former d’autres personnes dans votre communauté. En qualité de champion du cyclisme, vous saurez comment préparer vos propres présentations sur la sécurité à vélo pour des groupes scolaires, professionnels ou communautaires.

Au terme de la journée, le matériel nécessaire pour faire une présentation sur le cyclisme vous sera gracieusement offert. Vous y trouverez une trousse de présentation prête à l’emploi avec un manuel de l’animateur accompagné de notes d’allocution et de présentations PowerPoint pour enfants et adultes.

Durée : Cours d’une journée complète pour apprendre à faire des présentations sur la sécurité à vélo Comprend quatre heures en salle de cours et quatre heures d’exercices pratiques à vélo.

Ce cours vous apprendra à :

  • Choisir un vélo de la bonne taille et bien le régler
  • Utiliser de l’équipement de sécurité tel qu’un casque
  • Reconnaître et éviter les dangers de la route et les situations à risque
  • Diriger votre vélo en toute sécurité au milieu de la circulation
  • Utiliser sans danger les voies cyclables et les infrastructures pour cyclistes

Les cours sont offerts du début du printemps jusqu’à la fin de l’automne (d’avril à octobre), selon la météo. L’horaire est généralement de 8 h 30 à 16 h. Il est possible d’adapter les dates et les heures pour les groupes de six, ou plus, aspirants champions. Présentation proposée en personne seulement.

Rodéo à bicyclette Prudence à vélo

Cette présentation interactive sensibilise les enfants à la sécurité à vélo. Elle convient aussi bien aux classes qu’aux grands groupes. Le rodéo comprend un volet théorique de 25 minutes ainsi qu’un volet pratique de 25 minutes sur route pour mettre en pratique ce qui a été appris. Les participants apprendront comment respecter le Code de la route, utiliser les signaux manuels, ajuster leur casque et vérifier que leur vélo est sécuritaire. La présentation est offerte en personne seulement.

Auditoire cible : Enfants âgés de 6 à 10 ans.

Durée : 50 minutes.

Ce qu’il faut pour organiser un rodéo à vélo :

  • Au moins 20 participants et au plus 30 participants. S’il y a plusieurs classes ou groupes d’enfants, une seule présentation théorique sera offerte à l’ensemble des participants. Les enfants seront ensuite regroupés par niveau ou par groupe de 20 à 30 pour le volet pratique.
  • Le volet théorique peut avoir lieu à l’intérieur (de préférence) ou à l’extérieur, dans un endroit où les participants pourront s’asseoir et suivre la présentation.
  • Volets pratique : Un espace extérieur pavé de 90 x 90 pi (l’équivalent d’un terrain de basket-ball) est préférable. Un espace sur gazon de convient pas parce que nous utilisons de la craie pour marquer la surface et orienter les participants.
  • Nous recommandons fortement que les participants apportent leur vélo et leur casque pour participer au rodéo à bicyclette. Nous pouvons apporter un petit nombre de vélos et de casques que les participants qui n’en ont pas ou qui les ont oubliés pourront utiliser pendant le rodéo à bicyclette. Cette mesure doit avoir été convenue à l’avance avec l’organisateur.
  • Au Manitoba, la loi exige que tout cycliste de moins de 18 ans porte un casque ajusté et serré. Le port du casque est donc obligatoire lors du volet pratique.
  • Un professeur ou un organisateur doit être présent pour superviser les enfants.

Jeunesse

Enseignez la sécurité à vélo aux jeunes au moyen des présentations suivantes offertes par votre équipe des Relations communautaires.

Sécurité des piétons (pour les 5 à 12 ans)

Aidez les enfants à comprendre les principes fondamentaux de la sécurité des piétons grâce à cette présentation interactive. Cette séance de 30 minutes aborde des sujets d’intérêt, comme la sécurité sur les trottoirs, les précautions en marchant sur la chaussée et les façons de se faire plus visible. La participation des enfants est encouragée par l’examen de la signalisation routière de base et des activités d’identification des dangers. Présentation proposée en personne ou en ligne.

Je roule prudemment (de 3 à 12 ans)

Une présentation qui aide à préparer les enfants plus jeunes à rouler prudemment. D’une durée de 30 à 45 minutes, cette présentation est idéale pour les classes scolaires, les garderies et les groupes communautaires. Il est recommandé que les enfants aient leur casque de vélo sous la main pendant la séance (les vélos ne sont pas nécessaires).Présentation proposée en personne ou en ligne.

Prudence à vélo (préadolescents et adolescents)

Une excellente manière d’enseigner aux enfants plus vieux les bienfaits du cyclisme et les règles de base pour se déplacer à vélo dans la circulation. Cette présentation convient tout particulièrement aux écoles intermédiaires et secondaires, ainsi qu’aux groupes communautaires. Il est recommandé que les enfants aient leur casque de vélo sous la main pendant la séance (les vélos ne sont pas nécessaires). La présentation est d’une durée de 30 à 45 minutes. Présentation proposée en personne ou en ligne.

Les aides à la conduite automobile permettent d’améliorer la sécurité routière si elles sont utilisées correctement et présentent des limites si elles ne le sont pas.

Apprenez à connaître les aides à la conduite de votre véhicule

Prenez le temps d’apprendre à connaître, et de tester, les différentes aides à la conduite que comporte votre véhicule. Familiarisez-vous avec les alertes et les aides à la conduite semi-automatisées. Consultez le manuel de l’utilisateur pour en apprendre davantage sur ces dernières.

Mesure :

  • Apprenez où sont situés les capteurs à l’extérieur du véhicule et sachez comment déterminer s’ils sont allumés ou non. Sachez si et, le cas échéant dans quelles circonstances, le véhicule peut automatiquement activer ou désactiver temporairement chacune des fonctions.
  • Apprenez à connaître la signification des différents sons et alertes visuelles qu’émet votre véhicule et la façon d’y réagir.
  • Soyez conscients du fait que différentes aides à la conduite peuvent fonctionner différemment d’une marque de véhicules à l’autre. À titre d’exemple, si un véhicule quitte une voie, l’aide au suivi de voie peut automatiquement corriger la position du volant ou peut, tout simplement, émettre un avertissement pour demander au conducteur de corriger la situation.
  • Réglez les paramètres audio en fonction de vos préférences en vous assurant toutefois que les alertes demeurent actives et qu’elles sont assez bruyantes pour être entendues.
  • Consultez les rappels de sécurité et les mises à jour sur le Banque de données des rappels de sécurité automobile de Transport Canada.

Apprenez à connaître les limites des aides à la conduite de votre véhicule

Familiarisez-vous avec les limites qu’ont les aides à la conduite et soyez conscient des situations dans le cadre desquelles les aides à la conduite pourraient ne pas fonctionner comme prévu.

Mesure :

  • Apprenez à savoir dans quelles circonstances certaines aides à la conduite pourraient ne pas fonctionner. La capacité de certains capteurs de détecter une collision potentielle pourrait être restreinte aux vitesses de déplacement lentes (vitesses en milieu urbain), aux endroits où les lignes séparant les voies sont visibles (peinture non défraîchie et voies dégagées) et aux conditions de bonne visibilité (pas pendant les fortes pluies, la neige ou le brouillard). Certaines aides ne fonctionnent pas lorsque les phares sont couverts de saleté et de neige. D’autres aides, y compris de nombreuses caméras de marche arrière, ne peuvent détecter que les objets en provenance d’une direction et non pas les objets et les mouvements en provenance des côtés. Certains régulateurs de vitesse adaptatifs ne détectent que les véhicules en mouvement devant vous et non pas les véhicules arrêtés.
  • Faites une inspection externe du véhicule avant de l’utiliser pour vous assurer que les caméras sensorielles sont en bon état. Dégagez les obstacles à la visibilité, comme la saleté ou la neige, au besoin.

Soyez toujours vigilant lorsque vous conduisez

Les conducteurs sont responsables de la conduite de leur véhicule, peu importe les aides à la conduite qu’ils utilisent. L’utilisation des aides à la conduite comme filet de sécurité lorsque vous conduisez fatigué, avec les facultés affaiblies ou distrait est à la fois négligent et dangereux. Assurez-vous de redoubler de vigilance lorsque les conditions ne sont pas idéales.

Mesure :

  • Méfiez-vous de la dépendance excessive aux aides à la conduite. Il vous appartient de garder le contrôle de votre véhicule. Restez attentif et vigilant lorsque vous conduisez. Les alertes audio et visuelles ne sont efficaces que si vous demeurez attentif et prêt à réagir rapidement.
  • Utilisez toujours vos miroirs. Utilisez toujours vos clignotants lorsque vous tournez ou changez de voie et gardez les deux mains sur le volant.
  • Suivez toujours toutes les règles du Code de la route.

Ma clé en sécurité.

Dans 90 % des cas de demandes d’indemnisation pour vol de véhicule au Manitoba, le vol a été réalisé à l’aide des clés du propriétaire du véhicule.

Dans la moitié de ces cas, un jeu de clés a été laissé dans la voiture.

Protégez ce qui vous appartient. Gardez vos clés en sécurité.

Traitez vos clés d’auto comme vous traitez votre cellulaire ou votre portefeuille.

  • Ne laissez jamais le véhicule déverrouillé et sans surveillance et le moteur tourner, même si ce n’est que pendant quelques minutes.
  • Ne laissez pas des clés dans votre véhicule.
  • Rappelez-vous de toujours verrouiller votre véhicule.
  • Stationnez votre véhicule dans des endroits bien éclairés.
  • Évitez de laisser vos clés près des portes de la maison. Gardez-les en lieu sûr, à l’abri des regards.

Regardez la série « Vol d’auto avec clés du véhicule » (en anglais)

Hors de Winnipeg, un Manitobain sur dix choisit de ne pas porter sa ceinture de sécurité.

Une récente étude de la Société indique que les occupants âgés de moins de 25 ans sont ceux qui portent le moins la ceinture de sécurité et que les conducteurs résidant dans des communautés rurales de petite taille sont particulièrement nombreux à ne pas s’attacher.

Depuis 2022, le nombre de décès liés à des collisions de véhicules à moteur où les victimes ne portaient pas la ceinture de sécurité s’élève à 48.

Plus d’un tiers (35 %) de ces victimes étaient âgées de 15 à 19 ans.

Rejoignez la clique! Attachez toujours votre ceinture de sécurité.

Portez-la comme il faut.

Lors d’une collision, être éjecté d’un véhicule cause presque toujours la mort.

Bien que votre véhicule soit conçu pour vous protéger, vous et vos passagers, lors d’une collision, le port de la ceinture de sécurité est indispensable pour une protection maximale.

Pour être efficace, votre ceinture de sécurité :

  • Doit être posée à plat sans torsion.
  • Doit bien reposer sur l’épaule et autour des hanches.
  • Ne jamais être placée sous le bras.

Les ceintures de sécurité sauvent vraiment des vies. Dans un véhicule. En tout temps. Portez toujours votre ceinture.

Le port de la ceinture de sécurité peu vous faire économiser gros.

Au Manitoba, le port de la ceinture est obligatoire en vertu de la loi. Nous imposons une amende parmi les plus élevées au pays (300 $ et deux points d’inaptitude) aux conducteurs qui ne portent pas la ceinture.

Un conducteur peut également recevoir une amende de 299,65 $ pour chaque passager de moins de 18 ans qui n’est pas bien attaché, y compris les enfants dans des sièges d’auto.

Les sacs gonflables offrent une protection accrue

En cas de collision, les sacs gonflables protègent votre tête et le haut de votre corps contre les blessures. Cependant, ils ne vous protègent pas de la même façon que le ferait votre ceinture de sécurité. Votre ceinture de sécurité vous protège dans tous les types d’accidents, peu importe la vitesse à laquelle vous roulez.

Conseils de sécurité sur les sacs gonflables :

  • Asseyez-vous à une distance d’au moins 25 cm du sac gonflable.
  • Portez votre ceinture de sécurité.
  • N’installez jamais un siège d’enfant orienté vers l’arrière sur le siège avant d’un véhicule muni de sacs gonflables.

Les conducteurs sont tenus de donner aux cyclistes l’espace dont ils ont besoin pour rouler en toute sécurité.

Au volant, lorsque vous vous approchez d’un cycliste sur la route, ralentissez et dépassez-le en laissant une bonne distance entre votre véhicule et le cycliste.

Nos routes sont plus dangereuses pour les usagers sur deux roues. En cas de collision entre un vélo et un véhicule à moteur, le cycliste est beaucoup plus exposé à des blessures graves ou à la mort. C’est pourquoi les conducteurs doivent être vigilants et prudents lorsqu’ils croisent un cycliste.

Les conducteurs jouent un rôle essentiel pour que la route soit sécuritaire pour tous ses usagers. À l’approche d’un cycliste sur la route:

  • Réduisez votre vitesse et laissez une distance de sécurité entre le cycliste et votre véhicule.
  • Changez de voie, si possible, pour laisser le plus d’espace possible au cycliste.
  • Si vous ne pouvez pas changer de voie, dépassez le cycliste en restant à une distance sûre (au moins un mètre entre le véhicule et le cycliste).
  • La distance de sécurité entre votre véhicule et un cycliste augmente en fonction de la vitesse. Si vous êtes dans une zone où la limite de vitesse est supérieure à 50 km, donnez aux cyclistes plus d’espace pour rouler.
  • Évitez d’utiliser le klaxon.

Rappel : Les cyclistes doivent laisser de l’espace entre eux et la bordure du trottoir. Des débris, nids-de-poule et autres sources de danger se trouvent souvent à proximité du trottoir. C’est pourquoi les cyclistes ont besoin d’espace pour manœuvrer en toute sécurité.

Signes manuels du cycliste

Un cycliste peut (et doit) faire des signes manuels pour communiquer avec les automobilistes et les autres usagers de la route. Vous trouverez ci-dessous les signes manuels que les cyclistes peuvent utiliser pour signaler leur intention aux autres usagers de la route.

Les cyclistes et les automobilistes ont le même droit à la route.

Renseignements supplémentaires

La vitesse est l’un des facteurs qui contribuent le plus aux accidents. Pour plusieurs personnes, la vitesse consiste à dépasser la limite permise. Cependant, la vitesse implique aussi de conduire trop vite pour les conditions météorologiques, l’état de la route ou la circulation. Plus la vitesse est élevée, plus la distance de freinage est grande et moins vous avez la maîtrise de votre véhicule et plus l’impact est grand en cas de collision.

La vitesse tue. Chaque année au Manitoba, 23 personnes en moyenne meurent à cause de la vitesse.

Comment les limites de vitesse sont-elles établies?

Les limites de vitesse sont conçues pour réduire les risques et sont déterminées par de nombreux facteurs : la circulation, le nombre de piétons et la conception routière. Elles sont établies pour des conditions météorologiques idéales et une route en parfait état. En d’autres mots, si les conditions sont mauvaises, par exemple si la route est glacée ou si la visibilité est faible, la limite de vitesse affichée sera trop élevée. Visionnez : Vidéo de 60 secondes — Limites de vitesse par défaut

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Vitesse réduite dans les zones scolaires

Soyez à l’affût des panneaux de zone scolaire. Dans une zone scolaire, la limite de vitesse est beaucoup plus basse que la limite de vitesse par défaut. Apprenez-en davantage sur la conduite dans une zone scolaire en cliquant ici.

Vitesse réduite dans les zones en construction

Les limites de vitesse sont plus basses dans les zones en construction désignées, qu’il y ait ou non des travailleurs sur place. L’amende pour excès de vitesse est doublée. Visionnez : Vidéo de 60 secondes — Conduite dans les zones en construction

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Faites attention aux travailleurs de la construction. Le signaleur aide à contrôler la circulation dans son secteur, alors faites attention à ses signaux.

Ralentir pour les véhicules d’urgence

En vertu du Code de la route, les conducteurs qui dépassent un véhicule d’urgence qui se trouve sur l’accotement doivent se déplacer dans la voie la plus éloignée du véhicule, dans toute la mesure du possible. Les conducteurs doivent aussi ralentir aux vitesses suivantes :

  • à 40 km/h lorsque la limite de vitesse affichée est inférieure à 79 km/h;
  • à 60 km/h lorsque la limite de vitesse affichée est égale ou supérieure à 80 km/h.

Visionnez : Vidéo de 60 secondes — Dépasser un véhicule d’urgence

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

La vitesse, les conditions météorologiques et d’autres facteurs de risque

Pendant la majeure partie de l’année, les conducteurs du Manitoba ont souvent affaire à des conditions qui sont loin d’être idéales. Que ce soit la poudrerie, les averses, les chaussées glacées, les routes en gravier ou les courbes prononcées sur les autoroutes, il est parfois essentiel de ralentir en bas de la vitesse de limite permise.

Conditions météorologiques

Les conditions météorologiques peuvent avoir des effets sur la route et sur votre champ de vision. Dans de tels cas, vous avez besoin d’une distance de freinage plus grande et de plus de temps pour vous immobiliser. Visionnez : Vidéo de 60 secondes — Conditions hivernales

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Chaussée

Portez attention à la surface de la chaussée, que ce soit sur l’asphalte, la glace ou le gravier. Le type de chaussée peut avoir une incidence sur le temps et la distance nécessaires pour vous immobiliser Visionnez : Vidéo de 60 secondes — Routes en gravier

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Conception des routes

Les autoroutes et les routes sinueuses exigent une attention et une maîtrise encore plus grandes derrière le volant. Ralentissez à la vitesse recommandée, ou à une vitesse encore plus basse, en tenant compte de l’état de la route et des conditions météorologiques.

Peines

En plus de menacer la sécurité de tous les usagers de la route, la vitesse peut également menacer votre portefeuille. Le Manitoba impose des amendes parmi les plus élevées en Amérique du Nord pour les excès de vitesse.

Les amendes pour les automobilistes qui circulent à une vitesse supérieure de 10 km/h à la limite de vitesse commencent à 181,50 $. Si un membre des forces de l’ordre vous remet une contravention, l’amende aura des conséquences sur votre cote de conduite, sur le prix de votre permis et sur votre prime d’assurance (si vous êtes pris pour excès de vitesse par une caméra de surveillance, il n’y a pas d’incidence sur le prix de votre permis et sur vos primes d’assurance). Dans les zones en construction désignées, l’amende pour excès de vitesse est doublée, même en l’absence de travailleurs.

Si vous avez de la difficulté à garder les yeux ouverts derrière le volant, vous éprouvez trop de fatigue pour conduire.

En fait, conduire en état de somnolence ou d’épuisement peut être extrêmement dangereux. Bien que les collisions causées par la fatigue semblent rares sur les routes du Manitoba (probablement parce que les conducteurs hésitent à indiquer que la fatigue a pu contribuer à l’accident), les collisions enregistrées sont généralement graves. Les conducteurs somnolents ont tendance à conduire plus vite et, souvent, ne procèdent pas aux correctifs nécessaires pour éviter un accident.

Les faits

  • En moyenne, chaque année au Manitoba, une personne meurt et cinq sont gravement blessées dans des accidents mettant en cause la fatigue.
  • La période durant laquelle il y a un sommet de collisions liées à la fatigue a lieu entre 2 h et 8 h (37 pour cent). On enregistre également des pics d’accidents liés à la fatigue entre 14 h et 19 h (24 pour cent) et entre 23 h et minuit (6 pour cent).
  • La vaste majorité (92 pour cent) des collisions mettant en cause la fatigue surviennent à des intersections.

Éprouvez-vous trop de fatigue pour conduire?

Voici quelques signes à surveiller :

  • vous ne cessez de bailler;
  • vous avez de la difficulté à garder les yeux ouverts;
  • vous ne vous rappelez plus des derniers kilomètres parcourus;
  • vous quittez votre voie;
  • vous êtes incapable de vous concentrer.

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est préférable de quitter la route et de trouver un endroit sûr pour faire une sieste.

Les conseils vidéo sur la conduite de la Société d’assurance publique du Manitoba constituent des leçons rapides et claires sur les règles de la route et les pratiques exemplaires en fait de conduite sécuritaire.

Roulez à droite, sauf pour dépasser

Dépasser des véhicules plus lents sur une autoroute est chose courante. Si vous n’avez pas l’intention de dépasser un véhicule plus lent, restez à droite. Occuper la voie de gauche sur une autoroute lorsque vous n’effectuez pas de dépassement peut perturber le flux de circulation et contribuer à vous faire talonner par un conducteur exaspéré.

N’oubliez pas que même en cas de dépassement, il est illégal de rouler au-delà de la limite de vitesse.

Vous voulez d’autres conseils de conduite?

La série de vidéos « L’info-minute pour les conducteurs » répond aux questions les plus fréquemment posées sur le Code de la route et les techniques de conduite.

Visionner nos vidéos « L’info-minute pour les conducteurs » (en anglais seulement)

Automobilistes, parents, enfants… Tout le monde a un rôle à jouer pour assurer la sécurité dans les zones scolaires, à proximité des autobus scolaires et aux côtés des brigades scolaires.

Zones scolaires

Les zones scolaires sont des aires désignées autour des établissements qui indiquent aux automobilistes que des enfants sont susceptibles de traverser. Il faut toujours rouler très prudemment à l’intérieur ou près d’une zone scolaire. Soyez vigilant et tenez-vous prêt à devoir vous arrêter brusquement. Apprenez-en plus en regardant la vidéo L’info-minute pour les conducteurs.

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Conseils aux automobilistes

  • À Winnipeg, du début septembre à la fin juin, la vitesse est limitée à 30 km à l’heure dans les zones scolaires désignées, du lundi au vendredi, de 7 h à 17 h 30.
  • À l’extérieur de Winnipeg, si les panneaux n’indiquent aucune période particulière, la limite de vitesse réduite doit être respectée en tout temps.
  • Les automobilistes pris en excès de vitesse dans une zone scolaire s’exposent à une amende d’au moins 200 $ et à un abaissement de deux points sur l’échelle des cotes de conduite.
  • La loi interdit de dépasser un véhicule dans une zone scolaire au cours des 15 minutes qui précèdent l’ouverture et des 15 minutes qui suivent la fermeture des classes, le matin et l’après-midi, ou lorsqu’il y a des enfants sur le terrain de l’école ou à proximité de la route.

Autobus scolaires

Les autobus scolaires comptent parmi les véhicules les plus sûrs de la route, notamment parce qu’ils offrent un niveau de protection élevé aux passagers. Les enfants sont le plus à risque à la montée et à la descente de l’autobus. Automobilistes, parents et enfants… Chacun a un rôle à jouer pour assurer la sécurité à proximité des autobus scolaires.

Voici des conseils pour que les écoliers montent et descendent de l’autobus sans danger. Pour en savoir plus, regardez la vidéo L’info-minute pour les conducteurs.

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Conseils aux automobilistes

  • Soyez extrêmement prudent à proximité des autobus scolaires et n’oubliez pas que les jeunes enfants peuvent être imprévisibles.
  • Des feux jaunes qui clignotent indiquent que l’autobus s’apprête à s’arrêter et à faire monter ou descendre des écoliers. Ralentissez et préparez-vous à arrêter.
  • Des feux rouges qui clignotent indiquent que l’autobus est à l’arrêt et que des écoliers montent ou descendent. Il est interdit de dépasser un autobus scolaire dans quelque direction que ce soit, dès lors qu’il est à l’arrêt avec ses feux activés, à moins qu’il n’existe une barrière physique (comme un terre-plein central) entre votre véhicule et l’autobus. Les automobilistes provenant des deux directions doivent immédiatement s’arrêter à au moins cinq mètres de l’autobus et rester immobilisés jusqu’à ce que les feux cessent de clignoter, que le bras d’arrêt se replie et que l’autobus commence à se déplacer.

Conseils aux parents

  • Sensibilisez votre enfant à la sécurité à proximité des autobus scolaires. Apprenez-lui à prêter attention aux autres véhicules avant de traverser la route et à monter/descendre de l’autobus en file indienne.
  • Veillez à ce que votre enfant se présente à l’arrêt au moins cinq minutes avant l’heure d’arrivée prévue de l’autobus. Il ne doit jamais courir après l’autobus, s’il arrive en retard à l’arrêt.
  • Votre enfant doit se tenir à au moins 3 m (10 pi) des trois zones de danger : l’avant, le côté et l’arrière de l’autobus.
  • Votre enfant doit s’éloigner de la chaussée en reculant de cinq pas de géant lorsque l’autobus scolaire s’approche.
  • Votre enfant doit attendre que l’autobus marque l’arrêt complet avant de monter ou de descendre. Il doit s’aider de la rampe pour monter et descendre en toute sécurité de l’autobus.
  • Si votre enfant doit traverser la rue à proximité d’un autobus scolaire, il ne doit jamais traverser derrière le véhicule. Il doit demander l’autorisation au chauffeur, s’éloigner de l’avant de l’autobus en faisant cinq pas de géant puis s’assurer que le chauffeur l’a vu, avant de traverser.
  • Si votre enfant fait tomber quelque chose près de l’autobus ou sous celui-ci, il ne doit jamais tenter de le récupérer sans l’autorisation du chauffeur.

Brigadiers scolaires

Avant et après l’école, de même qu’à l’heure du dîner, vous remarquerez la présence de brigadiers scolaires qui portent des gilets de sécurité de couleur orange vif. Ces élèves sont formés à aider leurs pairs à traverser la rue en toute sécurité. Les automobilistes doivent suivre leurs consignes. Pour en savoir plus, regardez la vidéo L’info-minute pour les conducteurs.

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

La Société d’assurance publique du Manitoba est un fier commanditaire du Programme de brigade scolaire du Manitoba, lequel aide à équiper et à former environ 7 500 jeunes gens dévoués dans toute la province.

À l’arrivée de l’hiver, nous avons parfois de la difficulté à modifier nos habitudes de conduite pour les adapter à la neige et à la grêle. Une vitesse inappropriée, la visibilité réduite, le fait de suivre de trop près le véhicule devant nous, une accélération soudaine ou un freinage brusque, ainsi que le mauvais entretien du véhicule, sont toutes des raisons qui expliquent pourquoi les Manitobains font plus d’accidents durant les mois d’hiver.

La vitesse et la chaussée glissante

En hiver, l’adhérence est réduite, ce qui nuit à votre capacité de sortir de la neige, de faire un virage ou d’arrêter. En règle générale, la distance d’arrêt est double sur une chaussée mouillée, triple sur de la neige compactée, et jusqu’à 10 fois plus grande sur une chaussée glacée. À -1 °C, la glace est deux fois plus glissante qu’à -18 °C.

Ralentissez

Ralentir permet de maintenir l’adhérence et de réduire votre distance d’arrêt globale. Les limites de vitesse affichées sur les panneaux routiers sont les vitesses maximales recommandées pour des conditions idéales.

Partez plus tôt

Évitez la tentation de conduire trop vite pour les conditions routières en vous donnant un peu plus de temps.

Conduisez doucement

Allez-y doucement sur l’accélérateur pour éviter de déraper dans la mauvaise direction ou de faire tourner vos roues et de rester pris. Vous pouvez en apprendre davantage sur les techniques pour se déprendre en visionnant cette vidéo de 60 secondes. Freinez doucement pour éviter de perdre votre adhérence. Dans un virage, tournez le volant juste assez pour suivre le chemin désiré. Ne freinez pas en tournant le volant — cela peut vous faire perdre de l’adhérence.

Freinez plus tôt

Freinez plus tôt qu’à l’habitude pour avoir plus d’espace pour vous arrêter. Le risque de se blesser est élevé aux intersections, où la glace a tendance à s’accumuler et où des piétons ou d’autres véhicules peuvent glisser dans votre chemin.

Observez une bonne distance entre les véhicules

Laissez une distance suffisante entre votre véhicule et celui qui se trouve devant vous. La distance sécuritaire recommandée dans des conditions idéales est de quatre secondes; sur l’autoroute, elle est de six secondes. Quand les conditions sont mauvaises, augmentez la distance. Apprenez comment établir une distance sécuritaire.

Sachez comment éviter un dérapage

Si vos roues commencent à glisser, regardez dans la direction où vous voulez aller et tournez le volant dans cette direction. Retirez votre pied de l’accélérateur et des freins. Tournez le volant doucement dans un sens puis dans l’autre, jusqu’à ce que votre véhicule s’aligne sur votre destination. Lorsque vous commencez à reprendre la maîtrise de votre véhicule, appuyez légèrement sur les freins (pour un dérapage arrière) ou sur l’accélérateur (pour un dérapage avant).

N’utilisez pas le régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse n’a pas été conçu pour la conduite hivernale. Si votre véhicule perd son adhérence, le régulateur de vitesse fera tourner les roues trop vite et accélérer le véhicule au pire moment.

Visibilité réduite

La visibilité est considérablement réduite en hiver. La neige qui tombe, la poudrerie, les gaz d’échappement des autres véhicules, la buée à l’intérieur et les amoncellements de neige font en sorte qu’il est plus difficile de balayer la route et de tout voir autour de nous.

Gardez vos phares allumés

Vos phares allumés aideront les autres usagers de la route à mieux vous voir dans de mauvaises conditions routières. Lors des journées très ensoleillées, utilisez votre visière ou portez des lunettes de soleil polarisées pour réduire les reflets.

Déblayez la neige et la glace

Avant de prendre le volant, déblayez la neige et la glace de votre véhicule et vérifiez que vous voyez bien à travers votre pare-brise et vos vitres et dans vos rétroviseurs (voir notre vidéo de 60 secondes sur les préparatifs en hiver). Assurez-vous que vos phares sont dégagés et n’oubliez pas de retirer la neige qui se trouve sur le toit de votre véhicule pour éviter qu’elle soit projetée sur les véhicules qui vous suivent.

Faites preuve de prudence autour des amoncellements de neige et du matériel de déneigement

Prenez votre temps autour des amoncellements de neige (voir notre vidéo de 60 secondes sur les amoncellements de neige). Avancez prudemment et penchez-vous vers l’avant pour améliorer votre vue. Restez loin derrière les chasse-neiges (pour en savoir plus, visionnez notre vidéo de 60 secondes sur les chasse-neiges). Ralentissez et laissez beaucoup d’espace entre vous et le chasse-neige. Soyez toujours prêt à arrêter soudainement.

Entretien du véhicule

Un véhicule mal entretenu peut vous abandonner et vous forcer à quitter la route. Apprenez-en davantage en visionnant notre vidéo de 60 secondes sur l’entretien d’un véhicule.

Le bon entretien

Maintenez votre véhicule en bon état de marche. Respectez le calendrier d’entretien de votre manuel d’utilisation et effectuez une mise au point hivernale, y compris la vérification fréquente des niveaux de liquide, des essuie-glaces et de votre batterie.

État des pneus

Vérifiez l’état et le gonflement de vos pneus, y compris votre pneu de secours. Vous pouvez en apprendre davantage sur le gonflage des pneus en visionnant cette vidéo de 60 secondes. Les pneus trop usés offrent beaucoup moins d’adhérence, ce qui peut entraîner une perte de maîtrise du véhicule sur la chaussée glissante. Même si la loi exige une profondeur minimale de la bande de roulement de 1,6 mm (2/32 po), une profondeur supérieure à 4,8 mm (6/32 po) augmente votre sécurité sous la pluie ou dans la neige.

Pneus d’hiver

Les pneus d’hiver ont une meilleure adhérence. Il est donc plus facile de se déprendre de la neige avec des pneus d’hiver. En plus, ils peuvent réduire la distance de freinage de 25 % ou plus. Le Programme des pneus d’hiver de la SAPM offre un financement à faible taux d’intérêt pour les pneus d’hiver. Apprenez-en davantage en visionnant notre vidéo de 60 secondes sur les pneus d’hiver.

Conditions dangereuses

En hiver, les conditions routières peuvent rapidement devenir dangereuses sur les autoroutes du Manitoba. La planification peut vous sauver la vie. Consultez les prévisions météorologiques et les alertes sur les conditions routières en visitant Manitoba511.ca. Faites le plein d’essence, de liquide antigel et de liquide lave-glace et déplacez-vous avec un téléphone pleinement chargé, si vous en avez un.

Fournitures d’urgence

Gardez une trousse de survie par temps froid dans votre véhicule. Mettez-y une chandelle et des allumettes, de l’eau, des aliments non périssables, une trousse de premiers soins, des fusées éclairantes ou des réflecteurs, des câbles d’appoint, une pelle, un grattoir, des vêtements chauds, des bottes et des couvertures.

Si vous êtes pris

Si vous êtes pris, appelez immédiatement le 9-1-1 pour obtenir de l’aide, allumez les clignotants d’urgence du véhicule et restez dans votre véhicule jusqu’à l’arrivée des secours. Assurez-vous que votre tuyau d’échappement n’est pas couvert ni bloqué par la neige pour réduire le risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone.

Il n’est pas toujours évident de repérer un piéton

Lorsque vous êtes au volant, surveillez attentivement les personnes qui marchent sur les routes ou s’approchent d’un passage pour piétons. Les gens peuvent se fondre dans leur environnement, alors redoublez de vigilance!

Toutes les deux semaines, un piéton perd la vie sur les routes du Manitoba.

Les décès de piétons sont tout à fait évitables. Nos routes devraient être des endroits sécuritaires pour tout le monde. Voici quelques conseils pour assurer votre sécurité et celle des autres.

En tant que conducteur, vous devez toujours

  • Être attentif aux personnes qui marchent sur la route ou qui s’apprêtent à la traverser, en particulier la nuit.
  • Ralentir aux abords d’un passage pour piétons et d’une zone scolaire. Les enfants sont particulièrement imprévisibles. Préparez-vous à vous arrêter rapidement.
  • Attendre que le piéton ait fini de traverser la route. N’avancez pas tant que la personne qui traverse la route n’est pas en sécurité sur le trottoir.

En tant que piétons, vous devez toujours

  • Porter des vêtements clairs et marcher de façon à être facilement aperçu, en particulier la nuit. Les conducteurs vous verront plus facilement si vous portez des vêtements clairs, un clignotant et un dossard réfléchissant.
  • Soyez vigilant. Soyez attentif à ce qui se passe autour de vous.
  • Assurez-vous chaque fois que tous les véhicules se sont arrêtés avant de traverser une rue. Tout comme on nous l’a appris quand nous étions enfants – regardez des deux côtés avant de traverser la rue!

Une collision avec un animal sauvage peut causer des blessures graves, voire la mort, aux occupants d’un véhicule et à l’animal, en plus de causer d’importants dommages au véhicule. Les animaux sauvages peuvent se retrouver sur n’importe quelle route, partout, même en ville. On les croise le plus souvent du crépuscule à l’aube, en automne.

Vous pouvez prendre certaines mesures pour éviter d’entrer en collision avec un animal sauvage. Visionnez notre vidéo de conduite de 60 secondes sur les animaux sauvages et lisez les conseils ci-dessous.

Et n’oubliez pas : le port de la ceinture de sécurité est l’un des meilleurs moyens d’éviter les blessures en cas de collision.

La conduite préventive

Soyez plus en sécurité en conduisant en mode préventif. Établissez une zone de sécurité autour de votre véhicule, en maintenant de l’espace entre votre véhicule et les autres, ce qui vous donne une issue de secours. Une issue de secours est un plan qui vous indique où aller si la route devant vous est soudainement bloquée. Vous pouvez en apprendre davantage en visionnant notre vidéo de 60 secondes sur la conduite préventive.

Anticipez les situations dangereuses — faites preuve d’une extrême prudence si vous êtes dans une région connue pour les collisions avec des cerfs (consultez la liste des points chauds de collision avec les cerfs des régions rurales du Manitoba et de Winnipeg) ou lorsque vous conduisez à une heure connue pour ses nombreuses collisions (les mois d’octobre et de novembre sont les deux pires mois pour les collisions avec les cerfs).

Astuces pour conduire en toute sécurité

Ralentissez :

  • faites preuve de prudence lorsque vous apercevez des panneaux indiquant le passage d’animaux sauvages;
  • soyez vigilant à l’aube, au crépuscule et la nuit;
  • faites attention lorsque la route est entourée de hautes herbes et de buissons;
  • conduisez à une vitesse qui vous permettra de vous arrêter dans l’espace éclairé par vos phares.

Soyez observateur :

  • balayez l’accotement pour y repérer des animaux — demandez l’aide de vos passagers;
  • restez à l’affût pour repérer une silhouette sombre ou la réflexion de vos phares dans les yeux d’un cerf;
  • la nuit, allumez vos feux de route, mais n’oubliez pas de les éteindre lorsque vous croisez d’autres véhicules ou lorsque vous suivez un véhicule de près.

Si un animal traverse la route :

  • réduisez l’éclairage de vos phares avant — les feux de route peuvent faire en sorte qu’un cerf s’immobilisera sur la route;
  • ralentissez et préparez-vous à arrêter;
  • appuyez sur le klaxon pour effrayer l’animal;
  • évitez de braquer votre véhicule — vous pourriez en perdre la maîtrise ou entrer en collision avec un autre véhicule;
  • freinez fermement pour réduire l’impact entre l’animal et votre véhicule.

Si vous frappez un gros animal :

  • ne le touchez pas — il pourrait vous blesser;
  • si possible, mettez votre véhicule sur l’accotement et appelez la police au besoin.

Pour en savoir plus sur les collisions avec des animaux sauvages au Canada, visitez le Wildlife Roadsharing Resource Centre (en anglais seulement).

Les cyclomoteurs et les motocyclettes présentent essentiellement les mêmes dangers, bien que les motocyclettes aient un moteur plus puissant et puissent rouler plus vite.

  • Cyclomoteur : C’est un véhicule à deux ou trois roues pourvu d’un moteur d’une cylindrée d’au plus 50 cm3 et qui ne peut pas dépasser les 50 km/h. Il ne nécessite pas de permis de motocycliste. Toute personne titulaire d’un permis de conduire de classe 5, à quelque étape que ce soit du Programme de permis de conduire par étapes, est autorisée à conduire un cyclomoteur.
  • Motocyclette : C’est un véhicule à deux roues pourvu d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm3 et qui peut rouler plus vite que 50 km/h. Il faut être titulaire d’un permis de classe 6 pour conduire une motocyclette.

Équipement de protection

  • Tout l’équipement standard pour conduire un cyclomoteur ou une motocyclette doit être en bon état. Pour une conduite sécuritaire, la taille et le poids du véhicule doivent être adaptés au conducteur.
  • Le port d’un équipement de sécurité approprié peut limiter les blessures en cas d’accident. Portez un casque homologué, une protection pour les yeux ainsi que des bottes et des vêtements à la fois protecteurs et visibles.
  • La position des repose-pieds et du guidon doit être confortable et vous permettre de manipuler les commandes facilement et avec précision.
  • Si votre motocyclette tombe, vous devriez être capable de la relever.
  • Le coupe-circuit est particulièrement important sur les scooters/cyclomoteurs. Démarrez ou arrêtez toujours votre scooter ou cyclomoteur à l’aide du coupe-circuit. Vous serez ainsi certain qu’il fonctionne et saurez le situer en cas d’urgence. En effet, si la manette de l’accélérateur est coincée, il faut absolument que vous puissiez utiliser le coupe-circuit.
  • Avant de partir, procédez aux vérifications de sécurité. Reportez-vous au manuel d’utilisation pour savoir repérer les signes d’usure. Vérifiez l’état des pneus, du câble de frein et des circuits électriques.

Règles de conduite

  • La distraction au volant, la conduite avec facultés affaiblies, la perte de contrôle due à la vitesse et le fait de suivre trop près le véhicule devant soi sont des facteurs contributifs des accidents de moto.
  • Conduisez en mode préventif, surtout à l’aube et au crépuscule, quand la visibilité est réduite.
  • Asseyez-vous de sorte que vos coudes soient légèrement fléchis lorsque vous avez les mains sur le guidon. Gardez le dos droit et penchez-vous légèrement vers l’avant pour réduire la résistance du vent.
  • Maintenez le poignet baissé quand vous tenez l’accélérateur, afin de pouvoir facilement atteindre le levier de frein avec les doigts.
  • Lorsque vous roulez, vos pieds doivent être placés fermement à l’horizontale sur les repose-pieds et être toujours prêts à utiliser les commandes.

Démarrer un cyclomoteur

  • Pour faire descendre votre cyclomoteur de la béquille centrale, le moyen le plus stable est de l’enfourcher et de le pousser vers l’avant avec les deux mains sur le guidon, en actionnant les freins au besoin.
  • Ne démarrez pas jusqu’à ce que vous ayez enlevé la béquille et que vous soyez assis, les deux pieds sur le sol.
  • Si vous avez besoin de démarrer ou de chauffer le moteur alors que votre cyclomoteur est encore sur la béquille centrale, enfourchez-le et actionnez les freins au moment de le faire descendre de la béquille.
  • Ne poussez pas votre véhicule si le moteur tourne. Vous risquez d’actionner l’accélérateur en tenant le guidon, en particulier si vous trébuchez.
  • Si vous devez déplacer votre véhicule alors que le moteur tourne, enfourchez-le et déplacez-le à l’aide de vos jambes tout en restant assis sur la selle.

Démarrer une motocyclette

  • Un démarrage contrôlé exige une bonne coordination de l’embrayage et de la manette de l’accélérateur.
  • Vous devriez pouvoir démarrer et changer de vitesse sans faire bondir la moto ou caler le moteur.
  • Pour rétrograder, appuyez sur le levier d’embrayage et augmentez légèrement le régime du moteur.
  • Si la puissance du moteur ne correspond pas à la vitesse de déplacement de la motocyclette, la roue arrière risque de déraper lorsque vous relâcherez le levier d’embrayage.

Sur la route

Position sur la voie

  • Circulez de manière à voir les autres véhicules et à être vu par eux. Ne vous placez jamais dans l’angle mort des automobilistes.
  • Placez-vous de façon à empêcher les automobilistes de s’engager à votre hauteur dans la même voie que vous.
  • Restez près du centre de votre voie, mais sans rouler sur la bande centrale entre les deux traces de pneus, laquelle peut s’avérer glissante.
  • Regardez au loin pour anticiper les éventuels dangers.
  • Restez à droite dans votre voie quand vous approchez du haut d’une côte ou dans un virage.
  • Sur une route à plusieurs voies, il est recommandé de conduire en position dominante, c.-à-d. dans la trace de pneu qui est la plus près de la ligne séparant les voies qui vont dans le même sens. Vous disposerez ainsi d’un espace suffisant pour manœuvrer si vous êtes forcé de quitter la trace de pneus que vous suivez. Vous risquez également moins de vous retrouver coincé par un autre conducteur, sans suffisamment d’espace pour manœuvrer.
  • Signalez votre intention et regardez par-dessus votre épaule avant d’amorcer un changement de voie. Avant de passer d’une trace de pneus à une autre dans une voie, regardez par-dessus votre épaule et signalez votre intention.

Derrière un véhicule

  • Roulez de façon à ce que le conducteur qui vous précède puisse vous voir dans son rétroviseur.
  • Utilisez la règle des quatre secondes lorsque vous suivez un véhicule et que l’état de la route est optimal.

Dépassement

  • Signalez toujours votre intention bien à l’avance, même si vous vous déplacez d’une trace de pneus à une autre.
  • Quand vous doublez des autos stationnées dans une rue où les voies sont marquées, roulez dans la trace de pneus gauche de la voie de dépassement et réduisez votre vitesse.
  • Quand vous doublez des véhicules stationnés dans une rue résidentielle, roulez à une distance raisonnable de celles-ci, environ 1,3 à 1,8 m.
  • Si un véhicule vous double, restez dans la trace de pneus gauche de votre voie.
  • Quand vous croisez un véhicule, plus particulièrement un véhicule lourd, préparez-vous à vous déplacer sur le côté droit de votre voie afin de diminuer l’effet de la turbulence.

La plupart des collisions se produisent aux intersections avec des véhicules qui tournent à gauche ou qui sortent d’une rue transversale. Pour éviter une collision à une intersection :

  • Regardez devant, derrière, à gauche et à droite, afin de vous préparer à toute éventualité.
  • Préparez-vous à arrêter.
  • Soyez en position bien avant l’intersection, de façon à ce que les autres usagers de la route sachent que vous ne vous apprêtez pas à tourner.
  • Si un véhicule veut tourner à gauche, ralentissez et soyez prêt à vous déplacer vers la gauche ou la droite de votre voie, là où vous aurez le plus d’espace.
  • Si une voiture arrive à l’intersection depuis la droite, déplacez-vous vers la gauche de votre voie et préparez-vous à arrêter.
  • Si des voitures arrivent des deux côtés, restez dans la partie gauche de votre voie afin de vous donner autant d’espace de chaque côté et préparez-vous à arrêter.
  • Ne vous faufilez pas entre les voies pour passer. Vous n’aurez aucun espace pour manœuvrer si une portière s’ouvre devant vous ou si un véhicule change de position dans la voie.

Dangers de la route

Tous les usagers de la route doivent faire preuve de prudence. Soyez prudents lorsque vous conduisez sur une chaussée glissante ou inégale, ou encore en présence de matières meubles. Soyez à l’affût des débris, des nids-de-poule et des fissures sur la route.

Lorsque vous êtes sur la route, vous devriez constamment balayer les alentours du regard pour repérer les dangers potentiels. Si vous apercevez un danger, ralentissez. Lorsque vous conduisez la nuit ou dans de mauvaises conditions routières, faites preuve d’une extrême prudence – le fait de repérer un risque assez tôt et de réagir calmement peut vous faire éviter une situation potentiellement dangereuse.

Chaussée glissante

Faites attention aux surfaces mouillées, aux résidus huileux, à la neige et à la glace. Si vous ne pouvez pas éviter de conduire sur une chaussée glissante :

  • réduisez votre vitesse et évitez les mouvements soudains;
  • le plus possible, évitez les flaques d’eau, qui peuvent cacher des nids-de-poule ou d’autres dangers;
  • freinez en douceur et progressivement;
  • passez à une vitesse inférieure, ce qui vous donnera une meilleure adhérence, et relâcher progressivement l’embrayage;
  • soyez à l’affût du gel et de la glace noire, qui réduisent considérablement l’adhérence.

Matières meubles

Les matières meubles sur les chaussées, comme le sable, le gravier, la boue ou les feuilles, peuvent rendre la route glissante. Lorsque vous approchez de matières meubles sur la route :

  • réduisez votre vitesse et agrippez fermement le guidon;
  • levez-vous légèrement de la selle pour obtenir un meilleur équilibre et déplacez-vous légèrement vers l’arrière pour assurer une meilleure adhérence;
  • détendez les bras et les poignets pour permettre à la roue avant de se mouvoir un peu.

Chaussée inégale ou en mauvais état

Essayez d’éviter les sections de la chaussée qui sont en mauvais état, comme les bosses, les pavés brisés ou les nids-de-poule. Si vous ne pouvez pas les éviter :

  • restez droit le plus possible et réduisez votre vitesse;
  • redressez-vous légèrement tout en fléchissant les genoux pour absorber le choc. Gardez les bras détendus et la tête haute;
  • les surfaces râpées, comme celles qu’on retrouve sur certains ponts, peuvent provoquer des vibrations et des mouvements de gauche à droite. N’essayez pas de contrer ces mouvements. Maintenez une vitesse constante et roulez tout droit;
  • traversez les voies ferrées à un angle de 45 degrés ou plus, pour éliminer le besoin de braquage.

Ressources sur la sécurité

Nous vous conseillons de suivre un cours sur la sécurité auprès de Safety Services Manitoba. Nous vous conseillons également de consulter notre Guide du motocycliste, lequel passe en revue les règles de conduite et de sécurité à respecter lorsqu’on est aux commandes d’une motocyclette ou d’un cyclomoteur. Enfin, pour en apprendre davantage, regardez les vidéos L’info-minute pour les conducteurs : Sensibilisation à la motocyclette et L’info-minute pour les conducteurs : La fin de la saison de motocyclette. (Ces vidéos sont uniquement disponibles en anglais.)

Que vous soyez aux commandes d’une motoneige ou d’un véhicule tout-terrain (VTT), vous devez respecter les règles de conduite d’un véhicule à caractère non routier (VCNR) pour vous promener en toute sécurité.

Zones de conduite

Chaussée et accotement

Il est formellement interdit de circuler sur la chaussée avec un VCNR. Il est autorisé de traverser une chaussée à 5 m d’une intersection, à condition d’être titulaire d’un permis de conduire valide. Un seul VCNR à la fois peut traverser la route, lorsque c’est permis. Le VCNR doit marquer l’arrêt complet et céder le passage aux piétons et aux automobilistes qui approchent. Si plus de 3 km séparent les intersections, il est possible de traverser à n’importe quel autre endroit de la route à condition d’avoir une bonne visibilité sur les véhicules venant en sens inverse.

Seuls les VCNR ayant plus de deux roues et utilisés à des fins agricoles ont le droit de circuler sur l’accotement de la route. Ils doivent être équipés d’une pancarte « véhicule lent » à l’arrière et ne pas dépasser les 40 km/h. Pour conduire ce type de véhicule, il faut être titulaire d’un permis de conduire valide et circuler sur le côté droit de la chaussée dans le même sens que la circulation. Il est interdit de rouler avec un VCNR sur le terre-plein qui sépare la chaussée ou de le traverser.

Fossé

Il est autorisé de conduire un VCNR dans un fossé à condition de rouler sur le côté droit de la chaussée et de l’accotement dans le même sens que les véhicules adjacents. En revanche, il est interdit de circuler dans un fossé avec un véhicule à quatre roues motrices qui peut être immatriculé sous le régime du Code de la route et de la Loi sur les conducteurs et les véhicules.

Terrain de stationnement

Il est interdit de conduire un VCNR sur un terrain de stationnement, sauf pour aller vers un terrain destiné aux VCNR ou pour rejoindre le véhicule qui sert au transport du VCNR vers un terrain destiné à de tels véhicules.

Remorquage

Il est interdit de traverser la chaussée avec un VCNR s’il tracte une remorque, un traîneau, une lame, un toboggan ou tout autre engin et qu’une personne se trouve à bord du véhicule remorqué. La seule exception est si la personne est impotente ou si le véhicule remorqué est en panne et a besoin d’être dirigé par quelqu’un pendant le remorquage.

Bien-fonds privé

Il est interdit de conduire un VCNR :

  • sur un bien-fonds privé sans l’autorisation du propriétaire/de l’occupant;
  • à moins de 30 m d’une habitation entre minuit et 7 heures du matin, sauf si l’habitation est située sur un bien-fonds appartenant au conducteur, sur un bien-fonds dont celui-ci a le contrôle ou sur lequel il est invité;
  • à moins de 30 m d’un terrain de jeu ou de tout terrain réservé à des fins récréatives, sauf si le terrain est enclos ou que le VCNR est nécessaire à son entretien ou à son exploitation.

Règles de conduite

  • Il est interdit aux moins de 14 ans de conduire un VCNR, sauf s’ils sont surveillés et accompagnés en tout temps par un parent ou par une personne ayant 18 ans révolus et autorisée à cela par le parent.
  • Il est interdit de conduire un VCNR sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue. La législation du Manitoba sur la conduite avec facultés affaiblies qui vise les véhicules à moteur s’applique également aux VCNR.
  • Les conducteurs et les passagers d’un VCNR doivent porter un casque fermement ajusté, à moins que le véhicule ne soit équipé d’une protection en cas de renversement et que les passagers portent une ceinture de sécurité attachée correctement.
  • Il faut s’assurer que l’équipement du véhicule est en bon état de fonctionnement.

Véhicules tout-terrain (VTT)

La conduite d’un VTT diffère de celle d’une automobile ou d’une motocyclette. Renseignez-vous sur la bonne façon de manier un VTT avant d’en conduire un. Pour en savoir plus, consultez le site Safety Services Manitoba et regardez la vidéo L’info-minute pour les conducteurs.

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

Motoneiges

Le Programme de formation des conducteurs de motoneige de Safety Services Manitoba porte sur la bonne pratique de la motoneige et les lois qui régissent ce type de véhicule. Pour en savoir plus sur la sécurité à bord d’une motoneige, veuillez regarder la vidéo L’info-minute pour les conducteurs et lire les règles suivantes.

(Cette vidéo est uniquement disponible en anglais.)

  • Préparez-vous et renseignez-vous sur l’état des sentiers et les conditions météorologiques de la région. Conduisez prudemment en fonction de ces informations. Pour connaître l’état des sentiers au Manitoba, consultez le site Snoman.
  • Soyez particulièrement attentif aux dangers potentiels, en tout temps, car le bruit du moteur couvre les sons.
  • Limitez les risques d’accident en empruntant des sentiers damés. Achetez un permis Snopass pour pouvoir circuler sur les pistes aménagées de Snoman. Les permis Snopass annuels ordinaires et les permis Snopass pour non-résidents sont disponibles tout au long de l’année aux points de vente du régime d’assurance Autopac. Les permis Snopass de trois et de sept jours sont disponibles en ligne sur le site Web Manitoba elicensing.

Pour plus de renseignements sur la sécurité à bord d’une motoneige, jetez un œil aux sites suivants :

Les règles et les conseils suivants doivent être lus et suivis scrupuleusement, afin de garantir une utilisation sécurisée des engins motorisés.

Règles de conduite

Les engins motorisés étant conçus à être utilisés sur le trottoir, ils ne nécessitent ni immatriculation ni assurance.

Le Code de la route définit un engin motorisé comme un appareil expressément fabriqué ou modifié en vue de son utilisation par un handicapé physique et dont :

  • la vitesse maximale ne dépasse pas 15 km à l’heure;
  • la largeur maximale ne dépasse pas 81,2 cm;
  • le poids maximal ne dépasse pas 226 kilogrammes.

En vertu du Code de la route, les utilisateurs d’engins motorisés sont soumis aux mêmes règles que les piétons :

  • Les engins motorisés sont conçus pour être utilisés sur le trottoir, et non sur la chaussée. En l’absence de trottoir ou lorsque le trottoir n’est pas praticable, les utilisateurs d’engins motorisés peuvent circuler sur le bord gauche de la chaussée ou de l’accotement en faisant face à la circulation.
  • S’ils sont obligés de rouler sur la chaussée en l’absence de trottoir ou lorsque le trottoir n’est pas praticable, les utilisateurs d’engins motorisés doivent utiliser leur clignotant ou faire un signe de la main pour informer les automobilistes de leur intention.
  • À plusieurs, il faut toujours rouler les uns derrière les autres.

Conseils de sécurité

  • Lisez et suivez attentivement les instructions du fabricant pour utiliser et entretenir votre engin motorisé de façon sécuritaire.
  • Ne roulez qu’à une vitesse qui vous permet de garder la maîtrise de votre engin, en tout temps.
  • Ralentissez et soyez prudent lorsque vous doublez des piétons ou traversez une intersection.
  • Planifiez vos sorties en tenant compte des prévisions météo et en choisissant un itinéraire aux conditions optimales.
  • Songez à utiliser du matériel de sécurité, tel qu’un rétroviseur, un casque, des phares avant et arrière, des bandes réfléchissantes, des réflecteurs rouges et un drapeau rétroréfléchissant placé nettement au-dessus du niveau de la tête.

Au Manitoba, les routes en gravier font partie du quotidien. Que ce soit parce qu’on habite une région agricole ou parce que nous aimons passer la fin de semaine au chalet, vient toujours un moment où nous devons faire face aux défis particuliers des routes en gravier.

La principale inquiétude concernant la conduite sur le gravier est l’adhérence. Conduire sur une chaussée en gravier, qu’elle soit meuble ou compactée, est plus délicat que conduire sur une voie pavée, parce que les pneus n’ont pas l’adhérence nécessaire pour assurer la maîtrise stable de votre véhicule. Si vous ajoutez la vitesse au mélange, vous avez une formule pour des problèmes.

Les matériaux de construction, la météo, la circulation et le poids variable des véhicules peuvent modifier très rapidement les conditions d’une chaussée en gravier, ce qui peut être désastreux pour un conducteur non averti. Les nouveaux conducteurs, par exemple, qui n’ont pas encore assez d’expérience de conduite et qui sont déjà des usagers de la route à risque plus élevé, sont particulièrement vulnérables lorsque vient le moment de conduire sur une route en gravier. En moyenne, 16,5 % des accidents mortels surviennent sur des routes de gravier, pour 17 décès par année.

Les dangers des routes en gravier

De nombreux conducteurs éprouvent des problèmes lorsqu’ils passent d’une voie pavée à une route en gravier. Votre véhicule se comporte différemment en passant d’une surface à une autre; il est donc important de ralentir. Le gravier peut être meuble ou compacté et vous devez vous adapter aux nouvelles conditions routières avant de reprendre de la vitesse.

Il peut être plus difficile de manier un véhicule sur une route en gravier et les dérapages sont possibles, surtout si vous avez soudainement changé de vitesse ou de direction. Vous pouvez éviter la cause du dérapage en relâchant l’accélérateur ou les freins. En relâchant, regardez là où vous voulez aller et dirigez le véhicule dans cette direction.

Les capotages sont beaucoup plus susceptibles de se produire sur une route en gravier que sur une voie pavée. Ces accidents surviennent généralement lorsque le véhicule dévie vers un côté de la route et que l’adhérence est réduite sur un côté du véhicule. La réaction naturelle est d’essayer de revenir sur la route en tournant le volant rapidement et en mettant fermement les freins. Cela peut entraîner le véhicule dans un dérapage latéral, où il peut capoter et faire des tonneaux avant de s’arrêter.

Conseils de sécurité

Changez lentement de direction

Un changement soudain de direction, comme braquer pour éviter un objet ou un animal sur la route, peut vous faire perdre la maîtrise de votre véhicule.

Ralentissez

Le fait de s’arrêter trop vite ou d’accélérer trop rapidement est un autre problème lorsqu’on conduit sur une route en gravier. En accélérant et en freinant en douceur, vous gardez une meilleure maîtrise de votre véhicule et vous réduisez le risque de collision. Même si la limite de vitesse affichée sur une route en gravier est de 90 km/h, adaptez votre conduite aux conditions routières et réduisez votre vitesse à l’approche d’une intersection, d’une colline ou d’objets qui gênent votre vue.

Maintenez une distance sécuritaire

Même si la visibilité est bonne et que la route est compactée, gardez une distance d’au moins six secondes derrière le véhicule qui vous précède. Augmentez cette distance lorsque les conditions ne sont pas idéales, afin de réduire le risque qu’un nuage de poussière obstrue votre vue ou que des pierres projetées endommagent vos phares et votre pare-brise.

Restez dans les ornières

Si vous êtes seul sur une route en graviez, conduisez en gardant les roues dans les ornières déjà tracées. Même si les ornières sont en plein milieu de la route, il est plus sécuritaire de conduire dans les ornières que de conduire trop près d’un fossé profond ou d’un accotement mou. Si un véhicule arrive devant vous, ralentissez, déplacez-vous vers la droite et passez avec prudence.

Soyez à l’affût des animaux sauvages

Des animaux sauvages ou des animaux de ferme égarés peuvent paître dans le fossé le long de la route. En conduisant, observez le fossé pour éviter ces animaux en toute sécurité. Faites particulièrement preuve de prudence lorsque la route est entourée de buissons épais qui pourraient cacher un cerf ou des animaux de ferme.

Même les meilleurs conducteurs font des erreurs. Les fonctions d’assistance à la conduite peuvent alors s’avérer très utiles!

Bienvenue dans la nouvelle ère de la sécurité automobile

Les caractéristiques d’assistance à la conduite de sécurité sont en train de devenir indispensables et plusieurs d’entre elles seront la norme pour les nouveaux véhicules. La technologie d’assistance à la conduite peut détecter les collisions potentielles et éviter les accidents. Elle peut assurer la sécurité de votre famille et vous éviter le coût et les tracas d’une réclamation pour collision responsable.

N’oubliez pas, toutefois, que ces caractéristiques de sécurité ne remplacent pas une conduite vigilante. Apprenez-en davantage sur l’utilisation appropriée des technologies d’aides à la conduit. Soyez toujours attentif et conduisez prudemment!

Avertissement de collision avant et freinage d’urgence automatique

Cette caractéristique de sécurité peut vous avertir d’une possible collision avant et freiner si vous ne réagissez pas à temps.

Fonctionnement

Les capteurs contrôlent la distance entre les véhicules et la vitesse relative. Un avertissement sonore ou visuel est envoyé au conducteur lorsque le système détecte une collision potentielle. Si le conducteur ne freine pas ou s’il ne tourne pas le volant pour éviter la collision, les systèmes munis du freinage automatique appliquent les freins pour atténuer la gravité de l’accident, voire pour l’éviter tout simplement.

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

Des études ont démontré que ce système peut éviter jusqu’à 50 % des emboutissages, ou à tout le moins réduire la gravité des accidents.

Conseil

Ce système fonctionne mieux en milieu urbain, où les limites de vitesse sont plus basses, et lorsque le ciel est dégagé. Il ne détecte pas les piétons. Maintenez toujours une distance sécuritaire lorsque vous suivez un autre véhicule.

Vérification des angles morts

Cette technologie détecte les véhicules qui ne sont pas visibles dans vos rétroviseurs et vous avertit de rester dans votre voie.

Fonctionnement

Ce système utilise des capteurs pour contrôler les voies autour de votre véhicule. Il peut déterminer si d’autres véhicules s’approchent du vôtre ou entrent dans votre angle mort. Le cas échéant, le système envoie une alerte visuelle au conducteur, habituellement dans le rétroviseur latéral ou près de celui-ci. Si le conducteur met son clignotant pour indiquer qu’il compte s’engager dans cette voie occupée, certains systèmes envoient une alerte sonore. L’alerte s’arrête lorsque le véhicule n’est plus dans l’angle mort du conducteur.

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

Ce système offre une autre paire d’yeux pour ces angles difficiles à vérifier.

Conseil

Continuez à vérifier vos angles morts et à utiliser vos rétroviseurs. La fois où vous ne le ferez pas pourrait détruire une vie. Les systèmes ne détectent pas nécessairement un véhicule qui approche trop rapidement ou une motocyclette.

Avertissement de sortie de voie et suivi de voie automatique

Le système d’avertissement de sortie de voie vous avertit lorsque vous quittez votre voie par inadvertance. Le suivi de voie automatique vous aide à revenir dans votre voie.

Fonctionnement

Ces systèmes contrôlent la position d’un véhicule dans une voie. Si le système détecte que le véhicule quitte ou va quitter la voie par inadvertance, il avertit le conducteur. La plupart des systèmes considèrent qu’un déplacement est involontaire si le conducteur n’a pas mis son clignotant. Le système de suivi de voie automatique aide à rediriger le véhicule dans sa voie, par une direction ou un freinage en douceur.

Ce qu’il y a de mieux dans ces systèmes

Ces systèmes agissent sur les erreurs les plus dangereuses, comme l’entrée dans la circulation.

Conseil

L’efficacité de ces systèmes est amoindrie par la neige, la glace et l’usure du tracé des voies. Même avec ces caractéristiques de sécurité, la conduite exige votre pleine attention.

Régulateur de vitesse adaptatif

Cette caractéristique de sécurité est une nouvelle version du régulateur de vitesse « normal ». Elle règle automatiquement votre vitesse en fonction du véhicule qui vous précède afin de maintenir une distance sécuritaire.

Fonctionnement

Comme le régulateur de vitesse normal, cette caractéristique permet au conducteur de fixer la vitesse désirée du véhicule. Grâce à cette caractéristique, les capteurs maintiennent une distance sécuritaire avec le véhicule que vous suivez. Si le véhicule devant vous ralentit, le régulateur de vitesse adaptatif ralentit votre véhicule pour maintenir une distance sécuritaire préétablie. Si le véhicule devant vous accélère, le régulateur de vitesse adaptatif accélère votre véhicule, en maintenant la même distance sécuritaire, jusqu’à ce que vous reveniez à votre vitesse de croisière initiale.

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

Ce système réduit les risques d’accident, en plus d’améliorer la consommation de carburant.

Conseil

Comme tout autre régulateur de vitesse, ce système est idéal pour l’autoroute, mais il ne convient pas en milieu urbain ni lorsque la route est glissante.

Caméra et avertissement de recul

Une caméra de recul vous donne des yeux derrière la tête et vous aide à voir derrière votre véhicule. Elle est de série sur tous les véhicules neufs depuis le mai 2018. De nouvelles versions peuvent vous avertir de freiner et certaines peuvent détecter des objets qui s’approchent sur le côté.

Fonctionnement

Ce système offre un écran d’affichage pour aider le conducteur à voir ce qui se trouve directement derrière son véhicule lorsqu’il recule. Certains systèmes présentent des lignes de guidage pour aider le conducteur.

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

Ce système offre une plus grande sécurité en présence d’enfants et d’animaux, parfois difficiles à voir dans un rétroviseur.

Conseil

La caméra peut ne pas présenter une image claire sous certains éclairages. La distance d’avertissement des capteurs est limitée. Prenez l’habitude de faire le tour de votre véhicule avant d’y monter et de vérifier derrière vous à intervalles courts en reculant.

Phares adaptatifs

Ces phares augmentent votre visibilité dans les virages et en haut des côtes. Ils pivotent pour illuminer la route que vous suivez, plutôt que de viser droit devant dans une courbe ou dans une côte.

Fonctionnement

Les phares adaptatifs aident les conducteurs à mieux voir dans les courbes et les côtes peu éclairées. Les phares pivotent dans la direction du déplacement lorsqu’un conducteur tourne le volant dans un virage ou sur un coin de rue. Les phares changent de direction selon le mouvement du volant et l’inclinaison de la route, afin d’éclairer la route suivie par le véhicule

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

Les phares adaptatifs améliorent la visibilité dans les régions rurales sombres et vous aident à repérer les dangers, comme les animaux sauvages.

Conseil

Continuez à adapter votre conduite aux conditions environnantes et nettoyez bien vos phares.

Électro-stabilisateur programmé

L’électro-stabilisateur programmé vous permet d’éviter de perdre la maîtrise de votre véhicule et de partir en vrille. La technologie neutralise les mouvements trop prononcés ou pas assez prononcés du volant en appliquant brièvement les freins sur la roue appropriée pour stabiliser votre véhicule.

Fonctionnement

L’électro-stabilisateur programmé, ou ESP, est un ajout à la technologie de freinage antiblocage avec capteurs de vitesse et freinage indépendant pour chaque roue. Lorsque les capteurs de direction et de rotation détectent que le véhicule n’est pas engagé dans la direction indiquée par la position du volant, l’ESP applique automatiquement les freins sur la roue appropriée pour aider le conducteur à garder la maîtrise du véhicule. Souvent, le régime du moteur est également réduit.

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

L’électro-stabilisateur programmé réduit de 56 % les risques d’accidents mortels impliquant un seul véhicule, et les capotages mortels de 70 % à 90 %.

Conseil

De série dans tous les véhicules depuis 2012, l’électro-stabilisateur programmé est considéré comme une caractéristique indispensable pour les conducteurs novices. Il est fortement recommandé à l’achat d’un véhicule d’occasion.

Freins antiblocage (ABS)

Le système de freinage antiblocage, ou ABS, est conçu pour vous aider à conserver une certaine capacité de direction et à éviter les dérapages pendant le freinage.

Fonctionnement

À l’aide de capteurs, le système ABS détecte la vitesse des roues et détermine si une ou plusieurs roues se bloquent pendant le freinage. Si une roue se bloque pendant que vous freinez, un ensemble de soupapes hydrauliques limitent ou réduisent le freinage sur cette roue. Cela empêche le dérapage et vous permet de garder la maîtrise du volant.

Ce qu’il y a de mieux dans ce système

Il est automatique! Il suffit d’appliquer une pression constante sur les freins. Il n’est pas nécessaire de lever et d’abaisser le pied sur la pédale du frein pour « pomper ».

Conseil

Même si un système ABS augmente considérablement votre maîtrise du véhicule, il vous incombe de conduire à une vitesse raisonnable et adaptée aux conditions météorologiques et à la circulation.

Apprenez-en davantage au sujet des nouvelles technologies de l’automobile

Visionnez d’autres vidéos sur ces caractéristiques particulières. Veuillez prendre note que ces liens vous mènent en dehors du site Web de la Société d’assurance publique du Manitoba.

Vous trouverez davantage d’information sur des sites indépendants officiels. Veuillez prendre note que ces liens vous mènent en dehors du site Web de la Société d’assurance publique du Manitoba.

Transports Canada — Technologies de l’automobile

Transports Canada établit des normes de sécurité pour la conception, la construction et l’importation des nombreux types de véhicules retrouvés sur nos routes. Ce site offre des informations détaillées sur les nouvelles caractéristiques de sécurité automobile accessibles au Canada.

Insurance Institute for Highway Safety

L’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) des États-Unis est un organisme scientifique et éducatif indépendant et sans but lucratif. Il se consacre à la réduction des dommages — décès, blessures et dommages matériels — causés par les accidents de la route. Le site de l’IIHS offre des renseignements faciles à suivre sur le fonctionnement des caractéristiques de prévention des accidents et présente les caractéristiques offertes par marque de véhicule et montre les meilleurs choix de sécurité.

MyCarDoesWhat.org

MyCarDoesWhat.org est une campagne d’éducation des États-Unis qui vise à expliquer les nouvelles technologies de sécurité automobile. Ce site explique 40 caractéristiques de sécurité individuelles et présente une série de vidéos amusantes et informatives.

Consumerreports.org offre une liste détaillée de véhicules munis de caractéristiques qui aident les conducteurs à éviter les accidents ou à en atténuer les conséquences.

Faire du vélo est à la fois amusant, écologique et bon pour la santé. Mais avant de décider de vous rendre chaque jour en vélo au travail, à l’école ou à tout autre endroit qui suppose de rouler dans la circulation, vous devez être à l’aise sur votre deux-roues, connaître les règles de la route et être bien équipé.

Sécurité des enfants

Avant que votre enfant ne pose les pieds sur des pédales, assurez-vous qu’il possède les compétences nécessaires pour faire du vélo en toute sécurité. Au Manitoba, la loi stipule que toute personne âgée de moins de 18 ans doit porter un casque bien adapté à la forme de la tête et bien attaché lorsqu’elle roule à bicyclette. C’est aux parents ou aux tuteurs de veiller à ce que l’enfant porte un casque de bicyclette. À défaut, ils risquent une amende en vertu du Code de la route. Les adolescents âgés de 14 à 18 ans peuvent se voir directement infliger une amende ou être contraints de suivre un cours sur le port sécuritaire du casque à vélo.

Habiletés de base

Avant de vous aventurer sur la route, il est important d’être à l’aise sur votre deux-roues. Voici les habiletés à maîtriser :

  1. Garder l’équilibre tout en signalant de la main.
  2. Rouler en ligne droite.
  3. Arrêter.
  4. Changer de vitesse.

Pour en savoir plus sur les signes de la main et comment circuler à vélo sur la route et au milieu de la circulation, veuillez consulter la page « Partager la route ».

Règles de base

Au Manitoba, les cyclistes sont tenus de respecter les dispositions du Code de la route. En voici un condensé :

  • Ne pas circuler à vélo sur le trottoir.
  • Respecter les feux et les panneaux de signalisation routière.
  • Serrer le trottoir droit le plus possible.
  • Communiquer en faisant des signes de la main et en établissant le contact visuel.
  • Ne pas louvoyer entre les voitures stationnées, mais rouler en ligne droite.
  • Se placer en file indienne lorsqu’on roule à plusieurs.
  • Ne rien porter d’encombrant susceptible de nuire à l’équilibre et à la maîtrise du vélo.
  • Ne pas rouler à vélo après avoir consommé de l’alcool.

Rouler sur le trottoir

Il est illégal de rouler sur le trottoir, sauf si le diamètre de votre roue arrière est de 410 mm (16 po) ou moins.

Plusieurs études ont prouvé que les cyclistes qui roulent sur le trottoir présentent un risque de collision beaucoup plus élevé que ceux qui restent sur la chaussée.

Équipement de sécurité

Au Manitoba, la loi stipule que toute personne âgée de moins de 18 ans doit porter un casque bien adapté à la forme de la tête et bien attaché lorsqu’elle roule à bicyclette. Nous encourageons toutefois les cyclistes de tout âge à porter un casque, en particulier s’ils partagent la chaussée avec des véhicules. Dans près de 90 % des cas de collision mortelle entre un vélo et un véhicule, le cycliste ne portait pas de casque.

Parmi les autres éléments à intégrer à votre équipement pour faire du vélo en toute sécurité :

  • Des feux et des réflecteurs à DÉL
  • Des vêtements réfléchissants ou de couleur vive
  • Des lunettes de sécurité ou de soleil
  • Des gants
  • Une clochette
  • Un rétroviseur

Dangers de la route

Tous les usagers de la route doivent faire preuve de prudence. Soyez prudents lorsque vous conduisez sur une chaussée glissante ou inégale, ou encore en présence de matières meubles. Soyez à l’affût des débris, des nids-de-poule et des fissures sur la route.

Lorsque vous êtes sur la route, vous devriez constamment balayer les alentours du regard pour repérer les dangers potentiels. Si vous apercevez un danger, ralentissez. Lorsque vous conduisez la nuit ou dans de mauvaises conditions routières, faites preuve d’une extrême prudence – le fait de repérer un risque assez tôt et de réagir calmement peut vous faire éviter une situation potentiellement dangereuse.

Chaussée glissante

Faites attention aux surfaces mouillées, aux résidus huileux, à la neige et à la glace. Si vous ne pouvez pas éviter de conduire sur une chaussée glissante :

  • réduisez votre vitesse et évitez les mouvements soudains;
  • le plus possible, évitez les flaques d’eau, qui peuvent cacher des nids-de-poule ou d’autres dangers;
  • gardez à l’esprit que vos freins sont moins efficaces lorsqu’ils sont mouillés – vous pouvez les sécher en les appliquant rapidement et légèrement avant d’avoir besoin d’arrêter ou de ralentir.

Matières meubles

Les matières meubles sur les chaussées, comme le sable, le gravier, la boue ou les feuilles, peuvent rendre la route glissante. Lorsque vous approchez de matières meubles sur la route :

  • réduisez votre vitesse et agrippez fermement le guidon;
  • levez-vous légèrement de la selle pour obtenir un meilleur équilibre et déplacez-vous légèrement vers l’arrière pour assurer une meilleure adhérence;
  • détendez les bras et les poignets pour permettre à la roue avant de se mouvoir un peu.

Chaussée inégale ou en mauvais état

Essayez d’éviter les sections de la chaussée qui sont en mauvais état, comme les bosses, les pavés brisés ou les nids-de-poule. Si vous ne pouvez pas les éviter :

  • restez droit le plus possible et réduisez votre vitesse;
  • redressez-vous légèrement tout en fléchissant les genoux pour absorber le choc. Gardez les bras détendus et la tête haute;
  • les surfaces râpées, comme celles qu’on retrouve sur certains ponts, peuvent provoquer des vibrations et des mouvements de gauche à droite. N’essayez pas de contrer ces mouvements. Maintenez une vitesse constante et roulez tout droit;
  • évitez les fissures longitudinales ou les joints parallèles à la route, où de petits pneus peuvent se coincer;
  • lorsque vous traversez une voie ferrée, ajustez votre position et votre alignement pour traverser à un angle de 90 degrés. N’oubliez pas de vérifier votre angle mort.

Réserver une présentation pour la communauté

Pour réserver une présentation sur la sécurité des cyclistes à l’intention de votre groupe communautaire, votre école ou votre entreprise, consultez la page Programmes de sécurité routière pour la communauté pour savoir comment procéder. (Actuellement, seules les présentations virtuelles sont disponibles en raison de la COVID-19.)

Ouvrir une reclamation