Manitoba Public Insurance | Société d'assurance publique du Manitoba

Éducation routière

Pourquoi la pratique est si importante

Le risque qu’un nouveau conducteur ait un accident diminue rapidement après les quelques premières centaines de kilomètres de conduite. La pratique de la conduite sous supervision est un facteur d’amélioration très important de la sécurité chez les jeunes conducteurs débutants. Le Programme de permis de conduire par étapes du Manitoba favorise la pratique supervisée dans des conditions présentant de faibles risques avant que le conducteur débutant n’obtienne le droit de conduire seul.

Pour les élèves du cours d’éducation routière, la pratique est une partie importante de la formation. On recommande de une à deux heures de pratique de conduite supervisée entre chacune des leçons pratiques. Les séances devraient durer entre 15 et 30 minutes chacune et être réparties sur toute la semaine. Cette pratique permet à l’élève de profiter pleinement de la formation offerte.

De plus, la pratique de conduite supervisée devrait se poursuivre après la fin du cours d’éducation routière, jusqu’à ce que l’épreuve de conduite ait été réussie et que la conduite indépendante commence. Lorsqu’un diplômé du cours d’éducation routière ne fait qu’attendre d’être admissible à l’épreuve de conduite et se pratique peu, il est souvent confronté à des problèmes. Cet élève aura peut-être besoin de se présenter à l’épreuve de conduite plus d’une fois et, pire encore, le risque qu’il ait un accident n’aura pas diminué.

La pratique supervisée renforce l’éducation routière si elle comprend la conduite dans des conditions qu’on ne retrouve pas facilement pendant la formation pratique, comme la conduite de nuit, la conduite sur des routes en gravier et dans de mauvaises conditions atmosphériques. L’élève ne devrait tenter de conduire dans ces conditions difficiles que vers la fin de la formation pratique et, par la suite, avec un conducteur surveillant.