DRIVR-X: choisissez votre réalité

On this page
Sur cette page
 

La Société d’assurance publique du Manitoba incite les jeunes conducteurs à prendre le volant dans la réalité virtuelle (RV). À l’aide de la technologie de RV de pointe, le système DRIVR-X permet aux participants d’explorer un environnement tridimensionnel d’une manière en apparence réelle et physique.

La recherche indique que les jeunes conducteurs sont constamment surreprésentés dans les collisions liées à la distraction au volant, à la conduite avec facultés affaiblies et à l’excès de vitesse. DRIVR-X s’attaque à ces problèmes en offrant aux conducteurs des perspectives, une empathie accrue et une meilleure compréhension du fait que leurs choix ont des conséquences.

La vie est faite de choix. L’expérience de réalité virtuelle offerte par DRIVR-X démontre le pouvoir de ces choix dans le cadre d’une histoire interactive amusante que vous dirigez. Étant donné les multiples trames et résultats, vous décidez de ce qui arrive ensuite.

Regardez la bande annonce

Questions importantes pour les jeunes conducteurs

La distraction au volant est la pratique de conduire un véhicule automobile, tout en se livrant à une autre activité, habituellement une activité qui inclut l’utilisation d’un téléphone cellulaire ou d’un autre appareil électronique.

Les faits :

  • L’utilisation d’un téléphone cellulaire en conduisant réduit de 37 % l’activité du cerveau.
  • Un conducteur est quatre fois plus susceptible d’avoir une collision s’il utilise son téléphone en conduisant.
  • Plus de 860 Manitobains sont blessés chaque année en raison de la distraction au volant.
  • Un décès sur trois sur les routes du Manitoba met en cause un conducteur distrait.

Une tragédie peut survenir en une fraction de seconde lorsque qu’un conducteur déplace son attention de la route! Ne vous exposez pas, vous-même ou d’autres, à des risques. Rangez-vous sur l’accotement, demandez à vos passagers de texter pour vous ou attendez d’arriver à destination. Si vous textez, qui conduit?

L’excès de vitesse est un des facteurs associés aux collisions qui sont signalés le plus souvent. Bon nombre de gens croient que l’excès de vitesse consiste à conduire à une vitesse supérieure à la limite maximale. Toutefois, l’excès de vitesse peut aussi faire référence à conduire trop rapidement pour les conditions météorologiques ou routières ou celles de la circulation — même si vous ne dépassez pas la limite de vitesse.

Les faits :

  • L’excès de vitesse a tué 13 Manitobains l’an dernier.
  • Les automobilistes qui roulent à des vitesses élevées ou trop rapides pour les conditions disposent de moins de temps pour réagir, ont besoin de plus de temps pour arrêter en cas d’urgence et ne voient pas toujours les panneaux de danger.
  • Plus vous roulez vite, plus vous frappez fort dans une collision. Se déplacer à une vitesse réduite d’aussi peu que 10 km/h peut faire la différence entre la vie et la mort.

La vitesse diminue la maîtrise du véhicule et votre capacité de manœuvrer en toute sécurité dans les courbes sur la route ou autour des objets sur la chaussée.

Conduite avec facultés affaiblies par la drogue

La conduite sécuritaire de tout véhicule exige que les conducteurs soient alertes et qu’ils maîtrisent complètement leur véhicule en tout temps. Lorsque vous êtes sur la route, vous devez être en mesure de vous concentrer sur la circulation et les conditions routières changeantes et y réagir. Avoir des facultés affaiblies, que ce soit par l’alcool, la drogue ou la fatigue, a des incidences importantes sur les capacités de conduite et expose les conducteurs, leurs passagers et les autres usagers de la route au danger.

Les faits :

  • La consommation de marijuana affaiblit les capacités cognitives et motrices, ce qui double le risque de collision.
  • Après l’alcool, la marijuana est la substance la plus couramment détectée chez les conducteurs qui meurent dans des accidents de la circulation au Canada.
  • La police peut demander légalement à un conducteur de passer des tests pour confirmer des facultés affaiblies par la drogue.
  • Aux yeux de la loi, la conduite avec facultés affaiblies par la drogue est la même infraction criminelle que la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool.

Conduite avec facultés affaiblies par la drogue

La conduite sécuritaire de tout véhicule exige que les conducteurs soient alertes et qu’ils maîtrisent complètement leur véhicule en tout temps. Lorsque vous êtes sur la route, vous devez être en mesure de vous concentrer sur la circulation et les conditions routières changeantes et y réagir. Avoir des facultés affaiblies, que ce soit par l’alcool, la drogue ou la fatigue, a des incidences importantes sur les capacités de conduite et expose les conducteurs, leurs passagers et les autres usagers de la route au danger.

Les faits :

  • La consommation de marijuana affaiblit les capacités cognitives et motrices, ce qui double le risque de collision.
  • Après l’alcool, la marijuana est la substance la plus couramment détectée chez les conducteurs qui meurent dans des accidents de la circulation au Canada.
  • La police peut demander légalement à un conducteur de passer des tests pour confirmer des facultés affaiblies par la drogue.
  • Aux yeux de la loi, la conduite avec facultés affaiblies par la drogue est la même infraction criminelle que la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool.

Téléphone cellulaire

Téléchargez DRIVR-X vers votre téléphone en utilisant Google Play ou App Store.

Questions

Vous avez une question ou une requête?